mardi 17 mars 2015

Délires......

L'homme me dit :" Si tu pardonnais aux gens à qui tu en veux, peut être que ta maladie disparaîtrait....."

ça veut dire quoi, pardonner ??? le Larousse dit :

  • Accorder à quelqu'un son pardon pour son acte, ne pas lui en tenir rigueur : Pardonner une offense.
  • Ne pas sanctionner une faute, une erreur ou ce qui pourrait être considéré comme un manquement à un règlement, une règle morale :Pardonnez-moi d'insister.
  • Supporter, tolérer, excuser tel comportement, telle qualité chez quelqu'un (surtout en phrase négative ou interrogative) : On ne lui pardonne pas d'être intelligent.

Est ce que je me retrouve là-dedans? les personnes qui ne font plus partie de ma vie étaient des personnes toxiques...

Je ne veux plus m'intoxiquer...C'est mon droit non? Avant d'en vouloir à quelqu'un, il me faut des années...je rame , je rame, jusqu'à atteindre la falaise...Point de non-retour...car, après, impossible pour moi de revenir à des relations normales....

Le pire c'est avec la famille...On ne la choisie pas....Mes sœurs ont fait partie de mon enfance, de mon  adolescence et à un moment, nos chemins ont bifurqués...Allez savoir pourquoi? 

J'avais l'impression qu'on vivait dans des mondes différents...Déjà, toute petite, je sentais inconsciemment un fossé....c'est comme si elles parlaient une langue étrangère....Normalement, les enfants prennent comme modèle leurs parents, leurs frères et sœurs....Moi, j'y suis pas arrivée....J'ai essayé pourtant, peut être pas toute petite, mais à l'adolescence et dans ma vie d'adulte, je me suis obligée à avoir des relations avec elles...
parce que " ça se faisait"....Ma mère me le demandait....Moi qui était l'avant dernière de la famille, ma mère me disait sans cesse, même sur son lit de mort : "fais attention à tes sœurs..."

ça veut dire quoi, faire attention à ses sœurs?? des années et des années, je me suis posée la question.....qu'est ce qui faisait que ma mère me serinait avec ça???
Sans doute qu'elle ressentait inconsciemment "ma désertion" ? j'en sais rien ! donc je me suis forcée durant des années à être une sœur...et quand on est "sœurs", on se pardonne tout...enfin ! il parait !

Je suis une asociale....mes sœurs ne m'intéressent pas...Si, peut être, l’aînée, parce que j'ai noué avec elle des liens différents dans les dernières années de sa vie? parce qu'elle est arrivée chez moi, malade...et que j'ai dû m'en occuper? et que j'ai dû me battre contre les deux autres sœurs qui la menaçaient... si je veux être honnête, je dois dire que j'en ai profité pour cesser toute relation avec elles......L'une est décédée et l'autre essaie de reprendre contact avec moi, sous prétexte qu'elle est vieille, qu'elle n'a plus beaucoup de temps à vivre; et que quand on est sœurs...On doit oublier....et se pardonner....
j'en suis encore pas là.....

Et si je veux être encore plus  honnête et que je pousse la réflexion plus loin, les relations avec ma sœur aînée étaient inexistantes, avant....Elle a vécu sa vie , j'ai vécu la mienne et si elle ne m'avait pas téléphoné tous les dimanche pour me donner de ses nouvelles, je pense que je l'aurais oubliée....

Pas sympa de dire ça.....et de temps en temps, je murmure à ma mère :"pardonne moi....c'est pas ce que tu voulais..." est ce que je ne  les aimais pas? Non...Je crois que c'est pire...Elles m'étaient indifférentes...

Je conserve des relations merdiques avec ma dernière sœur....Je m'oblige, chaque semaine à l'écouter, à être présente, à compatir...
pourquoi je fais ça ,? sans doute parce qu'elle n'a encore rien fait qui me permette de m'en séparer...et puis, parce que ma mère fait pression, et puis, parce que j'ai pitié...merde...j'ai horreur de ce mot...et puis, parce qu'elle me dit "heureusement que tu es là...que je peux te parler de temps en temps...." et que je me dis, que je serais vraiment une salope si j'abandonnais....

Et tous ceux à qui je devrais pardonner, comme  dit l'homme...Ils sont tous morts, ceux à qui j'en voulais vraiment.....je les ai oubliés....
Justement dit l'homme ! Peut être qu'ils ne trouvent pas le repos parce que tu ne leur pardonnes pas.....et toi, ça te provoque ces douleurs...

Quel drôle de raisonnement....Puis je  pardonner à ces tordus qui ont tenté de me violer alors que j'avais 12 ans, à peine? 
je sais pas.....et si ça faisait disparaître ma douleur? je sais pas.....et puis, pourquoi pardonner puisqu'ils ont disparu de ma vie?...

Tu les condamnes à errer dit l'homme...
m'en fous......qu'ils errent ! 
Oui! mais toi, tu as mal...
merde ! on n'en sort pas...
Finalement, après réflexion, il s'avère que je ne sais pas pardonner....

Et ceux qui ne sont pas morts et qui ne font plus partie de ma vie pour diverses raisons ? devrais je leur pardonner? mais bordel, ça veut dire quoi "pardonner"? 

pardonnez moi d'exister? pardonnez moi d'être ce que je suis? pardonnez moi de ne pas accepter vos offenses? pardonnez moi de pas me laisser fouler aux pieds au gré de vos envies? pardonnez moi de vous laisser me jeter et me reprendre quand vous le désirez? 

Alors, Chaourcinette,  a dit "le très haut".....Tu pardonnes ou pas? Tu veux pas réfléchir et essayer?

Ben...J'en sais rien..... je sais toujours pas ce que veux dire le verbe PARDONNER.....

y'a t-il quelqu'un qui sait ? y'a t -il quelqu'un qui l'a déjà fait ? 

Le très haut a dit :"je vous ai bien pardonné d'avoir tué mon fils...." 
ben oui...Mais, Toi, T' es parfait !! et puis, t'avais mal où pour nous avoir pardonné ??? 

J'ai pas eu de réponse......mais il parait qu'on peut pardonner même quand on a mal nulle part !! 

Je ne suis pas fréquentable....Je tiens à m'excuser auprès de ceux qui me lisent...Des fois, j'écris des trucs complètement barges.....Faut pas m'en vouloir.....Pardonnez moi, hein ??? 


28 commentaires:

  1. Pardonner, Chaourcinette, c'est simplement se libérer. Je te le souhaite <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie ! je me le souhaite aussi ! bises

      Supprimer
    2. cc..
      j'ai à l'esprit et aux lévres la méme phrase que "MARIE"....
      bizzzz
      claire

      Supprimer
    3. oh petite fourmi.....comme j'aimerais...ce serait si simple...mais la vie n'est pas simple !! bises

      Supprimer
  2. Je ne sais pas vraiment te répondre, pardonner ce n'est certainement pas oublier c'est beaucoup plus fort je ne sais pas si je saurai pardonner !
    c'est curieux de te dire "fais attention à tes soeurs" c'est troublant cette formule ça me donne une impression de mise en garde plu que de soins à leur donner !
    je ne te bassinerai pas avec ma psychologie de comptoir en disant que tes maux viennent des mots c'est à la fois vrai et faux !
    continue à réfléchir Chaourcinette de toute façon la solution ne peut qu'être très personnelle.
    Bizzzzzzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. au départ je pense que ma mère me disait ça parce qu'elle sentait le peu d’appétences que j'avais avec elles...par la suite, c'était différent...On aurait dit qu'elle me les confiait...qu'il fallait que je m'en occupe au cas où...et je l'ai fait...contre mon gré parfois, mais je l'ai fait !
      je continue à chercher Josette! peut être qu'un jour les douleurs vont partir d'elles même? et je chercherai pourquoi elles sont parties ! lol!
      bises !

      Supprimer
  3. En ce qui me concerne je n'ai rien à te pardonner et au contraire je trouve ta note vraiment très bien très intéressante,j'y réfléchis encore à ta note,je la lis et la relis ... Je t'embrasse,Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daisy !! est ce que tu t'interroges sur l'origine de tes douleurs ??
      bises

      Supprimer
  4. Pardonner ou pas ressemble à " To bee or not bee..." Ton mari te sort des sornettes... "on ne paye" pour rien. Tu as la mal chance " d'être malade" malheureusement et...il te faut faire avec. Comme celui qui n'a plus ni bras ni jambe because un accident. Mais... J'a pu remarquer que parfois des personnes qui ont disont " faient du mal, ou se sont mal conduites" ont parfois une triste fin... mais peut- être le hazard ?. et ce hazard euh me cause un petit plaisir. (OUH OUH)
    - Je pense sincèrement que tu es une bonne personne vis a vis de l'autre. Tu nous confie souvent tes soufrances...(ce qui fait du bien car nous partageons)... ais le blog fermé , nous retournons à notre quotidien sans trop d'états d'ames... à la limite contentes d'être en "bonne santé ou avec moindre meaux " mais... vivre au quotidien c'est peux être "lassant" avec des réponse de "n'importe quoi" - Comme la réponse de ma fille (que je dénonce içi - anti-blog)forçément... moi j'aime LOLOLO - au sujet de mes peurs " sur les 34mois avant mes 80 ans"... Ce sont mes là "gérémiades" et bien sûr pénible... Heureusement Juju et caro disent que je suis la + ++ Grrr mais je pardonne .
    - j'avoue "catho" MOA je suis du genre "JE pardonne "... Par contre... " je dégage" dans l'indiférence ceux qui veulent m'imposer de leurs idées. Enfin, euh... je ne présente jamais la joue gauche.... Big bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu me fais rire Clairette !! ahhhhhhhhhhh ! avoir ton âge et la sagesse frondeuse qui est la tienne !! l'homme tente tout ce qui est possible pour comprendre et il propose des fois des solutions vaseuses qu'il ne s'applique même pas à lui !! lol
      je reprends la note de Josette qui me plait bien : "pardonner ne veut pas dire oublier"....j'avoue que je n'y avais jamais pensé....ça sera donc l'objet de ma future réflexion...
      bisous à toi !

      Supprimer
  5. Pardonner ! Et pourquoi c'est à toi de pardonner ... Merde ! Et les autres ... ces personnes toxiques, ces boulets est ce qu'ils pardonnent... Est ce qu'ils se posent des questions... trop facile. moi aussi j'ai beaucoup de mal à pardonner parce que cela ne m'apporte de rien j'en ai fais l'expérience !!! Bisous ma belle !!!
    J'ai encore oublié mon mot de passe ! c'est moi ta coupine Manue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lol ma belle! les personnes toxiques ne se remettent jamais en question !! ça se saurait autrement !!
      tu sais bien que l'homme cherche par tous les moyens à régler ces problèmes par la "rédemption"...suis pas encore prête....mais j'y réfléchit ! c'est sur !! bises

      Supprimer
  6. Oui et l'on me disait aussi pardonner m'aiderait à me sentir mieux,à aller mieux, foutaises moi je dis c'est vrai que mon père me manque,me hante même et je lui ai pardonné malgré tout ce qu'il a pû faire et la liste est longue mais bon cela reste mon père et il faut bien penser qu'une maman et un papa on en a qu'une et qu'un. Quand mon oncle a choisi de mourir ( si je peux dire ça comme ça car c'est une mort très particulière ) certains m'ont dit: mais tu lui as pardonné toi,mais pardonner quoi je n'avais rien à lui pardonner il ne m'a jamais causé de tort et il faisait ce qu'il voulait de sa vie, c'est vrai que parfois je lui en veux de ne plus être là je n'ai plus mon Alter Ego comme la chanson de Jean-Louis Aubert . ... C'est sur que les douleurs se sont accentuées,aggravées avec les décès mais est-ce vraiment la cause ou est-ce l'enfance et quelle enfance ce fût ! Les décès,l'enfance le trouble Borderline peut-être est-ce un cocktail explosif des trois ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense qu'on traine tous des boulets...de son enfance, de sa vie...chacun fait ce qu'il peut pour s'en sortir...Peut être qu'on est moins douées que d'autre Daisy ?
      en tout cas, s'il suffisait de pardonner pour ne plus souffrir, ça se saurait ? non ?
      prends soin de toi ! bises

      Supprimer
  7. Oui peut-être qu'on est moins douées c'est vrai oui ça se saurait s'il suffisait de pardonner pour ne plus souffrir,je pense que l'homme te dit ça parce-qu'il te voit énormément souffrir et qu'il est impuissant,certes c'est maladroit mais pas méchant. Mais ça tu le sais ... Cette note et la dernière m'ont beaucoup fait réfléchir,bouleversée émue, je t'embrasse Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais que c'est pas méchant...il voudrait tellement que je retrouve mon autonomie !
      je t'embrasse Daisy !

      Supprimer
    2. Ce qui me peine le plus c'est de ne savoir rien faire pour toi Je t'embrasse Chaourcinette

      Supprimer
    3. Tu sais, pour l'instant il faut juste que "je lave" mon cerveau...pour oublier...c'est tout ! Merci Daisy ! bisous

      Supprimer
    4. Oui mais hein ne te lobotomise pas hein ? !

      Supprimer
  8. Ta note me touche beaucoup et ce que je puis te dire c'est que le pardon fait du bien à celui à qui tu pardonnes, à condition qu'il regrette le mal qu'il t'a fait. Mais même si ce n'est pas le cas, le plus grand bénéfice est celui que tu pourras en retirer toi-même. C'est-à-dire une grande libération ! Penser que certains continuent à errer parce que tu ne leur pardonnes pas est selon moi t'accorder un trop grand pouvoir. Dieu ne laisserait pas faire ça il me semble. Ceci dit, je me suis posé la question : "Comment pardonner ?" Suffit-il de le décider ? Je ne crois pas. Une piste serait de réfléchir au fait que chacun suit un chemin qu'il n'a pas forcément décidé. Les pervers, violeurs et autres ont-il le choix ? Quel a été leur enfance, leur vécu, leur souffrance. Même la constitution du cerveau est mise en cause, je ne sais pas si tu le sais. Cela ne signifie évidemment pas qu'ils aient raison. Qu'ils doivent être punis et éventuellement mis hors d'état de nuire. Mais ça pourrait t'aider de penser qu'ils portent aussi (ou ont porté) leur fardeau. Je te mets un lien (il y en a d'autres) qui me paraît intéressant, surtout que tu es croyante si je me souviens bien : http://www.topchretien.com/topfamille/view/3697/comment-pardonner-la-pratique-du-pardon-partie.html
    Des bises ma copine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour le lien ! je vais aller le lire !
      "Les pervers, violeurs et autres ont-il le choix ? Quel a été leur enfance, leur vécu, leur souffrance.." je l'entends bien....mais je n'ai pas encore réussi à faire concorder leur souffrance et celle qu'ils font subir....parce que c'est sans fin...Parce que ça excuse toutes les saloperies du monde.....parce que ça excuse les horreurs de la guerre....
      j'y arrive pas Quantique....même en étant croyante, j'y arrive pas....
      y'a du boulot encore !!! bises ma belle

      Supprimer
  9. Tu sais les pédophiles ne regrettent jamais, moi c'est UNE pédophile qui m'a .... Enfin tu comprends ... Dans ma famille il y a eu un cas de pédophilie,j'ai déposé plainte contre le petit ami de l'une de mes cousines qui faisait ses saletés sur la petite, il y a longtemps de cela mais il y a récidivé plusieurs fois sur d'autres enfants,ces saletés recommencent toujours à moins de les lobotomiser ... Bises Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma pauvre Daisy, comme je te plains....et comme tu as eu du courage de dénoncer ces horreurs..Moi, qui ai dû me battre contre ces deux monstres, je n'ai pas eu ce courage là...d'une part parce que c'était le frère de ma mère, et qu'elle l'adorait et l'autre salaud était le mari de ma soeur...ça aurait détruit la famille...et puis, à l'époque, on ne disait rien...On subissait..
      lobotomiser ?? c'est trop gentil ça Daisy....leur couper le service trois pièces, ça, ça me plairait plus ! lol mais je suis une sanguinaire !!
      bises !

      Supprimer
  10. Tout ça n'est pas ta faute car comme tu le dis toi même à l'époque on subissait, on ne disait rien et puis à l'époque tu n'avais pas le choix .... Je repense souvent à la petite de ma cousine que je ne vois plus et à tout ce qu'il lui a fait endurer, il frappait également la gamine lui faisait manger ses excréments etc ... Et le pire dans tout cela c'est que ma cousine laissait faire donc aussi coupable la sœur de ma cousine et moi l'avons rayée de notre vie à tout jamais ! Mon père s'en était mêlé envoyant le pédo à l'hosto une affaire qui a faillit tourner très mal, pour ma part je n'en aurais jamais fini avec lui. Ou pourquoi pas les deux lobotomie et service trois pièces ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon Dieu que de misères !! que dire ???
      d'accord pour les deux Daisy ! tu te charges du haut...moi du bas ! ok ? bises

      Supprimer