mardi 27 mars 2012

La couvade.................


Je ne peux pas recommencer ma vie?
C'est sûr?
Alors, peut-être dans une autre vie?
Je voudrais tellement que personne ne souffre....Mais ce n'est  pas possible...A un moment, quelqu'un souffrira....

Et moi, je suis dans une impasse...avec un mari gentil, compréhensif, et un autre homme qui est en train de prendre de la place dans ma vie...une place trop importante....je suis lâche et pour l'instant je fais comme les autruches, la tête dans le sable.....
je vis chaque jour , comme si c'était le dernier, homme des bois parti, l'autre homme bien présent.... je ne veux plus penser, je veux juste couver mon bébé en paix...

  Ça y est , c'est dans les mœurs, grand échalas est devenu ami de la famille, il passe beaucoup de temps avec nous, rit aux bons mots d'homme des bois, m'aide dans les tâches ménagères... On forme presque un ménage à trois...personne ne pose de questions....Pour mon mari, il est l'ami sur lequel je peux compter lorsqu'il n'est pas là....Oui, car j’ai avoué à homme des bois que grand benêt était gay…donc pas de crainte à avoir ….
oui, je sais, c'est dégueu....mais à ce moment là, je n'avais pas le recul nécessaire pour agir honnêtement...

je pique encore quelques colères avec grand benêt, qui continue à mener sa vie, les week-ends, comme si de rien n'était....Il sort beaucoup, et j'ai du mal de supporter ses fugues.. Je voudrais qu'il n'y ait personne d'autre que moi dans sa vie, je ne supporte pas d'imaginer .....Il essaie de me rassurer, mais ne change rien à ce qu'il vit.

Je lui en veux, je romps moult et moult fois, je deviens d'une humeur massacrante lorsque je le vire, tant est si bien que c'est homme des bois lui-même, qui insiste pour que je me réconcilie avec lui...appelle le me dit il, dis lui de revenir....

Je le déteste parfois lorsqu'il me dit ça...J'ai envie de lui ouvrir les yeux, et puis, je cède...J'appelle grand benêt, et c'est reparti pour un tour....

Deux inconscients, nous sommes....! mon ainé s'attache à lui, c'est vrai qu'il passe beaucoup de temps avec lui, il joue, fait le pitre, le fait rire, le console....Il voit presque plus souvent grand benêt  que son père...

Lorsque son père rentre pour les week-ends, il les passe à bosser dur dans la maison, nous sommes toujours dans notre petit appartement, et il voudrait bien que le chantier avance...je suis en congés de maternité et je tourne en rond dans l'appart, je ne peux plus voir grand benêt au boulot....mes journées sont vides, je ne m'éclaire que lorsque je sais qu'il va venir...

L'accouchement est prévu pour le 28 décembre....Noël passe, je commence à faire le ménage à fond, c'est un signe qui ne trompe pas me dit ma mère...Tu es en train de faire ton nid...et effectivement, je file (avec mon mari cette fois!) à la clinique le 28 décembre....

Il n'a pas pu assister à la naissance du premier...mais, là, il est là..Avec moi...avec ses gros sabots, son humour à deux sous...Il m'accompagne dans les douleurs, me parle, me parle...

je m'en fous de ses tuyaux qui ne sont pas droits, ferme là, et il continue, et blablabla...tu sais , le radiateur j'ai eu du mal de le raccorder...je m'en fous....j'ai tellement mal, que je le prends au col et le soulève presque...Tais toi....il en perd sa blouse...je ne peux plus le supporter, s'il n'arrête pas je l'insulte...

Enfin...mon bébé vient au monde....j'ai peur, je le regarde de tous mes yeux...à qui ressemble t il? Ça ne m'a jamais quitté cette peur de la ressemblance...Surtout que grand benêt n'a pas du tout le type de mon mari...et que si le bébé lui ressemble, ça va se voir comme le nez au milieu de la figure....Parlons en du nez! c'est ce qu'on voit en premier dans le visage de grand benêt, un grand nez un peu tordu...

Fils ainé est le portrait craché de son père, presque un clone, et second fils est le portrait craché de mon père! eh oui, je regarde mon père en miniature, je pleure , de joie bien sûr mais aussi de soulagement....

Mon mari est fou de joie, il porte ce bébé comme un bien précieux, il est heureux d'avoir pu être là pour m'assister, et moi, j'avale ma salive difficilement...Elle a un goût amère cette salive, j'aurais bien voulu que grand benêt soit là....mais ce n'est pas possible....il est parti dans un de ces grands week-end dont il a le secret, en pleine fête, il m'appelle, pour savoir si tout va bien....

Je pleure, lui demande de venir, j'ai besoin de lui....
Mais non ! je suis en week-end, je ne vais pas rentrer exprès pour vous voir....je viendrai un soir de la semaine.....salaud...j'ai , il a un fils, mais il ne veut surtout pas écourter son week-end....je le déteste...en plus, je n'ai pas mon bébé à côté de moi, il est à la nurserie..

8 commentaires:

  1. ohhh..quel con,quel lache! mais lorsqu on aime tout ça on ne le voit pas! grrrrrrr grand benet ...je t embrasse ma belle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'amour est aveugle et sourd !! je l'ai appris à mes dépens !!bisous ma belle !

      Supprimer
  2. Est-ce que depuis il s'est rendu compte ? Est-ce qu'il a compris son erreur ? Est-ce qu'il a essayé (même vainement) de rattraper le coup ?
    Oui, je sais, les réponses vont sûrement venir, mais tu connais mon impatience... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, tu es impatiente !! t'inquiètes pas! tu vas les avoir tes réponses !! et , non! il ne s'est pas rendu compte ! pour lui, c'était LUI....avant tout !! ça s'appelle égoïsme....je crois !! bisous!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. merci Lydia ! je suis contente de ton passage sur mon blog ! je t'embrasse moi aussi !

      Supprimer
  4. Comme c'est beau ! Gros bisous Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh bien ! tu es remontée loin dans mon blog ! ça m'a fait tout drôle de me relire !! bisous

      Supprimer