mercredi 28 mars 2012

Et il s'en va.....................


Le lendemain, toujours pas de bébé dans ma chambre…Personne ne me dit rien……
Je vais me promener dans les couloirs, et là, je vois mon bébé, une perfusion prise dans une veine du crâne...Je deviens folle..
Que se passe -t-il? je cours chercher de l'aide, je rencontre le pédiatre qui m'emmène dans son bureau....
Qu’est-ce qu'il a mon bébé?....Une jaunisse, la vraie...
Pourquoi ne m'avez vous rien dit me demande le pédiatre?
dit quoi? je ne comprends pas ce qu'il dit....
pourquoi ne m'avez vous pas dit que ce bébé n'était pas celui de votre mari....?

Je pique un fard, gênée....inutile d'être mal à l'aise, ce serait resté secret professionnel, il y a une petite incompatibilité avec votre «compagnon"....
Comment aurais je pu le savoir?...durant trois jours, mon bébé est soigné, il est jaune orange...on me l'amène enfin, il va mieux...grand benêt est là, enfin, ému, le bébé semble tout petit dans ses grandes mains.....
Il lui a acheté une grenouillère bleue avec les manches arc en ciel....je l'habille avec, il est beau mon bébé, il dormira sur moi toutes les nuits...

Son frère le regarde avec de grands yeux, il est un peu inquiet de voir ce bébé dans mes bras...C'était sa place il y a peu, et il ne comprend pas que je puisse câliner quelqu'un d'autre que lui...

Nous rentrons à l'appartement, la maison n'est toujours pas habitable...L'ainé dort dans la salle à manger - cuisine, et second fils dort à côté de nous...

C'est un bébé facile, qui boit, mange et dors...Rapidement il fait ses nuits, il rigole tout le temps, c'est une bonne nature!
Fils ainé qui va à la maternelle a quelques petits problèmes..Sa maitresse me demande de venir....je crois que vous venez d'avoir un bébé? oui, c'est vrai...le problème pour fils ainé, c'est ce bébé....il a confié à sa maitresse, qu'il voulait mourir, qu'il allait boire l'eau des flaques d'eau et qu'il "mourirait" comme ça , maman serait triste....parce que , ma maman, elle me prend plus dans ses bras, elle a toujours le bébé, elle est toujours avec lui...et moi, j'ai personne...Elle m'aime plus....

Mon Dieu, c'est pas possible, je ne me suis rendue compte de rien....mon pauvre grand qui se sent seul...C'est vrai que je passe beaucoup de temps avec le bébé, mais pas plus que je n'en ai passé avec lui....

Il faut que ça change, je préviens mon mari, il faut qu'on s'occupe plus d'ainé, le faire participer à l'arrivée du bébé...

De retour à la maison, je prends mon bout d'homme dans mes bras pour un gros câlin, je lui dis que je l'aime, que lui et son frère sont les amours de ma vie, et que j'ai besoin de lui pour m'aider à élever son petit frère...Qu'il faut qu'il m'aide à lui donner le bain, qu'il m'aide à le changer, qu'il le console quand il pleure...Sans lui, je ne peux rien faire....Il sourit enfin...Tu me prendras sur tes genoux, oui mon amour, viens sur moi, viens! on va la faire la sieste dans mon lit....

oui, il se sentait isolé dans cette pièce, tout seul, alors qu'on dormait dans la chambre....

Son frère est devenu rapidement sa raison de vivre, plus soudé que les deux frangins....fallait chercher loin pour en trouver!


Mes deux bébés sous le bras, nous déménageons enfin, dans la maison....Homme des bois a bossé comme un chef, il a fait un boulot de titan, et chacun de nous s'approprie les pièces...Mon Dieu que ça me semble grand! Les greniers, le jardin, le verger....C'est sûr que les gosses vont être heureux ici....

Moi, je ne sais pas, nous avons été choisir des meubles, homme des bois et moi, et comme nous n'avons pas les mêmes goûts, on a du mal à se décider! Ca devient plus facile, lorsque je me dis que de toute façon, cette maison , c'est pas la mienne, c'est celle d'homme des bois...Donc, on choisit en fonction de lui....

Je ne suis pas malheureuse, j'ai quand même beaucoup de respect pour mon mari, je connais ses travers et on évite les conflits...J'ai tellement plein d'autres choses à me faire pardonner! C'est incroyable comme la culpabilité change la façon de vivre.... Je suis assez calme de nature, là je deviens bénie oui oui.....Chaque fois que j'ai envie de me coltiner avec lui.....je pense à grand benêt....et là, bouche cousue....je la ferme!

Grand benêt, vient nous voir dans la nouvelle maison...Il s'occupe beaucoup des enfants, c'est "un papa gâteaux"...il fait plein de choses avec eux, n'hésite pas à se trainer par terre , les sors, lange le petit dernier, apprend à ainé à faire du tricycle...
 On forme une joyeuse famille vu de l'extérieur, je sais que ça commence à cancaner autour de nous, mais on s'en fout...jamais, devant mes enfants, je n'ai  eu d'attitudes ambigües avec lui...

Petit à petit, homme des bois prend des chantiers moins loin...Il est donc là, chaque soir, ce qui limite beaucoup les éventuels gestes de tendresse que nous avons l'un envers l'autre.
Parfois la situation est tendue car il continue toujours sa petite vie à côté et j'enrage de ne pouvoir lui interdire....je ne peux pas l'obliger à ne penser qu'à moi...On se voit tous les jours de la semaine au boulot, il passe quelques soirs à la maison, et ce que j'ai à lui offrir n'est pas la panacée!...

On savait, l'un et l'autre que ça allait être dur, mais je ne savais pas que ce serait moi qui souffrirait le plus...Nous en sommes venus à dire que tant que ma vie serait avec homme des bois, lui aussi, pourrait aussi vivre ses aventures comme il en aurait envie...

Tout en sachant, qu'un jour, un jour peut-être, un jour sûrement.........je suis malade d'angoisse, malade de jalousie, et les week-end sont des jours à gommer.....

Homme des bois est heureux, il se donne à fond dans la maison, à l'extérieur il trouve que le verger est en pente, il décide de le mettre droit...Il charrie des tonnes de terre qu'il tamise avant de la remettre sur le sol....ça prends deux années, il plante des arbres, il fabrique des bordures en ciment pour délimiter les cent mètres de terrain.....Un vrai boulot de fou, je l'admire de s'éclater comme ça...Il est dans son élément enfin!

Toujours le sport, il court, il court...et la vie s'écoule...Il va aux champignons, aux brimbelles...m'invite à le suivre...J'y vais parfois, mais ce qui est dur, c'est qu'il cause tout le temps...
On est dans la forêt, tout est calme, et homme des bois cause, cause, cause.....Du temps qu'il a fait lors de sa dernière course, de ses copains de son boulot, de milliers de choses plus banales les unes que les autres...Et je suis là, l'écoutant ou pas....IL a juste besoin d'un "hummmm" de temps en temps...

Je ne sais pas comment j'aurais été si je ne m'étais pas senti aussi coupable? je l'aurais sans doute envoyer bouler....Il n'y a pas une once de malice dans sa manière d'être, c'est un brave gars, toujours de bonne humeur, toujours un bon mot, qui ne fait souvent rire que lui....

Je suis la salope qui le trompe et chaque jour je me le répète, tous les efforts que je fais avec lui, pour être souriante, aimable, attentive ,  je les dois à la culpabilité.....

Un jour, grand benêt  gifle une fille au boulot....La sentence est immédiate, c'est le renvoi...Je pleure , je ne peux pas arrêter de pleurer...Les copines se mettent en grève...On discute avec le directeur, mais ce dernier ne veut pas revenir sur la sentence.
Il réunit ses affaires et sort de l'usine....C'est la fin, je vais mourir, je l'aime ce grand con et il s'en va...

Chaque jour d'usine devient plus difficile sans lui...Je me traine lamentablement, même si je le vois le soir, ce n'est pas pareil....Il faut qu'il trouve du travail..Il ne veut pas s'éloigner de moi, et va se faire embaucher dans une usine du secteur....

Puis, un soir, il m'annonce qu'il va reprendre des études.....à 60 Kms de chez nous....ça me rend malade, je ne veux pas qu'il parte, je veux qu'il reste.....
Et pourtant, il a sa vie à faire, honnêtement je ne peux pas l'empêcher de partir...C'est un crève cœur, en plus je sais qu'il a énormément d'ami(es) là bas, c'est là où se passent ses week-end d'enfer....

Je sais que c'est fini, je le sais...et je pleure sur mon sort....Triste est la vie qui te donne un amour et qui te l'enlève....

4 commentaires:

  1. C'est pas banal comme situation ! Plein de beauté et de déchirement...

    Bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Non! pas banal....la vie quoi !!! bisous!!

    RépondreSupprimer
  3. tu sais que je t aime fort toi.................tu es une grande dame! qui a aimé...qui a pleuré...
    ouille comme j ai les yeux qui piquent là(saleté de poussiere ) bisous a toi je n arrive pas a m inscrire a ton blog et ça me gave

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ma nonna ! c'est vrai que j'ai aimé...très fort...trop fort sans doute ! j'ai pleuré aussi...mais c'est le passé....bisous!!

      Supprimer