jeudi 3 octobre 2013

Mon enfance........




 à écouter  ....

Il y a quelques années, lorsque j'étais au fond du trou, dans cette dépression qui a duré très longtemps, j'ai eu besoin de revenir sur les pas de mon enfance......

Revenir là où j'ai laissé quelques racines......tous les endroits où mes parents avaient vécu, ri, pleuré, souffert...j'ai voulu rentrer dans notre ancien appartement, visiter les caves, arpenter le jardin......tous ces endroits qui m'ont forgée, polie.....je croyais retrouver les odeurs de ma mère, de mon père...j'ai marché dans leurs pas, dans les miens....J'ai voulu redonner un sens à mes souvenirs  ..Il me semblait qu'en foulant à nouveau la terre, j'allais entendre les voix...celle de ma mère, m'appelant pour le repas, les cris de mes soeurs se chamaillant pour des babioles ...La longue table où nous roulions inlassablement des tickets pour les fêtes foraines.....Cette terrasse sur laquelle toute la famille se retrouvait pour rouler, m'a semblé ridiculement petite, les escaliers pour monter à l'appartement, ridiculement étroits.....

J'en ai passé du temps assise sur ces escaliers, le nez en l'air, les yeux dans le vague...Maman disait "descend de ta lune, et viens rouler...ou viens manger...."

Ce matin , en me réveillant, ma mère me regardait ... Une grande photo, un peu floue en 21X29,7 était posée sur ma table de nuit....elle n'était pas là hier.....l'homme a dû la glisser en douce pour me faire une surprise ...

Alors, j'ai écouté la magnifique chanson de Barbara....Mon enfance......

 "Il ne faut jamais revenir
aux temps cachés des souvenirs
du temps béni de son enfance.
Car parmi tous les souvenirs
ceux de l'enfance sont les pires,
ceux de l'enfance nous déchirent.
Oh ma très chérie, oh ma mère,
ou êtes-vous donc aujourd'hui?
Vous dormez au chaud de la terre.
Et moi je suis venue ici
pour y retrouver votre rire,
vos colères et votre jeunesse.
Et je suis seule avec ma détresse.
Hélas
Pourquoi suis-je donc revenue
et seule au détour de ces rues?
J'ai froid, j'ai peur, le soir se penche.
Pourquoi suis-je venue ici,
ou mon passé me crucifie?
Elle dort a jamais mon enfance."



C'est tellement ça...c'est tellement ce que j'ai ressenti au retour de ce pèlerinage....... je reste avec mes regrets, mes interrogations...et je me dis, que j'aurais dû en profiter beaucoup plus de tous ces moments bénis de mon enfance....que c'est lorsque nos proches ne sont plus là, qu'on se rend compte à quel point on est orphelin...Orphelin des gens, orphelin des lieux, orphelin de souvenirs......

Et on a envie de dire à nos enfants, à tous ceux qui nous sont proches, regardez nous, parlez nous, confiez vous...prenez le temps de nous regarder vivre, car bientôt....un jour, vous irez vous aussi nous rechercher dans les endroits où nous avons vécu......Vous aussi un jour, vous aurez ce regret qui parfois me prend à la gorge, de ne pas avoir été suffisamment là......

Mais on ne dit rien....On se contente d'être là.......









16 commentaires:

  1. Il est très beau et très touchant ton article Chaourcinette.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie!...c'était un petit bout de vie;...bises!

      Supprimer
  2. coucou,
    re..
    Des mots justes,
    des mots tendres
    des mots qui vont droit au coeur...
    Il sagit des tiens
    mais ils pourraient étre
    ceux de beaucoup d'entre nous..
    pour ma part c'est certain..
    merci..
    """...On ne dit rien......
    et oui....""
    toute douce soirée à toi
    bizzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi...oui ces mots sont pour tout le monde, et ils arrivent souvent trop tard....C'est "après" qu'on se souvient.....belle soirée à toi aussi et bises!

      Supprimer
  3. Comme on ne peut pas changer le passé pour mieux les vivre, essayons de le faire avec le présent, pour ne pas avoir de regrets plus tard ... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aimerais pourtant ...changer un tout petit peu...donner un peu plus...écouter un peu plus...aimer un peu plus....Le présent, mon présent c'est l'affaire de mes enfants.....qu'en feront ils .. leur aurais je assez donné ??? échapperont ils aux regrets ??? Je le souhaite !!
      Bises quantique !

      Supprimer
    2. Ta réponse m'interpelle. Il y a beaucoup de choses qui portent à réflexion. Changer un petit peu, mais quoi, comment, pourquoi ? (sachant que le passé ne peut être changé, bien sûr) Ecouter plus, qui, toi ? ton homme ? tes enfants ? Qu'est-ce qui te fait dire que tu n'écoutes pas assez ? Et puis je ne comprends pas "mon présent c'est l'affaire de mes enfants" Et pour toi, que représente le présent pour toi ? On ne sait pas s'ils échapperont aux regrets. C'est à eux de s'en soucier. Mais toi ? Sachant que le passé est passé, comment vivre ton présent, là, maintenant ?

      Supprimer
    3. je veux dire que ce que je vis au présent , c'est surtout mes enfants qui en feront quelque chose plus tard...après ma disparition...
      Le présent pour moi n'a de signification que dans mes actes envers eux...et je voudrais qu'ils n'aient pas ce regret, que moi je peux avoir envers mes actions passées....
      je ne suis pas la seule à avoir des regrets...je pense que chaque personne en a ...la culpabilité ronge assez souvent après un décès...
      quand je dis que je n'écoute pas assez, c'est un constat...je fais trop souvent passer mon bien-être personnel , et je gomme les autres...Mon présent est bien égoïste, même si parfois j'ai des velléités de faire des choses , je me rends compte que je les fais souvent sans envie, je m'oblige à les faire afin que dans ma tête tout se passe à peu près bien....
      J'ai du mal à te répondre quantique......j'ai l'impression de passer à côté de quelque chose.....et de tourner autour de la réponse ...

      je ne peux pas changer le passé, c'est sur...ma mère ne reviendra pas.. mais il y a d'autres personnes...et je devrais être plus présente dans leur présent...j'essaie...de peur d'avoir des regrets...encore et encore....
      faudra que j'écrive là dessus....Merci de m'avoir fait réfléchir la dessus!! bises!

      Supprimer
  4. Très émouvant...Il est vrai que c'est "après" que l'on se souvient...Si j'avais su...mais parfois rien n'est simple hélas ! Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Doro...rien n'est simple !! et c'est ce qui donne certains regrets..Je pensais à mon fils aîné qui ne veut plus de moi....comment vivra t il après ???? j'ai été fâchée avec ma mère durant une longue année, et l'orgueil (mon orgueil) a été plus présent qu'autre chose...heureusement ma mère un jour, m'a appelée...et cette année perdue, je la regrette chaque jour....Oui! si j'avais su...Bises ma Doro!

      Supprimer
  5. Ton texte m'a beaucoup touchée, mais le retour dans le passé ne peut malheureusement rien changer. Je te connais depuis peu, mais tu sembles être une personne sensible et équilibrée, et je suis convaincue que tu ne blesses personne par plaisir. Oui, on peut faire des erreurs parce que la perfection n'existe pas. Par contre, entre erreur et méchanceté il y a tout un monde.
    Dernièrement, j'ai eu la même conversation avec mon fils aîné au sujet du temps qui passe. « Il faut dire les choses maintenant parce que bientôt ce sera trop tard.»

    Doux bisous et tendres câlins,
    Grim'

    RépondreSupprimer
  6. tu as raison! mais je crois que les jeunes sont moins conscients du temps qui passe...Ce qui produit ce décalage...
    Bisous à toi Grimini !

    RépondreSupprimer

  7. Très belle confession d'une jeunesse insouciante. Nous ne sommes pas conscient du temps, notre pire ennemi, qui passe et ne reviendra plus.
    - Ta quête, je la connais, voilà que je me retrouve dans ton récit..
    - Envie de te dire" Chourcinette" (faute volontaire) - reste dans tes rêves" reste dans ton enfance si cela te fait du bien... Je trouve que malgré le temps nous sommes et restons toujours des enfants' dans notre coeur et moi j'aime bien.
    - Laisse "maman" dans ce cadre si ton homme à eu cette délicatesse c'est qu'il a senti ton désarroi ou quelque chose qui lui ressemble.
    - Regarde-là comme elle semble victorieuse de sa vie,au-delà de sa mort. Comme elle semble forte et belle avec ce franc sourire.
    Elle semble te dire "Allez, avance ma fille, je ne suis plus là mais je vis dans ton coeur, dans ton sang... qui est le mien.
    Elle et toi vous ne faits "qu'une " et n'ais ni regrets ni remords car cela ne peux que te faire du mal et... "Maman" n'aimerait pas.
    Nous passons tous plus ou moins par ces périodes de souvenances et repentance. Inutile de te flageller, ... nous ne sommes pas irréprochables. Personne ne l'est . Je suis sûr qu'ainsi que moi, tu te sens dévalorisée par ta famille... Soit assurée qu'ils seront eux aussi orphelins de "nous" Restons tolérantes et à l'écoute, et sourie... Je te ressent comme étant une belle personne. Je me trompe rarement sur ce coup là lol... Soit sûre que tu laissera un grand vide ... Mais ... A cet instant IlS ne le savent pas. C'est la vie, chacun son tour... Tous logés à la même enseigne!! Stoppp je sort!

    RépondreSupprimer
  8. merci Claire! l'homme a parfois des "fulgurances", et celle ci m'a fait énormément de bien ! et, c'est vrai qu'elle est superbe ma mère, à cet instant précis! je dois dire ne pas l'avoir vue souvent ainsi! trop, trop de problèmes....trop de nostalgie de son pays (la Corse)....
    J'espère être une bonne personne, et que ça se ressent autour de moi! quant à ceux qui m'ont été proches et qui ne le sont plus....je ne sais pas...dans quel état d'esprit mon fils vivra t il ma disparition ??? je disais hier, que je préfèrerais "qu'ils" s'abstiennent de venir à mes funérailles ! lol! je ne veux pas être enfouie sous leurs regards ....
    rancunière la chaourcinette ??? ben , je dirais plutôt..."blessée"....
    Mais bon !!! ce n'est pas pour tout de suite j'espère hein ?!! bisous Claire!!!

    RépondreSupprimer
  9. un texte touchant, bouleversant....j ai été en froid avec ma mere durant pas mal de temps, j ai encore du mal aujourd hui a faire comme si...... moi je sais que je ne pourrais pas etre faché avec un des mes amours......parfois oui on se contente d 'etre là! moi j ai tellement ete blessé que je ne suis plus celle d avant.... et pour certaines personne je ne suis meme plus "là".... bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu es une grande sensible ....et tout te touche deux fois plus qu'une personne dite "normale".....
      Les blessures de l'enfance sont les plus cruelles car on ne peut revenir dessus...alors que celle qui nous tombent dessus actuellement, on a parfois un petit pouvoir qui nous permet de remédier à la douleur....
      Parfois, dans une famille, ce n'est pas toi qui es à l'origine de cette fâcherie, et c'est là où c'est plus compliqué....je ne peux pas "revenir" d'un endroit où je ne suis jamais partie....un de mes fils a fait un choix....il m'a rayée de sa vie, ce n'est pas moi qui l'ai supprimé...
      Plus tard, je pense qu'il aura du regrets des années perdues à ne pas se voir...
      C'est la vie.....je suis triste, mais je n'ai pas de recours.....bises ma nonna!

      Supprimer