mardi 20 mars 2012

La nuit........




Ce fut la nuit la plus bizarre de ma vie...Nous nous sommes retrouvés un jeudi soir et malgré la gêne , j'ai ressenti de la tendresse pour lui...Il était là, perdu, tendu, la peur au ventre....

 Connaissant son amour pour Barbara, j'avais installé ma chaine dans la chambre, et nous écoutions côte à côte la grande dame...J'essayais bien de me rapprocher de lui, mais plus crispé que lui, on meurt!


 Toute la nuit, il m'a fallut pour l’apprivoiser...Comme la chèvre de M. Seguin, il s'est battu bravement...mais a cédé vers le matin...

Barbara chantait:" à peine le jour s'est levé, à peine la nuit va s'achever .....à peine sorti du sommeil, à peine , à peine tu t'éveilles...que déjà tu cherches ma main , que déjà tu frôles mes reins...mon indocile...mon difficile..et puis fragile, mon si docile......tu es la vague où je me noie...."

Le réveil fut plus difficile pour moi, je me sentais responsable de quelque chose qu'il ne voulait pas..

j'avais peut être eu une réaction mécanique de sa part, mais elle était sans amour .....Maintenant que c'était fait, il fallait que ça s'arrête...

Mais lui, ébahi, me prenait la main, me touchait comme s'il avait besoin de s'assurer que j'étais là..Il ne fallait pas s'attendrir.... allez, vite , vite, tu rentres chez toi, je veux que , ma vie redevienne  comme avant....

Un peu de culpabilité en face d'homme des bois...je suis dégueu de lui avoir fait ça..Pour compenser je suis gentille avec lui, je m’intéresse à ce qu'il dit, nous faisons des scrabbles interminables...Il est heureux...Parce que je veux qu'il soit heureux...Il semble surpris de me voir de si bonne humeur, mais il en profite simplement..."Je trouve que le travail à l'usine t'épanouit de plus en plus...." tu as raison homme des bois, rien de tel que de se sentir coupable .....je ne lui dirai rien, il n'y a pas lieu de lui faire du mal, cette aventure restera sans lendemain.....

Le lundi, à l'usine, je retrouve mon grand benêt, qui me couve du regard...Qui me regarde comme il ne l'a jamais fait...Qui passe le plus clair de son temps , assis , à côté de moi....Il me dit qu'il est bien......
je ne sais pas comment l'aborder , il me demande s'il peut revenir ce soir?....non, je ne veux pas....non...ce n'est pas possible....la culpabilité que j'ai ressenti tout le week end a été beaucoup plus forte que le plaisir que j'ai pu ressentir avec lui ..

Oui, j'ai aimé jouer à l'initiatrice, mais je ne me vois pas continuer dans ce rôle...y'a des "maisons" pour ça.....

 Dans la semaine, un soir, on toque à la porte...c'est lui, il vient de faire 18 km en mobylette, dans le froid, la nuit ;... pour venir me voir...Heureusement, je suis seule, comme c'est la semaine du matin, mon fils est gardé par ma mère.....
J'essaie de lui expliquer que notre histoire ne peut pas aller bien loin, qu'il a sa vie à faire, et que je ne veux pas lui faire de mal...On a fait une connerie, on va pas recommencer...

Finalement, on se retrouve au lit.... Il faut toujours l’apprivoiser..Il a toujours peur....Il ne me touche pas, mais je découvre la tendresse, la complicité, on parle, on rit...C'est léger, c'est tendre... je me laisse allée à être moi, sans fard, sans retenue...plus de masque!
Je suis sur un petit nuage tout en sachant qu'il ne faut pas que je prenne cette aventure au sérieux...

5 commentaires:

  1. c'est vraiment touchant ce texte, j'avoue que je déguste ça comme un chardon lorrain (ceux et celles qui en ont déjà gouté me comprendront)
    et j'attends la suite avec impatience. Bises zaubette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ! j'adore les chardons Lorrains...qu'on laisse fondre dans sa bouche, jusqu'à ce que le chocolat explose et laisse couler la liqueur ...
      Tu me donnes envie de filer en acheter !! arrière! Démon! c'est pas bon pour mes hanches !! bisous!

      Supprimer
  2. En retard je passe te dire que j adore te lire bisous a toi

    RépondreSupprimer
  3. je suis partagée entre la tristesse que cet amour n'était pas réciproque et le bonheur pour toi d'avoir connu l'amour et d'avoir quelqu'un qui a pu mettre des rayons de soleil dans ta vie...

    RépondreSupprimer