vendredi 18 octobre 2013

Chez mes amis..........

La vie est difficile........j'ai une amie qui vit de plus en plus mal sa situation familiale...et je ne sais pas quoi faire pour l'aider ???

J'ai beau tourner et retourner la situation dans tous les sens , je n'y trouve pas d'issue....ça me fait mal de penser que je ne peux l'aider plus efficacement....

Elle vit en couple, avec deux enfants...Un de 25 ans d'un premier mariage et l'autre de 12 ans....
Un couple qui est en train de foutre le camp, par lassitude, manque de communication, manque d'envie, manque de désirs.....

Ils se sont figés dans une situation qu'ils ne peuvent plus changer...Leur mode de communication ne se fait plus qu'à coups d'engueulades, de brimades, de non dits, d'amertume...

Chacun de leur côté, ils sont englués dans une vie qui ne veut presque plus rien dire....et pourtant ??? 

Lorsqu'ils se sont rencontrés, ils avaient la tête pleine de projets, pleine d'amour...Mon amie sortait d'un divorce et vivait seule avec son petit garçon...."IL" est arrivé dans sa vie, et comme son précèdent mariage l'avait déçue, premier mari inconsistant, égoïste et buveur; " IL" était tout ce qu'elle recherchait....

Un homme, grand, beau, bon avec elle et son fils, sur lequel elle pouvait se poser, se reposer..... Il a été là, rassurant , l'aidant autant qu'il le pouvait....Ils parlaient encore à l'époque...Ils se regardaient aussi, ils s'écoutaient.....
Elle vivait dans son petit appartement et lui, venait la rejoindre chaque soir....Comme il vivait avec sa maman, il rentrait au petit matin déjeuner avec elle....Tout semblait rouler.....

un jour, ils ont voulu s'installer ensemble ....Elle s'est retrouvée enceinte, ont acheté une maison...et là, l'enfer a commencé......Quand je dis l'enfer, le mot est un peu gros, mais je n'ai rien d'autre sous la main....
Déjà, ce bébé qui s'annonçait....ce n'était pas le moment....enfin! pas le moment pour elle, car lui, était ravi de savoir qu'un petit était en route....

Une grossesse difficile, des nombreux, très nombreux kilos en trop, une maison en travaux, un compagnon qui ne "sentait" pas l'urgence ...car il y avait URGENCE....ça , je pense que les mecs ont du mal de le comprendre.....une mère qui attend un bébé a besoin d'un nid....et le nid n'était pas près...Il lui disait :" Je te jure, que le bébé aura sa chambre de faite, lorsqu'il arrivera....."
mais les paroles ne sont pas les actes....et jusqu'à son départ à la maternité, il lui a fait la promesse que la chambre serait là, prête à accueillir l'enfant lorsqu'elle rentrerait....

Malheureusement, ce ne fut pas possible.....trop de boulot, personne pour l'aider.....et le bébé dut vivre dans leur chambre durant un grand nombre de mois....
C'est là, qu'il y a eu, que j'ai senti, la déchirure.....C'est comme si on l'avait trompé sur l'homme qu'elle aimait....Elle le voyait, fort, entreprenant capable de tout, et ce n'était qu'un homme, pas un géant......

Le malentendu a commencé là....et depuis, il a continué, et ils se sont enlisés dans une relation où ils se font du mal, où les gamins sont mal dans leurs pompes et d'où ils n'arrivent plus à sortir...

Tout est prétexte à engueulades...l'éducation des gamins, le boulot à la maison, les achats inconsidérés, faits pour combler les manques.....Ils ont vendu leur première maison, qui avait été 5 ans en travaux....à peine finie, une maison était à vendre près de l'immeuble de sa maman....Ils ont donc vendu ....et "IL" est reparti pour 5 ans de travaux..... pendant ce temps, ils vivaient dans un appartement au dessus de chez sa mère à lui...
L'appartement ne plaisait pas à mon amie, elle se trouvait "envahie" par sa belle maman, qui pourtant, avec maladresse, faisait tout pour lui rendre la vie plus facile....
et la 2ème maison fut prête....Elle a tenu, s'est cramponnée comme une folle en se disant, qu'une fois dans "sa" maison....tout irait mieux.....Ben non !! c'est pas la maison qui est en cause....je pense que c'est eux qui ne vont plus ensembles...
"IL" abandonne petit à petit ....mais chaque jour, il ne peut s'empêcher quand il rentre de râler....Il râle parce que le grand n'a pas fait sa chambre, il râle parce que le ménage n'est pas fait, il râle parce que....parce que.....parce qu'il va mal.... et la seule solution qu'il a trouvé pour l'exprimer, c'est de râler....

"IL" se réfugie de plus en plus chez sa mère qui habite tout prêt....ELLE  lui reproche de fuir ses responsabilités, de ne pas s'impliquer, de s'occuper plus de sa mère que d'eux...
et lui se débat, dans une mare, dans des sables mouvants qui vont un de ces quatre l'engloutir complètement...
Et moi, je suis là, et je ne sais pas quoi faire pour les aider...Je les aime tendrement tous les deux, ils sont mes amis et je les regarde se débatre sans avoir de solution.....

Elle dit qu'elle va partir, prendre un appartement....et puis recule, car le petit dernier en deviendrait malade.....alors, elle rentre du boulot et va dormir....à 18h elle dort, elle fuit dans le sommeil une situation que personne ne maitrise......

Que faire ??????

mardi 8 octobre 2013

suite....de la peur...

Ce qui devait arriver....arriva...

Hier soir , l'homme part au cinéma vers 20h30.....Moi, je suis à l'étage, dans ma chambre et je regarde la télé.....

C'est bizarre, mais lorsqu'il est sorti je n'ai pas entendu la porte claquer...cette porte, avec ses 6 points de sécurité ne s'enclanche que lorsqu'elle est claquée.....

Je n'y fais pas spécialement attention et je me dis que j'ai dû être distraite....

Il rentre vers 22h30, et me dit : "tiens, c'est bizarre la porte d'entrée était grande ouverte...."

Je rage car j'ai été imprudente, je n'aurais pas dû  lui faire confiance...j'aurais dû descendre contrôler après son départ.....ça fait quand même 3 fois que ça arrive, et toujours juste après qu'il soit sorti...

Je lui demande de faire le tour de la maison au cas où un chat s'y serait glissé......rien....

Ce matin, au petit déjeuner, je lui demande de me passer mon sac, qui est sur le banc dans l'entrée, afin que je puisse prendre mes médicaments......

Plus de sac......Nous avons tout retourné, je me souviens de l'avoir vu hier après midi, donc il est dans la maison...je devrais plutôt dire "était"......car, c'est sur, mon sac a été volé....La porte grande ouverte a facilité amplement le vol...La gendarmerie que je viens d'appeler, m'a en outre signifié qu'il y avait plein de cambriolages en ce moment...Chez nous, pas besoin d'être grand , costaud, pourvu d'outils pour ouvrir les portes....chez nous, l'homme les laisse grandes ouvertes.....

Bilan de l'étourderie de l'homme: Tous mes papiers, passeport, carte d'identité, permis de conduire, carte grise, carte cpam, mutuelle, carte bleue, carnet de chèques....etc....Mon renouvellement de médicaments pour le mois....(je sortais de la pharmacie)
Mon mp3 auquel je tenais comme à la prunelle de mes yeux, une clé USB sur laquelle j'avais quelques photos rares que je conservais pieusement sur moi.....de l'argent bien sur, une centaine d'euros....Mais ce qui me fait le plus mal, c'est tous les petits souvenirs qui trainaient au fond de mon sac....

et mon sac, pour qui j'avais une affection particulière, cadeau de ma petite belle fille.....

le nombre d'engueulades que nous avons face à ses étourderies me fascinent !! Quand je me fais engueuler une fois...après, je fais très attention à ce que cela ne se reproduise pas....c'est le minimum....
Lui non!... Il dit qu'il n'y pense pas, qu'il oublie, qu'il ne se rappelle pas...ou plus ....

Je fais quoi moi? face à ce grand cornichon qui nous met en danger ???
Fermer la porte moi-même avant d'aller me coucher, ....je le fais! Mais il arrive que vers 21h, il ressorte se promener....et qu'il rentre une heure plus tard.....que moi, je dors, et que lui, ne referme pas la porte derrière lui...Car on est dans un monde de bisounours hein ?...rien ne peut nous arriver!! ça n'arrive qu'aux autres !!!

je le déteste !! depuis trois heures j'appelle toutes les administrations pour renouveler tous mes papiers...
Quand je vois le nombre de démarches à faire, le nombre de papiers à remplir, ça me donne envie de le taper......Bon! je vais me coucher ! aujourd'hui est une journée SANS ......

jeudi 3 octobre 2013

Mon enfance........




 à écouter  ....

Il y a quelques années, lorsque j'étais au fond du trou, dans cette dépression qui a duré très longtemps, j'ai eu besoin de revenir sur les pas de mon enfance......

Revenir là où j'ai laissé quelques racines......tous les endroits où mes parents avaient vécu, ri, pleuré, souffert...j'ai voulu rentrer dans notre ancien appartement, visiter les caves, arpenter le jardin......tous ces endroits qui m'ont forgée, polie.....je croyais retrouver les odeurs de ma mère, de mon père...j'ai marché dans leurs pas, dans les miens....J'ai voulu redonner un sens à mes souvenirs  ..Il me semblait qu'en foulant à nouveau la terre, j'allais entendre les voix...celle de ma mère, m'appelant pour le repas, les cris de mes soeurs se chamaillant pour des babioles ...La longue table où nous roulions inlassablement des tickets pour les fêtes foraines.....Cette terrasse sur laquelle toute la famille se retrouvait pour rouler, m'a semblé ridiculement petite, les escaliers pour monter à l'appartement, ridiculement étroits.....

J'en ai passé du temps assise sur ces escaliers, le nez en l'air, les yeux dans le vague...Maman disait "descend de ta lune, et viens rouler...ou viens manger...."

Ce matin , en me réveillant, ma mère me regardait ... Une grande photo, un peu floue en 21X29,7 était posée sur ma table de nuit....elle n'était pas là hier.....l'homme a dû la glisser en douce pour me faire une surprise ...

Alors, j'ai écouté la magnifique chanson de Barbara....Mon enfance......

 "Il ne faut jamais revenir
aux temps cachés des souvenirs
du temps béni de son enfance.
Car parmi tous les souvenirs
ceux de l'enfance sont les pires,
ceux de l'enfance nous déchirent.
Oh ma très chérie, oh ma mère,
ou êtes-vous donc aujourd'hui?
Vous dormez au chaud de la terre.
Et moi je suis venue ici
pour y retrouver votre rire,
vos colères et votre jeunesse.
Et je suis seule avec ma détresse.
Hélas
Pourquoi suis-je donc revenue
et seule au détour de ces rues?
J'ai froid, j'ai peur, le soir se penche.
Pourquoi suis-je venue ici,
ou mon passé me crucifie?
Elle dort a jamais mon enfance."



C'est tellement ça...c'est tellement ce que j'ai ressenti au retour de ce pèlerinage....... je reste avec mes regrets, mes interrogations...et je me dis, que j'aurais dû en profiter beaucoup plus de tous ces moments bénis de mon enfance....que c'est lorsque nos proches ne sont plus là, qu'on se rend compte à quel point on est orphelin...Orphelin des gens, orphelin des lieux, orphelin de souvenirs......

Et on a envie de dire à nos enfants, à tous ceux qui nous sont proches, regardez nous, parlez nous, confiez vous...prenez le temps de nous regarder vivre, car bientôt....un jour, vous irez vous aussi nous rechercher dans les endroits où nous avons vécu......Vous aussi un jour, vous aurez ce regret qui parfois me prend à la gorge, de ne pas avoir été suffisamment là......

Mais on ne dit rien....On se contente d'être là.......