dimanche 12 janvier 2014

Le temps qui reste.......





Et parce que je ne suis pas à une ou deux contradictions près, je vous mets cette chanson qui pour moi est un hymne à la vie......toutes les paroles  me touchent , mais pour les autres, pas pour moi.....

" Je l'aime tant, le temps qui reste...
Je veux rire, courir, pleurer, parler,
Et voir, et croire
Et boire, danser,
Crier, manger, nager, bondir, désobéir
J'ai pas fini, j'ai pas fini
Voler, chanter, parti, repartir
Souffrir, aimer
Je l'aime tant le temps qui reste"


Pouvoir chanter ça , c'est avoir un formidable appétit pour la vie ...je n'ai plus cette faim! Mais comme je l'admire chez les autres !!


"Combien de temps...
Combien de temps encore ?
Des années, des jours, des heures, combien ?
Je veux des histoires, des voyages...
J'ai tant de gens à voir, tant d'images..
Des enfants, des femmes, des grands hommes,
Des petits hommes, des marrants, des tristes,
Des très intelligents et des cons,
C'est drôle, les cons ça repose,
C'est comme le feuillage au milieu des roses..."


Ce texte a été chanté alors qu'il était âgé , et en l'écoutant je me dis que c'est magnifique de pouvoir avoir encore cette "envie" ce "désir" ....qu'est ce qui fait qu'un jour on a moins de besoins ??? moins envie de rire, de parler, de souffrir, de s'émerveiller ??? Est ce l'âge ??? J'ai pas de réponse....




4 commentaires:

  1. Ecoute les mots comme une caresse
    lit des livres jusqu'à l'ivresse
    laisse toi bercer avec délicatesse
    parfois rien n'est mieux que la paresse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'adore ces quelques mots qui chantent à mon oreille....je suis tes conseils sans modération aucune !! je t'embrasse charmante poétesse !!

      Supprimer
  2. "C'est drôle, les cons ça repose,
    C'est comme le feuillage au milieu des roses..."

    Dans les paroles de cette belle chanson de Serge Reggiani, il y a aussi cette petite phrase qui vient donner tout son sens au plaisir...

    Comme le dit si bien Josette dans son commentaire... profitons de tout. L'important, c'est de ne pas se culpabiliser.

    J'aime beaucoup ce genre de billet. Tu nous donnes l'occasion de réfléchir sur le sens de la vie. Ce qui est important pour un peut être négligeable pour l'autre, on doit simplement trouver notre voie.

    Bisous tout doux,
    Grim'

    RépondreSupprimer
  3. Merci Grim' j'adore cette phrase aussi....ça remet tout à niveau !
    et culpabiliser, même si c'est moins fort, ça reste toujours en toile de fond !!
    Heureusement, l 'homme qu vit à mes côtés a tellement de choses à se faire pardonner (lol !) qu'il est devenu hyper tolérant et qu'il me laisse vivre comme j'en ai envie !! bisous doux Grimini!

    RépondreSupprimer