vendredi 24 février 2012

Et j'ai perdu.......

Mais  me sauver ne m'a pas servie à grand chose.....j'étais dans une relation "craignos" avec l'homme des bois, faisant semblant de partager une vie qui n'était plus la mienne.....
en porte à faux tout le temps, naviguant dans la culpabilité et l'angoisse.....car bien sur, les portes, je les ai ouvertes...et j'ai rencontré un tas d'hommes,beaux,  qui m'ont fait me sentir "femme", qui m'ont donné une grande confiance en mes pouvoirs de séduction...

mais une fois ce côté là exploré, que restait il ??? un peu d'amertume, peu d'amour, peu de partage.....Ils ont été les révélateurs de ma féminité, mais pas d'amour dans ces relations.....

Et un jour, j'en ai rencontré un, qui était différent....qui n'était pas intéressé par mon physique, mais par autre chose....Nous avions les mêmes goûts, nous discutions des heures durant, de littérature, peinture, musique.....
Il était paumé dans cette usine, sorti tout juste du service militaire, un bac en poche, deux années de fac , mais pas de projets d'avenir....il est donc rentré à l'usine comme manutentionnaire....

Un mec loufoque, perdu dans les nuages, un intello plongé dans un univers inconnu....c'est sûr, qu'il faisait tache au milieu de tous ces gros bras....! filiforme, immense, il me faisait penser à un personnage de Tati : Mr Hullot...
C'était à se demander s'il n'avait pas servi de modèle !!

Nous étions une usine qui prenions un certain pourcentage d' handicapés et les ouvriers ont longtemps cru qu'il l'était...
Il a eu son lot de moqueries et de mesquineries, les bonnes grosses blagues bien crados...c'était pour lui !!
le pire, c'est qu'il ne s'est jamais rendu compte de rien....il passait,les yeux dans le vague,  dans les allées, ravitaillant les postes en pièces, subissant les railleries avec bonne humeur...
J'avais mal pour lui! c'est sans doute ça qui m'a fait le prendre sous mon aile....j'ai eu envie de le protéger de toute cette crasse....



Nous avions une relation très platonique et j'étais contente chaque jour de le retrouver...c'était une mine de trésors pour quelqu'un qui a soif d'apprendre !! il m'a fait connaitre et partager ses goûts, son savoir.....L'usine n'était plus un endroit pénible, c'était l'endroit où je le retrouvais, où nous pouvions parler sans tabous de tout....
Nous nous faisions remarquer, car lorsqu'il n'était pas appelé sur un poste pour ravitailler, il passait son temps à côté de moi....à parler....à reconstruire le monde !

En plus, j'étais toujours convoitée par la gent masculine, et  il subissait la jalousie des autres.... Pour qu'on lui foute la paix, je ménageais la chèvre et le chou...partais au distributeur avec l'un, distribuant des sourires à d'autres, fumant une cigarette ici  , discutant syndicat avec les militants ailleurs....

Il fallait gérer, me disperser, pour qu'on le laisse tranquille..... et lui, ne voyait rien....il survolait le tout avec un air " idiot" ....tout le monde me disait : "mais qu'est ce que tu lui trouves? tu vois pas qu'il est zinzin? tu vois pas qu'il est "pas fini" ? en plus, il n'est même pas beau....




Et moi, je riais....je disais qu'il ne m'intéressait pas....que c'était juste comme ça...pour passer le temps! je rentrais même dans leur jeu, je poussais le trait et le décrivait comme un  Pierrot la lune, comme un loufoque...mais gentil quoi....on nous a foutu la paix un moment.....
J'avançais toujours masquée...j'étais plusieurs....j'étais multiple.....j'étais cachée sous des couches de mensonges, de non-dits......Même avec lui, je gardais un masque..je ne pouvais pas être moi-même, trop peur qu'il prenne la fuite....

J'étais insatisfaite....il ne rentrait pas dans les critères connus, ne me draguait pas, ne flirtait pas...rien...
J'ai commencé à reperdre mon assurance....comme si, pour exister, il me fallait absolument être courtisée, désirée......
Et j'ai perdu une partie, qui n'aurait jamais dû commencer.............


9 commentaires:

  1. la suite,la suite !

    bon w end a toi ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est comme les romans feuilletons que je lisais lorsque j'étais plus jeune ! lol ! tous les jours, sur le journal de la voisine, un petit bout de bouquin...quelle frustration ! j'attendais le lendemain avec impatience pour avoir la suite ! lol !bon we à toi aussi ! bizzzzzzzzz

      Supprimer
  2. Mais des fois, on croit ne pas intéresser la personne en face alors que c'est tout l'inverse...?.
    Celui en face n'est juste pas un gros bourrin, un de ceux auxquels on est habituées....
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui;..il était différent...trop différent....
      et moi, je ne comprenais pas qu'il faut parfois abandonner la bataille....qu'il faut s'enfuir alors qu'il est encore temps.....

      Supprimer
  3. que j aime lire les morceaux de toi....livré avec retenue et sensibilité!! bisous a toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci nonna....je suis contente que ton esprit soit apaisé....la vie reprend son cours.....! bisous !

      Supprimer
  4. j'ai hâte de lire la suite !
    Au lieu de fuir, peut-être reconvertir cette relation en amitié ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh Cathy...comme j'aurais aimé que ce soit aussi simple......merci de ton passage!

      Supprimer
  5. Quantique....je ne sais pas où ton commentaire a disparu...???? mais il disait ceci en gros:

    "Alors, il faut payer pour avoir la suite "????

    et comble de chance, j'envoyais un nouveau post.....je suis donc revenu pour te basculer sur ma page....Et hop...plus de commentaire....
    Voilà la suite, mais je me traine....bisous !!

    RépondreSupprimer