mardi 29 avril 2014

Les odeurs.......

J'ai trop de mémoire...Voilà où se situe le problème...Elle est sélective et ne garde que les moments forts, je sais que  chez d'autres personnes, les souvenirs s'estompent, se voilent...Pas chez moi....

J'ai des souvenirs qui remontent à l'enfance et ça fait rigoler tout le monde lorsque je me mets à citer les plats qui ont été dégustés à tel mariage ou autre occasion.....Il y a plus de 55 ans, j'ai assisté au mariage de ma deuxième soeur...et je pourrais vous dire tout le menu...et vous dire à quelle place j'étais dans la tablée, l'odeur de l'étable où une immense balançoire était accrochée aux poutres.... La fraicheur de la rosée dans le verger où le beau père de ma soeur m'entrainait pour ramasser les dernières prunes..... On posait le panier sur la table immense de la cuisine, et la vieille mamie sortait le beurre qui avait été baratté à la ferme , la farine sortait d'un immense sac, et elle triturait ensemble les éléments...moi je versais l'eau....Une belle boule de pâte reposait, pendant qu'on dénoyautait les dernières prunes juteuses...Puis elle graissait d'immenses plats à tartes et mon boulot était de ranger les demies prunes sur le fond....De temps en temps, j'en croquais une, et je me souviens encore du sucre et de l'acidité à la fois ....puis, je semais du sucre sur l'ensemble et la glissais dans  le four de la vieille cuisinière à bois ..Pas de thermostat...Elle glissait son coude à l'entrée du four et savait quand il fallait l'enfourner....Si je ferme les yeux, j'ai l'odeur.....cette odeur de beurre, de fruits murs de cannelle .....et quand on la sortait du four, elle était là, dorée et craquante....

Toute ma vie, ce sont les odeurs et les goûts qui sont restés imprimés dans ma tête....et souvent, les évènement qui ont jalonnés mes jours, allez savoir pourquoi, avaient  une odeur....
Mes échecs, mes réussites, mes bonheurs....ont tous une odeur ...Et c'est pourquoi je ne réussis pas à m'en débarrasser....Parfois, ça me gonfle, car il y a des tonnes de moments que je préférerais oublier....ça me simplifierait la vie,  ainsi que celle des autres, j'en suis sure !

Car, comme je n'oublie rien, je n'arrive pas à pardonner ...
Parfois, je me mets en colère avec l'homme..Car lui, a une mémoire d'artichaut....Une mémoire sélective..Il ne garde que les bons souvenirs, les bons moments...Et quand je lui rappelle avec force détails, certains épisodes de notre vie ( pas les plus glorieux bien sur !!) , il ouvre de grands yeux, et me regarde avec un tel ahurissement, que ça me donne envie de le battre !! lol 

- Ne me dis pas que tu ne t'en souviens pas....rappelle toi..c'était à telle époque, il faisait tel temps, on était à tel endroit et tu m'as dit........
- Mais non ! je ne m'en souviens pas!! tu es sure ? je te jure que ça ne peut pas être moi qui t'ai dit ça....

Chiotte !  en plus, il essaye de me mettre le doute !! Mais ce n'est pas grave, je le laisse se nourrir  des bons moments....et  seul mon esprit tordu  se nourrit du moins bon !  ce qui est chiant dans tout ça, c'est que je n'oublie rien...jamais....et que parfois, je rêve de devenir amnésique, je rêve de ne plus me souvenir....Ce serait tellement plus simple !!

Tout le monde se brouille un jour ou l'autre...On se chamaille, on n'est pas d'accord, on se dispute, on claque les portes.....et puis, on revient, on se réconcilie, on oublie....
Pas moi...Je sais pas faire ça....j'arrive pas à oublier...alors, je ne reviens pas, et je quitte les gens...pour toujours très souvent....
Et si je ne les quitte pas, je continue, mais le coeur n'y est pas...Je leur donne juste la façade, il n'y a plus le profond...Jamais plus, je ne leur donnerai ce que je suis...Ce n'est plus que de l'ersatz....

C'est pour ça, qu'en vieillissant, je ne veux plus d'odeurs...ou alors, juste les odeurs que je connais bien, celles qui ne peuvent plus me faire de mal... Et si certaines odeurs disparaissent de ma vue, je gomme dans ma tête tout ce qui pourrait me les rappeler....
C'est à ce prix que je trouve une certaine tranquillité....égoïste, oui !...mais tranquille !!
Il faut dire quand même que  je chéris aussi  les odeurs des bons moments  , je les entretiens , me les remémore, m'en repais....et ça me donne une espèce de sérénité tranquille... Ah! n'avoir en tête que l'odeur des bons moments........

dimanche 27 avril 2014

Suite et fin.......

Ce qui est drôle c'est que toute sa vie elle a fait des rencontres.. toute sa vie a été traversée de personnes bienveillantes à son égard.....et ce soir, en buvant sa crème de pêche de vigne sur glaçons, elle s'émerveille de la simplicité, de la rapidité de cette sympathie qui s'est déclarée dès qu'elle a franchi le seuil de l'hôtel....

Elle s'appelle  Clémence la petite dame ronde.....et ce prénom lui colle à la peau comme un vêtement dans lequel on se sent bien...Elle sont toutes les deux sur la terrasse, les odeurs entêtantes des fleurs  parfument  le soir...Elle n'ont pas besoin de parler...juste de sourire et de se sentir bien...en adéquation avec le jardin, avec le soir qui tombe....

-Comment vous sentez vous dans l'appartement? 
-bien...très bien même, pas besoin de temps d'acclimatation, cet endroit existait déjà dans mes rêves, je n'ai fais que poser mes valises...j'y étais chez moi....
Il me reste juste quelques petites choses à régler et j'y serai enfin tranquille , sereine......
- Pas facile de changer de vie d'un coup....de tout laisser derrière soi....
Je la regarde, surprise....comment sait elle cela ?? nous n'avons pas parlé du tout de ma vie, de mon départ précipité...

Elle sourit et dit:" ne soyez pas étonnée! j'ai le flair lorsque je rencontre des personnes qui larguent les amarres !! j'ai lâché les miennes il y a bien longtemps, et depuis, je reconnais très facilement les personnes en rupture.....

Alors, si ça vous est arrivé à vous aussi , vous  connaissez la suite des évènements ?
- Oui....il y a plusieurs possibilités....

Ou vous passez une quinzaine de jours chez nous, à tourner et retourner dans votre tête tout ce qui a provoqué votre départ....et qu'au bout du compte, vous vous rendiez compte que c'était vraiment une énorme connerie d'être partie...alors à ce moment là vous me direz :" Clémence, j'ai bien réfléchi, mais je crois qu'il faut que je rentre, et que j'affronte ce qu'il me reste à vivre...

Ou vous estimez qu'il est temps de vivre enfin la vie que vous avez toujours voulu vivre...il y aura des sacrifices, des pleurs, de l'amertume..mais au bout du chemin ...il y aura la liberté....

Ou.....mais les autres possibilités, c'est vous qui les trouverez et qui les affronterez au jour le jour....

- Vous ai je déjà dit que j'étais morte de trouille ? que je manquais d'air parfois? que la douleur était tellement intense que mon coeur tentait de se faire la malle?....

- Non...mais je le sais...quelque soit la solution que vous choisirez, il y aura de la douleur....Il faut juste choisir la couleur de la  douleur qui saura le mieux accompagner votre future vie....
Le silence s'installa...un long silence, juste troublé par le bruit de la rue, le bruit de la vie...

-En attendant, il faut que je m'occupe...Juste pour éviter de trop penser....Je ne sais pas encore vers quoi me diriger, mais je trouverai bien quelque chose à faire...
- J'ai bien une proposition à vous faire, mais ne vous sentez pas obligée d'accepter hein !!
Ma mère comme vous le savez, a des difficultés pour se déplacer, pour faire son ménage, ses repas...et moi, à l'hôtel, je suis trop occupée pour pouvoir l'aider comme je le devrais....

Elle a besoin d'une présence, de quelqu'un qui discute avec elle, lui fasse la lecture...tout ce quotidien qu'elle a perdu du fait de  son manque d'autonomie...jusqu'à présent, je fais venir des personnes de l'extérieur, mais, ce ne sont que quelques heures par jours...
Et vous savez, lorsque je vous ai proposé l'appartement au dessus de chez elle, j'ai tout de suite  été soulagée...allez savoir pourquoi....je me suis dit, que grâce à votre présence, il ne pouvait rien lui arriver...
Ce travail , si vous l'acceptez, vous laissera du temps...pour penser, pour décider de l'avenir...Pas d'horaires, hormis ceux où elle aura besoin de vous ...Elle a juste besoin que quelqu'un vive à ses côtés .Vous serez à la fois libre, et occupée...et  je serai enfin tranquille dans ma tête à chaque heure du jour et de la nuit !! Vous voyez! je ne suis qu'une égoïste!! c'est plus pour moi que je le fais que pour vous acheva t elle en riant....

Je lui tendis ma main, qu'elle s'empressa de serrer...Nous étions d'accord....j'allais vivre avec cette mamie, l'aider dans son quotidien et regarder devant moi....vers demain..vers l'avenir...

Le lendemain, elle descendit doucement les escaliers et se rendit dans l'appartement du rez de chaussée....Elle avait encore 15 jours devant elle, le temps que le mois se termine et que les personnes qui aidaient la vieille dame  auparavant soient prévenues....Mais elle tenait à faire connaissance tout de suite.....
C'était bien la "mère de sa fille".... Le regard vif et intelligent, brillant de bonté, juste les gestes au ralentis..Juste le dos un peu courbé..Elle tint à m'offrir le café et refusa toute aide de ma part...
Nous pûmes discuter une bonne heure, avant que l'aide ménagère arrive....elle me tendit la main, une main parcheminée, noueuse et je la serrai doucement..." On va bien s'entendre me dit elle;....."

Appeler mon fils, savoir comment les choses évoluent ...Elle remonta à l'appartement et composa le numéro...
- C'est moi....
- (attends! je sors...)  Maman....comment vas tu ? parce qu'ici, c'est l'enfer, tu t'en doutes bien...Il est venu à la maison, et je n'ai pas eu le courage de le laisser tout seul...Maman, il faut que tu rentres, il est en pleine crise d'angoisse, il pleure depuis deux jours...et nous, on en peux plus...

- Ecoute moi, ce que tu tu me décris, c'est ce qu'il vit chaque mois depuis des années....je connais ça sur le bout des doigts, c'est ça que j'ai fuit et que je ne veux plus subir...je sais que c'est dur pour toi, mais tu vas me le passer ...et je vais lui expliquer...

- allo.....je l'entends hoqueter, des sanglots dans la voix...
- C'est moi....écoute moi bien maintenant  ....Il faut que tu comprennes , que tu admettes que tu m'as perdue. je ne veux plus revenir;..je suis partie définitivement... et je veux que tu lâches les baskets aux enfants...je veux que tu te comportes en homme et non pas en enfant pleurnichant à qui on a enlevé son plus beau jouet....(je me rends compte que je hurle....) je baisse à nouveau la voix..." tu m'as entendue ?

Lui : Je ne veux pas t'entendre, je veux que tu reviennes...je te jure que je serai celui que tu as toujours eu envie que je sois;.....jamais plus je ne te décevrai...jamais plus..

- Ferme là ! tu m'entends ? fermes là...j'en ai marre de tes promesses à la con qui m'ont fait tenir toutes ces années;..Marre d'avoir rampé à tes pieds en attendant un seul regard de toi...marre de t'entendre pleurnicher comme à chaque fois que je menace de partir, marre de tes mensonges , de tes saloperies...Marre de toi...Car tu n'existes plus à mes yeux...Tu es mort, tu n'as plus d'existence...oui! je sais! tu vas te tuer, tu vas mourir...etc ..etc...
JE M'EN FOUS...tu m'entends, je n'en ai rien à foutre...Si tu meurs, tout sera plus facile pour moi..alors ne te gène pas..Fais le! mais fout la paix aux enfants, c'est pas digne d'un père...Toi qui te glorifie d'être le père parfait, celui que tu aurais aimé avoir...Poses toi la question et demande toi ce que ça t'aurait fait si tu l'avais vu comme ils te voient à présent....
Lui : je t'en prie...je t'en supplie...
Elle: MERDE...tu m'entends ?? MERDE ! je ne veux plus de toi...je ne t'aime plus ...c'est bizarre de dire ça hein ?  Elle le répète plus doucement : je ne t'aime plus...c'est fini....Si tu savais comme je suis libre depuis que cet amour m'a quitté ! si tu savais, comme je respire mieux, comme tout ce qui m'entoure a repris des couleurs......Je suis désolée....j'ai tellement attendu, tellement espéré , tellement rêvé....J'ai toujours su finalement que tu ne pouvais pas me donner ce que je ressentais pour toi...je me suis toujours menti, toujours leurrée...et parce que je refuse l'échec, parce que je me suis crue plus forte que le destin, j'ai continué, fonçant tête baissée ...j'ai foncé dans le néant...Parce que c'est ça que tu es pour moi;..LE NÉANT....

Lui : Arrêtes....tais toi...ne dis plus rien...Tu sais bien que ce n'est pas vrai....tu m'aimes encore...
MOI :  Si ça se fait plaisir d'y croire, à ton aise...Moi je m'en lave les mains.....Tu ne fais plus parti de ma vie ...Alors, lève toi, et avance! car je ne reviendrai jamais....et elle raccrocha...

Le miroir sur le mur réfléchissait son nouveau visage...les pommettes roses, les yeux brillants...C'est moi cette personne que je vois...C'est moi, sans regret, sans rancœur, sans  envie de regarder en arrière....

Une heure plus tard, elle recomposa le numéro de son fils....
- Oui...C'est encore moi...
- Il est parti...tu sais , je crains le pire...
- Mais non....ne crains rien, c'est un état qu'il connait bien l'angoisse, il va s'en sortir.....je t'appellerai une fois par semaine, et lorsque tout se sera tassé on évaluera la situation, et on adaptera;...Embrasse tout le monde, ne te laisse pas envahir et tout va bien se passer....
- et s'il arrive quelque chose à papa....???
-  eh bien, je le saurai dans une semaine fils!! mais il n'arrivera rien! j'en suis sure!!


ça...C'était, il y a 8 mois.....La vie a continué, elle s'est épanouie au contact de gens simples et aimants...Clémence a été là dans les moments difficiles, sa maman l'a beaucoup aidée aussi...Elle a ses fils au téléphone une fois par semaine,  les enfants grandissent;..Elle s'est même procuré un ordinateur, et les voit par l'intermédiaire de Skype...Ils ne savent toujours pas où elle est....Ils ont promis de ne pas la débusquer, de la laisser vivre...
Elle a mal parfois, de ne pas serrer ses enfants dans ses bras, mal de ne pas cajoler les petits...Mais ça, c'était le prix à payer pour pouvoir VIVRE...

Lui, s'est calmé....il a fait une mini dépression, s'est fait aidé par un psy génial qui l'a aidé à avancer..Il continue à voir les enfants régulièrement, et  occupe son temps à partir en voyages humanitaires....Il est serein, et parfois, il avoue aux enfants " votre mère a eu raison de partir....
et même, je ne  comprends pas comment elle a  pu tenir aussi longtemps......"


Voila ...voila....Bien sur la réalité est différente!! mais pas trop....sa vie, elle la mène comme elle en a  envie, elle ne fait  que ce qu'elle veut ....elle a  juste à supporter ses angoisses existentielles, le temps qui passe ...mais quand on est délivré de ce sentiment qui s'appelle l'amour, tout est bien plus facile, bien plus léger....elle ressent de l'amitié, parfois de la tendresse...parfois, elle le laisse prendre sa main, car elle connait ses angoisses...Mais rien de plus....Elle n'a plus mal, c'est énorme ça, de ne plus souffrir !!


jeudi 24 avril 2014

SUITE de la fiction........

Elle intègre rapidement son nouveau logis, déballe ses valises et tombe sur l’album photos...Toute sa vie est concentrée dedans...Ses enfants, ses petits enfants....Ses yeux s'embuent immédiatement et elle s'interroge sur la suite ...Que faire ? les appeler ? pour les rassurer, pour leur dire qu'elle va bien ?
Comment répondre à toutes les questions ? que dire et surtout ne pas dire?

Car , elle le sait..La moindre information sur l'endroit où elle se trouve sera donnée à leur père..Elle sait qu'ils ne pourront pas résister à ses larmes, à son chantage...et qu'à un moment, il cèderont...
et le lendemain, il sera là, se trainant à ses genoux, lui promettant la lune, lui jurant de changer...de devenir celui qu'elle a toujours désiré avoir...

Le problème, c'est qu'elle n'en veut plus...Durant ces 35 années, elle a cédé à ce chantage, elle a cédé car sa naïveté était telle, qu'elle croyait que tout était encore possible ...
à présent c'est fini...quelque chose en elle a cédé...Tout ce foutu amour s'est barré , toute cette foutue addiction a disparu .. et si elle n'était pas si perturbée par ce qu'elle vient de faire, le quitter, quitter toute sa famille, elle pourrait danser , hurler à la terre entière qu'elle est délivrée....qu'elle est enfin vide de lui....

Elle a toujours eu les pieds sur terre, il disait "à ras les pâquerettes", et elle a toujours su ce qu'il fallait faire, comment agir, réagir...sauf quand il s'agissait de lui....quand il fallait décider de sa vie avec lui,  elle était paumée, sans repère, prête à toutes les folies ...

Maintenant, je suis seule,  et il me faut juste du temps...Du temps pour réfléchir à ce que va être ma vie.....En ouvrant son sac à main, elle voit les liasses de billets...elle rigole, elle se moque d'elle même, car elle ne comprend pas ce qui l'a poussée à agir ainsi....
retirer tout son argent !! quelle folie !

N'empêche que c'était  pas si idiot que ça....Si elle avait conservé la même banque, il aurait pu recevoir les relevés de l'endroit où elle se trouve...Donc, finalement c'est pas si bête....Combien de temps va t elle pouvoir vivre avec cet argent ?? deux mois ? trois en faisant attention....

Il faut que je me fasse un plan....il faut absolument que je me fasse un plan....
Juste un petit plan pour que ma tête puisse se reposer....Une feuille, un stylo...écrire ses priorités et ensuite , voir venir....
-1)..trouver un moyen pour prévenir les enfants...pas d'email...avec l'adresse IP mes gamins vont me repérer....Acheter un téléphone..oui, je vais aller m'acheter un foutu téléphone...moi, qui ai horreur de ça, il va bien falloir que ça change, je n'ai pas le choix....

-2)  Trouver un boulot...n'importe quoi, mais occuper ma tête et mes mains, et aussi, accessoirement, gagner un peu d'argent..Mes économies ne seront pas éternelles...

-3 Changer de tête...Voilà, c'est ma priorité finalement...Changer de tête, c'est le point numéro un , et ça, c'est facile à réaliser....

Elle s'approche de la fenêtre,  le jardin est accablé de chaleur...j'ai horreur de la chaleur se dit elle ...
eh bien, ça aussi , ça va changer...Prends ce qui t'es donné et ferme là, arrête de geindre...
Même pas d'habits pour l'été...Elle vient de se rendre compte qu'elle est partie avec ses bottes aux pieds et qu'elle n'a même pas une paire de chaussures valables !! 
Pas le choix!! Il va falloir se débrouiller pour trouver quelques magasins afin d'accorder son corps à sa nouvelle vie...

Elle traverse le jardin, étourdie, éblouie par ce soleil trop ardent....La petite dame ronde, est en train d'étendre du linge...ça sent bon le frais, ça sent la vie...
- Vous avez tout ce qu'il vous faut ? lui crie t elle...
- Oui ! il me faut juste trouver quelques vêtements, des chaussures et quelques bricoles...
- Vous avez une galerie marchande à 300 mètres, vous y trouverez  de tout....et si vous avez une minute ce soir, venez prendre l'apéritif....ça me fera plaisir !!
Elle fera une piètre convive, mais comment refuser....Elle acquiesce et sort dans la rue.....

Elle longe le trottoir, et regarde autour d'elle.. Jolie petite ville....5 ou 6000 habitants se dit elle....juste ce qu'il me faut..Le centre ville est vivant, coloré...Elle ne se sent pas à l'aise dans ses vêtements trop chauds , elle a l'impression qu'on la regarde, qu'on la scrute...Vite, elle pénètre dans la galerie qui lui fait face.... Avant toute chose, un coiffeur......Elle pousse la porte...
- Je n'ai pas rendez vous....
- Ce n'est pas grave, installez vous...qu'est ce qu'on fait ?
j'en sais rien se dit elle ce qu'on fait! je ne sais pas ce que je fais là, dans ce fauteuil inconnu...loin de tout ce que je connais, loin de tous mes repères...
Ses yeux brillent de larmes...La jeune coiffeuse voit bien qu'elle est émue...Elle lui propose un café et quelques bouquins de coiffure....
on va regarder ensemble lui dit elle...
Non....Coupez tout...
Mais....tout couper, vous êtes sure? c'est dommage, vous avez un beau cheveu bouclé...Vous êtes sure que vous n'allez pas regretter? 
non...Coupez...Tout court...Et on change de couleur...Tenez, cette couleur là m'ira très bien ...Un brun chaud qui couvrira ce cuivré qu'elle aime tant...Fini le cuivré, finie ma vie....fini ma tête..Je veux être différente, je ne veux plus me ressembler...

Elle ferme les yeux...et évite le miroir ...elle ne veut pas voir le massacre....
Une demi heure après, elle a en face d'elle quelqu'un qu'elle ne connait pas......quelqu'un qui a ses yeux bleus, son visage, mais qui n'est pas elle ...Elle sent la nausée qui monte, mais rapidement elle ferme à nouveau les yeux...C'est fini ...fini....Cette autre personne dans la glace, cette personne là, va falloir faire connaissance avec elle...et rapidement !

La jeune coiffeuse se tient en retrait...."ça vous plait?"
Beaucoup! je vous remercie....c'est ce que je voulais ....à présent, il me faut trouver un magasin de vêtements et de chaussures dit elle en souriant !! Il me faut quelque chose qui aille avec ma nouvelle coiffure ! 

Robes légères, pantalons clairs, tuniques colorées, chaussures légères....Rien de ce qu'elle porte habituellement....On dirait qu'elle rejette tout ce qu'elle a été, tout ce qui faisait partie de son ancienne vie.....Si elle ne se retenait pas, elle jetterait ses anciennes fringues...tout jeter...tout faire disparaitre...

Elle achète un téléphone à carte et se fait expliquer le fonctionnement...Elle est nulle avec ce genre de truc...Surtout, ce qu'elle ne veut pas, c'est que son numéro apparaisse..Donc, elle demande au vendeur de faire tous les règlements possibles et qu'il la mette en numéro masqué...

Elle rentre, chargée de paquets, il est 17h20...Elle appelle un de ses  fils.... 
- C'est moi...
- Maman! où es tu Bon Dieu...On te cherche partout! on a failli aller signaler ta disparition à la gendarmerie....
- Je suis partie....Je vais bien..Je voulais juste que vous sachiez que je vais bien...Je ne vais pas te dire où je suis,  il faut me laisser du temps..Je voudrais juste que tu préviennes tout le reste de la famille...
- Mais , merde ! avant de partir, tu pouvais pas venir nous voir? discuter avec nous? 
- Discuter de quoi ? de ma  vie ? de ma souffrance ?  tu aurais fais quoi ?? personne ne peux  rien faire pour moi...la seule solution était de me tirer....c'est fait...C'est pas glorieux, c'est lâche, mais c'est fait...quand t'as plus le choix, faut agir.....Vous avez votre vie, vous avez vos enfants...pourquoi devrais je venir vous encombrer avec mes merdes?
- Justement ! tu n'as pensé qu'à toi....et Papa ?? et nous? 
- Papa...Il a fait son temps! il a eu plein de temps pour être celui avec qui j'aurais pu finir ma vie...il a toujours pensé qu'il avait le temps, et qu'il pouvait continuer à s'éclater jusqu'au moment où ce ne serait plus possible...Et alors, à ce moment là, il serait revenu auprès de "bobonne" afin qu'elle soigne ses petits bobos, son petit égo de vieux matou.... Le plus dur, c'est vous.....pour l'instant, je n'ai pas de solution, je vis au jour le jour...mais qui sait ... 
- Donne moi ton numéro de téléphone au moins....
-Non...C'est moi qui t'appellerai ... Ne t'inquiète pas pour moi! tout va bien...Je t'embrasse mon fils !! 

Elle pleure un bon coup, elle se pelotonne sur le lit....comment je vais faire ?? mais comment je vais faire pour continuer à vivre sans eux ?? STOP !! arrête! pleurer ne va rien résoudre, alors agis !!

Elle prend une douche, se maquille légèrement,c'est marrant, ses yeux ont l'air plus bleus... enfile un pantalon une tunique et se rend chez la petite dame toute ronde..... Faudra que je lui demande son nom pense t elle...

Lorsqu'elle pénètre dans le hall de l'hôtel, la jolie ronde  est là...Elle lève les yeux, et  la regarde ahurie....ben mince alors! je ne vous avais pas reconnue!! c'est incroyable ce que ça vous change les cheveux courts ! 

Si vous arriviez pour la première fois, je vous donnerais la chambre verte...parce que c'est celle de l'espoir....et la personne que je vois ce soir, on sent qu'elle espère quelque chose.....
 "j'espère juste un peu de paix....juste ça...."






samedi 19 avril 2014

FICTION.......

Dans les  commentaires de ma note précédente, une de mes amies, Claire, m'interpelle par rapport à la vie que je mène actuellement...C'est sur!!  lorsqu'on me lit, certaines personnes sensibles sont pleines d'empathie envers l'homme avec lequel je vis...
ça me fait sourire bien sûr, mais ça me fait aussi réfléchir à la manière dont ma vie est perçue....

Je crois lui avoir répondu assez sereinement, et je me suis mise au défi d'écrire une fiction sur ce qu'aurait été ma vie ...Si....Si...ben, si j'étais partie quoi !!

Alors, voilà...je pianote sur mon ordinateur une tranche de vie purement virtuelle,  purement imaginée de ce qu'aurait été ma vie  sans LUI.....

 25 juin.......
Elle sort de chez son psy, décomposée, le ventre torturé....Elle tremble, car elle vient de comprendre une chose qui la terrifie.... Elle ne l'aime plus...
cet amour pour lequel elle a tout sacrifié, tout jeté, cet amour dont elle a été esclave durant 36 ans s'est échappé d'elle , et elle tremble parce qu'elle se sent vide...comme si cet amour qui la remplissait totalement, laissait un énorme trou en elle...Comment combler ça se dit elle ?? 
avec quoi combler ça ??? Comment vais je pouvoir continuer à vivre avec ce vide?  

Il est là, dans la voiture, ne se doutant de rien, attendant qu'elle ouvre la portière .....
il va le voir se dit elle, ça va se voir.... et elle détourne rapidement la tête pour qu'il évite de voir le vide......
35 kms dans le silence...Elle ferme les yeux, se repasse le film en boucle...est-ce  que le psy a dit quelque chose de spécial aujourd'hui ?? non pense t elle;..pas plus que d'habitude...il l'a juste forcée à mettre son nez dans la merde de l'autre....il lui a ouvert les yeux, l'a soutenue et il l'a forcée à se pencher, et à sentir...et elle, elle a tenté de le repousser de toutes ses forces, parce qu'elle ne voulait pas...elle ne voulait pas sentir ni voir...Elle voulait continuer à avoir mal, à lécher ses plaies, à se plaindre, à gémir....Mais lui, a été le plus fort....et la nausée est montée tellement fort qu'elle a failli vomir.... et lui, il a touché son épaule, et il lui a dit....à vendredi....mais elle sait qu'elle ne viendra pas vendredi...pour quoi faire ?? elle sait à présent....Elle ne veut plus venir....elle se dit qu'elle peut,  peut être, oublier, oui....elle va oublier et tout va redevenir comme avant.....Elle ne veut plus savoir, elle veut continuer .....

Il sifflote, il écoute la radio...il suffit d'ouvrir les yeux de le regarder et de sourire;...Mais  elle n'y arrive pas....
ça s'est bien passé ta séance ??? ...dit il sans la regarder...
Oui......et elle referme les yeux....il ne doit pas savoir ce que je ressens se dit elle.....il lui faut du temps pour emmagasiner au plus profond d'elle même ce qu'elle vient de comprendre et qui la traumatise...

Enfin! la maison est toute proche, elle sort et se réfugie dans sa chambre.....elle sait qu'il a mille choses à faire, passer chez un copain, aller au cinoche, boire un coup après, refaire le monde.....
elle a quelques heures devant elle pour se calmer, pour reprendre pied....

La nuit est blanche....elle a beaucoup pensé, beaucoup réfléchi...lui dire? ne pas lui dire?
le week end passe....Elle n'a même pas besoin de faire semblant, ça fait bien longtemps qu'il ne la voit plus....c'est elle qui garde les yeux ouverts , c'est elle qui le regarde et ces deux jours sont longs et courts....
Elle sait qu'il ne changera pas, elle sait qu' il sera toujours bien plus préoccupé de lui même que de quiconque....

29 Juin : 10h30
Elle sort de la banque....Dans un état second elle vient de retirer tout son argent....tout l'argent que sa mère lui a laissé en mourant , toutes ses économies...Elle a tout pris sous l'oeil intrigué de la guichetière......elle s'interroge cette brave femme, mais elle est obligée de faire son boulot....
Elle rentre tranquillement, serrant contre elle ce sac qui représente son avenir....Elle va vite dans sa chambre, remplit une valise, prend quelques albums photos, quelques papiers et se réfugie dans la voiture.....
Elle prend la route, n'importe quelle route;..elle s'en fout de la destination, elle s’arrêtera quand elle sera fatiguée, quand le soleil sera couché ...Elle ne pense pas, elle fonce....
Vers midi, elle sort de l'autoroute et se retrouve sur des petites routes de campagne...une petite ville, quelques commerces...Elle achète de quoi se nourrir  et part visiter le cimetière....il fait bon, elle s'assoit sur un banc et déjeune rapidement....Rien ne se passe dans sa tête...c'est le vide...Le vide absolu...Elle reprend la route, et se dit : à 18h , quelque soit l'endroit, je m’arrête et je pense......
à 17h35...une sortie....elle l'a prend et elle sait qu'elle va guetter 18h avec impatience...ce n'est plus elle qui décide, c'est le sort...

Une route bordée de platanes, les premières maisons ....vite, vite ! un hôtel.....Elle entend sonner 18h au clocher....La ville est blonde, chaude, alanguie...c'est une petite ville chaleureuse, qui la prend dans ses bras dès qu'elle a  franchi le panneau ..à l'hôtel, elle entend l'accent...mon Dieu se dit elle...ça ressemble à l'accent du midi....c'est chaud, c'est gai et une petite bonne femme toute ronde est devant elle.....
C'est pour une chambre .....
Vous savez pour combien de jours ??
non, c'est juste pour me reposer et penser.......
La dame sourit et l'emmène à l'étage, voici la  chambre rose....je crois que vous avez besoin de rose lui dit elle !
Ah bon ? pourquoi dites vous ça?
 C'est juste que votre mine est si sombre qu'on a envie d'y mettre un peu de couleurs.....voici la salle de bain et si vous le désirez, on fait table d'hôtes le soir....Mais ce n'est pas obligatoire hein! dit elle en souriant.. puis, elle s'esquive...la laissant seule, dans cette chambre rose bonbon...

Elle s'assied sur le lit, et elle pense qu'elle ne pourra pas supporter ...qu'est ce qu'elle fait là ?? quelle folie! pourquoi est elle partie comme ça, comme une folle....
que fait il tout seul? s'inquiète t il ? 
Elle ferme les yeux car elle sait qu'il ne se dit rien;..pour l'instant il est  tellement sûr d'elle qu'il ne pense même pas qu'elle aie pu partir....Il doit juste se dire qu'il est tard et que d'ordinaire elle est à la maison....mais ce n'est pas suffisant pour s’inquiéter....Tiens si j'allais au cinéma ce soir se dit il?...

Elle le connait tellement bien...elle sait que lorsqu'il va rentrer du cinéma et  ne pas la voir dans sa chambre , il va s'interroger...appeler son amie, ses fils..... 

Elle stoppe la petite voix en elle qui dit : téléphone ! expliques lui....Non, elle va prendre une douche rapide et elle va  dormir....ne plus penser....Heureusement ses pilules de sommeil sont là.....il est 9 h lorsqu’elle émerge, engourdie, étourdie, ne reconnaissant rien autour d'elle....et tout lui revient...et elle a envie de se rendormir, pour ne plus y songer....

elle s'habille rapidement et rencontre la petite dame toute ronde dans les escaliers....
Oh! vé...bonjour dit elle avec le sourire! vous voulez déjeuner ?
elle acquiesce en silence et s'attable devant du café et du pain chaud....
Le journal traîne sur la table....Fichtre! j'en ai fais du chemin se dit elle!!  cette petite ville de Provence que le hasard a choisie semble lui faire de l'oeil....elle tourne les pages, lisant des nouvelles d'endroits inconnus....c'est comme si elle était sur une autre planète....

Encore du café ??? Elle tend sa tasse et se sent réchauffée par la rondeur de la dame.....
Vous êtes de passage ??
Non....je compte m'installer ici ....
à peine prononcés, les mots s'imposent dans son cerveau....voilà! c'est dit....elle va s'installer ici...
Vous ne connaîtriez pas l'adresse d'un petit studio meublé ??? 
c'est drôle que vous me demandiez cela! nous louons un petit studio à une étudiante qui repart demain dans le Nord...J'allais passer une annonce dans le journal....Si ça vous dit, je vous le fais visiter....
C'est loin ?? non !! juste derrière l'hôtel il y a un grand jardin, et il y a une petite maison dans laquelle vit ma mère au rez de chaussée...à l'étage, il y a une grande pièce, une petite cuisine et une salle bain...mais venez! venez voir par vous même!!

Je la suis, fébrile, étourdie.....Je traverse un magnifique jardin tout fleuri, et je vois une mamie devant sa porte, confortablement installée dans son fauteuil....Elle plisse les yeux en nous regardant venir....
Sa fille nous présente et me fait visiter.... 

C'est là....c'est là que je veux vivre se dit elle....elle a les yeux qui brillent et elle a peur....et si je ne faisais pas l'affaire ?? et si...et si...
Elle regarde la dame :" voulez vous me le louer?"
un éclat de rire lui répond...Bien sur! sinon je ne vous l'aurais pas proposé!!

C'est tellement fort que les larmes lui montent aux yeux....Elle est partie, elle a trouvé un endroit pour soigner sa peine......demain sera un jour nouveau !...

 Voila ...voila....c'est la première partie de ce qu'elle aurait pu vivre si elle était partie......Mais elle n'est pas partie....



jeudi 10 avril 2014

Merde ! à quand la paix ????

L'homme a envie de vacances....Dès que l'idée arrive à son cerveau, il fonce sur l'ordinateur, consulte son agence de voyage favorite et hop...dans la foulée il s'inscrit pour un trek au Cap Vert..
L'envie est soudaine, la réaction rapide le paiement immédiat...

à peine a t il entré ses coordonnées bancaires, et finalisé la transaction qu'il me dit :
-Je peux plus revenir en arrière .???
- Moi : non...
- Et si j'appelle tout de suite pour annuler?
- Moi : c'est trop tard......
-t'es sure?
-Moi : si tu tiens à perdre 1600 euros....Pas de problème !! (je suis sadique je sais!)

Il l'oeil qui défaille, la main qui tremble et.....c'est l'angoisse....

Je pousse la gentillesse (le vice!) jusqu'à m'occuper du moindre détail....courrier pour son visa, envoi de son passeport à l'ambassade du Cap vert à Paris, j'imprime tous les papiers, timbre les enveloppes et en avant Guingan......à POSTER...

Il part le 25/04......encore 15 jours d'angoisse à tirer et ensuite ....VACANCES (pour moi !) Bon ! c'est pas qu'il me gène hein? Mais pouvoir avoir la maison pour moi toute seule c'est le super pied ....

Il rentre tout à l'heure, décomposé....j'me dis qu'il va falloir que je m'accroche car la séance d'angoisse va pas tarder à commencer....je ferme la porte entre la salle à manger et le salon....je suis en train de regarder une série américaine sur mon ordinateur, et comme je me marre, ça risque de faire tache....

J'ouvre la porte, et je le vois hagard, avachi sur le divan, les yeux dans le vide ... je sens que c'est pas gagné ....
et là, il se lève, vient s'assoir à côté de moi et me dit tout d'un coup :"tu m'aimes ?"
Moi : (surprise) ben oui.... faut bien....

ça fait 8 ans qu'on ne se pose plus ce genre de question bordel....y'a de quoi flipper non ???  
et lui qui dit : " moi aussi je t'aime....je t'ai choisie à nouveau....."

Ben merde alors...ça veux dire quoi ce charabia ???  

Puis en partant, il me dit : "si j'avais été seul aujourd'hui, si tu n'avais  pas été  là ,  je pense que je me serais suicidé....."
Et moi de répondre " Mais tu sais, on est tous seuls...et si j'avais envie de disparaitre je me foutrais bien de savoir si je suis seule ou accompagnée....et si un jour je veux disparaitre, je me débrouillerais pour le faire sans que personne ne puisse m'en empêcher...."

Et il est parti .....Des fois, j'me dis que je suis conne de lui sortir des trucs comme ça...que je ne le ménage pas...et qu'un jour, je risque de le regretter....Mais, je me dis aussi, que notre vie est suffisamment tracée, écrite ..et que plus rien ne peux changer à présent....

il vise trop haut...il demande trop à la vie...personne ne peux lui donner ce qu'il veut...
Même pas moi ! Nous avons eu de belles années, qu'il n'a pas su apprécier à leur juste valeur...Il est victime de son abandon ....Il en est aussi l'organisateur....

Chiotte!! on peut jamais être tranquille!


lundi 7 avril 2014

C'est le bordel............

Ce matin une crise d'angoisse suprême m'a fait enlever tous les tableaux qui étaient sur les murs de ma chambre....ils étaient trop présents et me donnaient l'impression d'étouffer...Vite, vite, je décroche tout ...fini...je ne veux plus de toutes ces toiles au dessus de moi et sur les murs....;La maison regorge de toiles diverses, chaque mur est recouvert avec des toiles de l'homme ou autres dénichées dans les brocantes....

Je réorganise tout ce petit monde....
Il me faut un marteau pour planter un clou....
le problème, c'est que la maison mangent les marteaux à la vitesse grand V...j'en ai acheté une bonne dizaine, en ai planqué quelques uns..mais la maison est "marteaunivore" et j'ai beau fouiller chaque recoin  du sous sol aucun ne se présente à l'appel...

Et je m'énerve...car chaque année je me compose ma petite trousse d'urgence...avec des tournevis, une lampe de poche, une agrafeuse, du scotch, des ciseaux....tous ces objets ont tendance à se faire la malle dès qu'ils s'installent chez nous....
Je me jure, qu'ils ne quitteront leur cachette qu'en cas d’extrême urgence, et que je veillerai à leur faire réintégrer leur nid chaque fois qu'on s'en sert...et puis, le temps passe et les objets disparaissent...

Pourquoi ?? Mais pourquoi ça arrive tout le temps ?? Lorsque j'ai un problème dans la maison, et que j'appelle un ami pour le résoudre, je tends le dos...je sais qu'IL va me demander...une lampe de poche, un cutter, un tournevis..et que je vais passer un temps infini à chercher.... ça m'énerve de voir qu'on est aussi mal organisés, que tous les outils de la maison se trimballent d'un étage à l'autre...

Tiens, tout à l'heure en cherchant mon marteau, j'ai trouvé un appareil qui sert à recharger quelque chose ....mais quoi ???  impossible de savoir à quoi le rattacher...Il est là, tout seul, planqué sous les escaliers, et on a certainement mis au rebut l'appareil qui , privé de son chargeur ne sert plus à rien....

En haut, l'appareil qui me sert à faire les vitres , (vachement pratique) n'a plus son chargeur depuis un mois....L'homme s'en est servi le dernier et a séparé l'engin du chargeur...Résultat?...Impossible de m'en servir...
Nannnnnnnnn !! le chargeur que j'ai trouvé ne va pas dessus!! ça serait trop beau et surtout trop facile !!
 cette maison est maudite !  peut être qu'un jour elle va m'avaler et que je disparaitrai ?
En attendant, je n'ai  toujours pas de marteau....