lundi 10 octobre 2011

Dialogue de sourds...................

J'ai suivi les conseils de Lalwende, et j'ai commencé à parler " réellement" à ma soeur.....Parler n'est pas une chose simple avec elle, car elle n'entend que ce qu'elle veut entendre, et en plus elle fait un tri dans les informations.....
J'ai commencé à lui dire des choses au téléphone... parce que je suis lâche,  parce que je ne peux pas la regarder  les yeux dans les yeux, et je ne peux pas lui expliquer que la vie s'en va tout doucement.....je n'en suis pas encore capable.

Alors au téléphone a commencé ce dialogue :
MOI : tu vas bien?
ELLE : non
MOI: Le médecin est passé?
ELLE : oui, je lui ai dis que je n'en pouvais plus de ne pas bouger..qu'il fallait absolument qu'il trouve le médicament qui va me guérir.....
MOI: Tu crois qu'il existe ce médicament?
ELLE : Il a dit qu'il cherchait......
MOI : Tu ne penses pas qu'il faudrait réfléchir la dessus? tu sais que le service dans lequel tu es, est un service où on fait tout ce qu'il faut pour adoucir tes jours...ils n'ont pas le médicament miracle qui va te rendre la forme...Ils sont au plus proche du malade, parce que les médicaments ne peuvent plus te guérir, ils peuvent juste t'éviter de souffrir.....
ELLE  : ça veut dire que je vais "crever"....
MOI: pourquoi tu dis ce genre de mot? les êtres humains ne "crèvent" pas, il s'éteignent, ils meurent.....
ELLE : c'est pareil ...
MOI: Tu sais que le Dr G.....a abandonné les soins, et qu'il t'a confiée à ce service, parce qu'il ne pouvait plus rien faire pour toi....il te l'a dit.....
ELLE : Je veux rentrer à la maison.....
MOI: je sais...je le voudrais, mais je ne peux pas.....je ne peux pas te porter, et toi tu es trop faible pour bouger..la où tu es, je sais que tu es bien, que le personnel est formé pour te donner du bien-être...Chose que je ne pourrais pas faire si tu rentrais....je serais perpétuellement angoissée, de te faire du mal, de mal te soigner...et on risquerait de s'en vouloir mutuellement pour des conneries...
ELLE : raccroche! je suis fatiguée...

Et voilà...j'ai l'angoisse au ventre, mais j'ai pu dire des choses.....

Et cet après midi, elle m'a dit : j'ai vu le médecin ce matin, et je lui ai demandé quand j'allais pouvoir rentrer...parce que c'est plus possible, j'en ai marre d'être ici......
Alors, je me suis réfugiée dans le couloir deux minutes, pour souffler...






4 commentaires:

  1. Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

    Bon courage, respires zaubette!

    RépondreSupprimer
  2. Tu as fait ce qu'il fallait. C'était courageux. Elle ne veut pas l'entendre (pour le moment). Cela peut se comprendre. Courage !

    RépondreSupprimer
  3. merci pour vos commentaires encourageants...je lisais un article tout à l'heure sur le net et ça coïncide parfaitement....il y a plusieurs phases: le déni, la colère, la dépression, et ensuite, peut être l'acceptation.....
    Nous n'en sommes encore pas là......

    RépondreSupprimer
  4. Elle ne veut pas l'entendre, parce que c'est difficile pour elle. Mais au fond vous savez bien toutes les deux qu'elle t'a entendue et que l'idée va faire son chemin dans sa tête, doucement mais sûrement.

    Courage à vous deux.

    RépondreSupprimer