dimanche 22 avril 2012

Poser les valises...................

J'ai donc repris des études ...je voulais  un métier dans lequel je pourrais  m'épanouir un peu plus qu'à l'usine...

Le changement de vie fut total et très stressant...en plus de culpabiliser, je me suis mis en tête qu'il fallait que je trouve une compagne pour homme des bois...
Je n'arrivais pas à vivre tranquille à l'idée qu'il se retrouve seul...

Fils ainé a encore passé quelques mois au lycée et puis, sur un coup de tête, il a décidé d’arrêter ses études et de rentrer dans le monde du travail...Il s'était acheté une voiture après avoir bossé durant les vacances d'été et il est donc parti avec un copain, s'installer à Bourges....

Très rapidement, il trouve un travail de commercial dans les photocopieurs,  il se débrouille mais il galère un peu...Je lui envoie chaque mois un peu d'argent afin de compenser, mais je ne peux pas faire grand chose....

Sa voiture le lâche et il doit faire ses visites à pieds (chose qu'il me reproche encore actuellement! car c'est ma faute s'il a été obligé de marcher, alors qu'il avait un ongle incarné qui le faisait souffrir à chaque pas!Ah oui, j'ai aussi appris dernièrement, que s'il n'avait pas pu faire des études pour devenir ingénieur, c'était de ma faute car je l'avais viré de la maison.....Il a raconté ça à sa fille, ma petite fille, qui croit inconditionnellement son papa et qui , à présent, a  une opinion  désastreuse de sa mamy.....mais ça, c'est une autre histoire !!)

Deuxième fils, vit cahincaha  avec son père, et j'ai peur qu'il ne veuille pas venir me rejoindre après sa 3ème...La grande ville lui fait peur, il a tous ses copains là bas....qu'ai-je à lui offrir ? je suis moi-même un peu paumée, dans une situation peu fiable....


Je suis venue rejoindre grand benêt bien sur...où aurais je pu aller??
Ce fut le choc de sa vie ! je ne suis pas sure que c'est ce qu'il désirait vraiment ! Nous avons donc vécu dans son studio, studio qui était connu et fréquenté par un grand nombre de jeunes gens à qui,  il a dû faire comprendre que la place était prise.....

Nous avons dû déménager car ça devenait intenable, et je piquais des crises de colère chaque fois que quelqu'un se pointait...je savais que je faisais une connerie, je le savais....mais j'étais amoureuse et j'étais persuadée qu'il l'était aussi.....

Pour le déménagement homme des bois est venu nous donner un coup de main pour installer nos éléments. Je lui en  avais parlé au téléphone et il trouvait  tout à fait naturel de nous aider...c'était du grand n'importe quoi, mais nous n'en  étions plus à une ineptie près...j'étais mal à l'aise, on aurait dit une mauvaise  comédie  de boulevard .

Un an auparavant,  une amie qu'il avait rencontrée lorsqu'il faisait son service militaire avait fait des recherches afin de savoir ce qu'il était devenu...... Elle était capitaine dans l'armée et elle était venue nous rendre visite .... Ils avaient renoué des liens d'amitié très forts, et partageaient plein de choses ensembles...elle adorait crapahuter dans les montagnes, à la recherches de chemins où elle allait pouvoir faire suer les pauvres bidasses qu'elle avait sous ses ordres....

Elle était mariée, mais manifestement son mariage battait de l'aile et je pense qu'elle avait une idée derrière la tête .....ça ne me dérangeais pas! bien au contraire et je le charriais souvent là dessus ....Il s'en défendait fortement, disant que seule l'amitié les poussait à se fréquenter, et que si je voulais me joindre à eux......

Mon Dieu non !!! qu'ils s'éclatent à parcourir la forêt, qu'ils aillent aux champignons ou aux brimbelles me faisait bien plaisir !!
Une année après mon départ, elle s'installait à la maison .. et je lui voue une reconnaissance éternelle !

Enfin ! Il avait quelqu'un qui partageait ses goûts, qui riait de ses bons mots, qui adorait faire le jardin, qui l'aimait !
Elle était la première fille avec qui il avait eu des relations...Elle serait la dernière dans sa vie !!

Je pouvais enfin vivre ma vie, sans remord....deuxième fils est venu nous rejoindre après son brevet et j'ai posé les valises........




mercredi 18 avril 2012

Dénouement.....................

Les enfants grandissent...l'ainé a 18 ans, le deuxième 15 ans.......ils sont toujours très attachés l'un à l'autre....
Cette année là, en Juillet, je pars une semaine faire une retraite à la Pierre qui Vire avec grand benêt....c'est un saut dans un autre monde, et nous avons besoin de ce recueillement au moins une fois par an,  j'ai l'impression d'expier.....!

Homme des bois et seul avec l'ainé ,  second fils est en colo en Angleterre......
Nous profitons sereinement de ces 5 jours dans le calme...J'appelle la maison tous les jours...Tout va bien! l'homme des bois est jovial, il me raconte son jardin, son entrainement pour le cross;..durant les 5 minutes de communication... 

Nous rentrons donc sereins, et grand benêt me dépose rapidement, sans rentrer à la maison, il reprend le travail le jour même...
Je pose ma valise, et je vois homme des bois, dans la cuisine, avec une immense feuille de listing....

Il me dit :" prends une chaise et suis moi...." 
Étonnée, je fais ce qu'il me demande....Nous allons au fond du verger, il s'installe confortablement sur la chaise et commence à lire......car cette immense feuille est couverte de son écriture fine de pattes de mouches....
Je suis debout, devant lui, telle une accusée..;et je sais au fond de moi que c'est fini.....la messe est jouée !

J'apprends donc, que lors d'un accrochage verbal avec fils ainé, ce dernier lui a balancé en pleine poire ce qu'il ignorait depuis une quinzaine d'années.....Fils ainé voulait une voiture, et comme son père n'accédait pas à sa demande, pour se venger, il a tout déballé....Car ça faisait un moment qu'il avait compris ce qui se passait entre grand benêt et moi...

Tout ce qu'il a écrit, ce sont les réflexions qui lui sont venues à l'esprit durant la semaine de mon séjour à la pierre qui vire.....Pourtant, je l'avais chaque soir... et il ne m'a rien dit..... 

Comme mon infidélité ne faisait pas souffrir suffisamment son père, fils ainé lui a annoncé que deuxième fils n'était pas le sien....et là, ce fut le plus dur à avaler....surtout qu'il a toujours eu une préférence pour le second....(et que ça continue d'ailleurs!)

Je n'ai rien nié...je lui ai tout dit.....Tout.....et sa seule réponse fut :" je m'en fous! si tu le quittes et que tu restes avec moi, j'oublie tout......"
et moi, j'ai refusé......Il a insisté, plaidant sa cause, me demandant ce que je lui reprochais......

"Rien...je ne te reproche rien.....C'est moi....je t'aime bien, mais pas d'amour.....Je l'ai su dès le début, d'ailleurs je te l'ai dis....."
"Chez le notaire ???"
"Oui.....chez le notaire...J'ai compris qu'on ne vieillirait pas ensemble;...
"mais pourtant on s'entend bien, on ne se dispute jamais....."

"justement ! on ne se dispute pas, parce que je fais ce que je veux...Tu n'interviens plus dans ma vie depuis belle lurette...j'essaie au maximum d'éviter de te faire du mal....mais c'est tout!...Tu es quelqu'un de bien et tu mérites d'avoir quelqu'un qui t'aime....Moi, ce n'est pas possible....

Je lui ai donc annoncé mon départ prochain, qu'il restait quelques mois pour payer la maison..(la dernière échéance était en Décembre), et que j'attendais le retour de deuxième fils pour lui expliquer tout cela...

Il m'a demandé une seule chose...De ne pas lui dire qu'il n'était pas son père...Mais je savais que fils ainé avait déjà fait son travail de sape...je lui ai promis, mais je lui ai dit que s'il me posait la question, je ne me voyais pas en train de lui mentir.....

Fils ainé est rentré...un peu gêné, mais l'arrogance à la bouche...je me suis approchée de lui, l'ai pris dans mes bras et l'ai embrassé.....je l'ai regardé dans les yeux, et en souriant je l'ai remercié d'avoir rendu la situation plus nette....Que grâce à lui, les choses allaient enfin être claires et je lui ai demandé s'il acceptait de venir vivre avec moi......Il a refusé sous prétexte qu'il voulait terminer ses études chez son père....J'ai senti qu'il était sonné, et qu'il n'avait pas pensé aux conséquences que ses aveux allaient avoir pour la suite de notre vie....

Deuxième fils est rentré de colo....et nous lui avons annoncé que nous nous séparions.....Il n'a rien dit, il a juste demandé ce qu'on allait faire....je lui ai dit que nous allions partir, mais lui aussi a voulu terminer sa dernière année de  collège avec son père.....

Dans le même temps, ma boite a déposé le bilan....... et je me suis retrouvée dans l'obligation de reprendre des études.....j'ai quitté la maison en Novembre, après avoir laissé la moitié de ma prime de licenciement à homme des bois, car il venait de s'acheter une nouvelle voiture et avait besoin d'aide pour la payer. 
Je suis partie les mains dans les poches, avec une valise de vêtements......


dimanche 15 avril 2012

j'ai tenu 14 ans et 9 mois....................

La vie passe....les mois , les années ont passé...avec ses hauts et tous ses bas.....j'ai continué de rêver d'un monde meilleur...
La maison se remplit de rires, de pleurs....J'ai continué à voir grand benêt deux jours par semaine...Les jours où il était en congé, il venait les passer à la maison....
Je n'étais pas satisfaite de la situation, mais les objectifs pour moi n'avaient pas changé....Payer cette maison jusqu'au bout et ensuite prendre ma vie en main....15 ans à tenir....

Avec ou sans grand benêt.....je savais qu'il fallait partir, je ne pouvais pas continuer plus longtemps cette comédie du "bonheur" avec un homme qui ne  méritait pas qu'on lui mente.....Il méritait d'avoir une femme qui l'aime, le comprenne et le suive dans tout ce qu'il faisait...
Moi, je tirais mes 8 heures de boulot, je rentrais, faisais le nécessaire pour que les enfants soient bien, la bouffe, lavage, repassage.....et je m'enfermais dans la lecture....je vivais ma vie par procuration...



Heureusement, homme des bois, ne disait rien là dessus...Tant qu'il avait à manger, que la maison était rangée, il ne m'en demandait pas plus....j'aurais pu participer dans le jardin, j'aurais pu aller le chronométrer lors de ses cross...j'aurais pu aller me balader avec lui dans les bois....j'aurais pu...Mais ça me faisait suer !
 Alors, nous ne faisions aucune activité ensemble...La seule chose que je lui concédais, c'était  L’ÉCOUTE....Je l'écoutais des heures durant, me parler de tout, de rien, de son boulot, de ses tuyaux, de ses soudures, de ses chefs, d'athlétisme; des temps que untel avait fait aux 100m...au 110 m haies...que sais-je ???c'était le prix à payer pour la trahison....et je m'y suis toujours tenue, même lorsque je me faisais chier royalement...j'ai regardé des heures durant, à la télé, les jeux olympiques, avec lui à côté qui commentait.....



Ah! et puis, les interminables parties de scrabble.....Le dimanche après le repas, il installait le jeu,le dictionnaire,  je prenais un livre, et nous jouions des heures.....entre chaque tour, je lisais....




Je n'étais pas malheureuse...j'étais absente, éteinte..je ne me réveillais que pour aller au boulot....
Mon travail syndical m'occupait de plus en plus, et j'étais de moins en moins à l'atelier....Il y avait tellement de batailles à mener à l'extérieur.



Et puis, je partais une semaine en vacances avec grand benêt et 4 des ses copains gay....Nous visitions l'Italie, l’Irlande , j'étais la seule nana dans l'aventure.....ce n'était que des avantages ! Ils étaient aux petits soins pour moi.....Je revenais ensuite à la maison, la tête pleine de paysages magnifiques, et je repartais pour un an..... 

samedi 7 avril 2012

Comme la vie est bizarre.....

Voila ce qu'il faudrait éviter de manger à Pâques......juste pour éviter que les hanches prennent de l'ampleur..!
Repas de famille dimanche midi...tout le monde sera là, même ex-mari qui vient de terminer ses séances de chimio....Il manquera juste fils aîné, qui est toujours dans la colère.; et mon petits fils, n'aura pas la joie de chercher les œufs dans le jardin avec mes trois autres loulous...

Ex mari a eu une rémission d'une année, et le cancer de la plèvre a récidivé depuis Décembre.....Il a travaillé  quarante années au contact de l'amiante, et cette saloperie de maladie ne l'a pas raté.....
Il a une séance de chimio toutes les 3 semaines, le mardi en général, et il lui faut plus d'une semaine pour récupérer....

Deuxième fils , qu'il considère comme le sien (oui, je sais , vous n'avez pas eu la suite des épisodes !!) a un grand fils ainé (16 ans) qui vit avec sa maman , son beau père, et son petit frère,  près d'Arcachon. Il est venu passer 15 jours de vacances...et c'est l'occasion idéale pour se retrouver tous.....

Même si la vie a été pleine de plaies et de bosses, je suis contente d'avoir gardé des liens d'amitié avec homme des bois....J'ai laissé tomber la culpabilité, et j'essaie d'être présente au maximum lorsqu'il a besoin d'aide...
Je le secoue, je continue à l'écouter des heures au téléphone, et depuis quelques mois, il m'appelle "ma chérie" lors de nos conversations...je fais comme si je ne l'entendais pas...
Je pense qu'il a besoin d'être tendre avec quelqu'un...sa compagne a fait un AVC il y a deux ans, et depuis, elle est placée à la maison de retraite qui se trouve à 500 m de la maison..Elle n'a plus toute sa raison, et marche très difficilement...
Il va la voir tous les après midi....Elle voudrait rentrer à la maison, mais elle a un traitement très lourd, diabète très grave, et il ne se sent pas capable de l'assumer....

Un bon dimanche en perspective.......

lundi 2 avril 2012

Tout se paye un jour ........


Je passe par des interrogations régulièrement....je ne me demande souvent quelle image je vais laisser dans la tête de mes mômes.. ? 
J'ai eu une vie un peu "hors normes", et c'est vrai que mes enfants  ont dû subir des choses qu’ils n’auraient pas dû vivre....Maintenant, l'ainé a 43 ans, plusieurs vies entamées et terminées avec ex petites belles filles…avec lesquelles je suis toujours amie…

Il  a rencontré la femme de sa vie, a eu un petit garçon et vit en autarcie avec sa petite famille....
Moi, pour lui, je suis celle dont on parle aux réunions, entre amis....Je suis la fautive, celle qui n'a pas été leur mère; mais une femme...(c'est pas moi qui parle , c'est lui). En plus, lors de ces réunions, ça le rend intéressant d'avoir vécu ce qu'il raconte....Ce qui fait, que parfois, lorsque je rencontre un de ses amis , ou famille de nouvelle femme, on me regarde avec des yeux suspicieux, des yeux qui jugent , des yeux qui méprisent....

Longtemps je me suis demandée pourquoi? Un jour j'ai eu la réponse par le biais d'un de ses amis, à qui je parlais de fils aîné, ce dernier m'a rapidement mis les points sur les i....me disant qu'avec ce que je lui avais fait subir et vivre, il trouvait qu'il s'en sortait plutôt bien.... tout juste si j'ai pas piqué un fard!

J'ai interpelé deuxième fils, qui lui, est plus cool,afin de savoir s'il avait ressenti la même chose et il m'a dit :"tu sais, mon frère, il a besoin d'être aimé, d'être apprécié, d'être félicité, alors, quand il raconte ta vie, on le plaint...On a tout de suite de la sympathie pour lui.... » Il s'est toujours pris pour Caliméro...

Nous avons été en désaccord longtemps, mais il a toujours essayé de garder le contact avec moi.
Nous avons en commun une bonne tchatche, et nos conversations téléphoniques pouvaient durer des heures...
Lorsque nous avons acheté la maison, c’est lui qui a pris en charge une partie travaux...
L’homme, lorsqu'il prend un marteau, il faut que j'appelle le samu avant !!!

 Il l'a remplacé, s'est donné à fond dans notre maison, y a fait maints travaux, souvent suggérés par lui....et exécutés lorsqu'il montait durant les vacances (il habitait le midi à l'époque). En plus c'était aussi une façon de me dire : « tu vois , celui avec qui tu vis, est nul...heureusement que tu m'as , moi!!! »

Nouvelle femme, nouvelle politique, elle n'est pas très famille, et tout acte fait, mérite salaire....c'est vrai qu'une fois les travaux entrepris , je lui donnais ce que je pouvais,  pour le rémunérer, et j'avais l'impression qu'il s'en contentait....Elle, ça ne lui convenait pas…
J'ai pourtant toujours essayé d'être présente et d'accord pour ses moindres désidératas...Il a voulu monter une boite, j'étais là....il déposé le bilan....J'étais là...Il a voulu remonter une boite, je l'ai mise à mon nom....sans crainte, sachant qu’il  ne me mettrait pas dans le caca...Il a eu besoin d'argent, j'ai emprunté pour lui, j'ai fais,  en somme, tout ce que j'ai pu, pour lui faire oublier ce passage délicat de notre vie , ce  qu'il a dû subir....

Conneries que tout ça...conneries...Il n’a jamais pu oublier et son "amour" pour moi est entaché à jamais...Nous avons eu de longues conversations sur le sujet, rien à faire...On pourrait croire qu'il adore son père....? Pas du tout, ce dernier n'a aucun intérêt pour lui...

C'est moi qui lui donne matière à se plaindre et je pense que toute notre vie sera ainsi.....

Actuellement il ne veut plus nous voir, ni moi, ni ses frères..Il a rompu avec toute la famille, et pour moi , c’est  très difficile de ne plus voir mon  petit fils..Nous avions noué des liens très forts le petit et moi…Plus d’un an que je ne l’ai pas vu…Que lui ont il dit ? Il doit bien me réclamer de temps en temps ? Il va sur ses 7 ans, et il me manque énormément..

Le fait que lui et sa femme ne viennent plus aux repas de famille nous procure à tous un grand soulagement…. On s’en rend compte avec le recul. On se sentait toujours jugés…sur tout…La cuisine, la décoration, le vin, les sujets de conversation…. Rien ne trouvaient grâce à leurs yeux ! De les voir échanger des regards moqueurs entre eux, me donnait de l’urticaire !

Je me faisais du mouron avant de confectionner le repas, pendant le repas, après le repas…Toujours tendue, dans l’attente des piques qu’ils envoyaient à tout va…. C’est pourquoi, j’invitais de moins en moins…j’avais toujours la boule à l’estomac et mon humeur s’en ressentait une semaine avant et une semaine après !!

A présent, tout est plus cool…. Plus simple, tout le monde participe…. je ne me sens plus jugée, décortiquée.. Je peux enfin être moi ; et on se voit beaucoup plus souvent sans eux !

Même mon ex-mari participe à nos repas, et lui aussi est soulagé de ne pas sentir les regards désapprobateurs…Car,pour mon fils, lorsqu’on est divorcés, on ne doit pas rester amis, on doit se détester, se mépriser…. 
Ce n’est pas le cas pour nous, Dieu merci ! Ils ne supportent pas notre entente, et on sent bien tout le mépris qu’ils ressentent pour ex-mari..Ils ont été des années à ne le voir qu'une fois par an, toujours rapidement, la vie de mon ex ne convient pas à ma belle fille...Elle déteste tout ce qui fait sa vie...

A présent qu'ils ne viennent plus chez moi, ils sont plus proches de lui..c'est bizarre, on dirait que mon fils ne peut aimer que l'un de nous deux à la fois ! lorsqu'il venait chez moi, il dénigrait son père, et comme je le défendais ça finissait en pugilat...Lorsqu'il voit son père, il me casse du bois sur le dos...Mon ex m'appelle pour me raconter, et si ce n'était pas aussi triste, aussi débile, ça nous ferait presque rire !!…

Voilà ce que cette aventure m'a coûté.......