vendredi 22 mai 2015

Retraite en forêt............



Il arrive que l'homme pète les plombs;  sa détresse est telle qu'il a besoin d'aller l'enfouir dans la forêt , dans cette abbaye de la Pierre qui vire qui a fait le régal de nos deux jeunesses ....

Il est parti la trouille au ventre, avec l'envie d'en finir, avec cette insupportable angoisse qui le ronge de plus en plus.....

Lorsque nous étions jeunes, nous y allions souvent....chacun y trouvait son compte...lui, se levait chaque nuit pour aller prier avec les frères, faisait de longues balades en forêt....Moi, racrapotée dans ma chambre, lisant jusqu'à plus soif, sortant juste pour manger en commun et en silence avec les résidents ....

Pas obligée de se lier, pas obligée de parler ,simplement être sois même et faire son propre voyage intérieur....

Lui, a besoin de se confier, de demander de l'aide auprès des frères disponibles...Sa plainte, son éternelle plainte...."aidez moi....dites moi que ça va s’arrêter...dites moi qu'un jour je ne traînerai plus cette souffrance avec moi....."

et j'imagine, cet homme, face à lui, qui a abandonné la vie réelle pour prier et vivre sa foi dans la simplicité, je le vois sourire et l'apaiser....j'entends presque ce qu'il pense, mais je n'entends pas de jugement....il accepte la souffrance de l'homme, il le regarde avec bienveillance, il l'écoute, il est l'oreille universelle...

Mais il ne peut rien....personne ne peut rien....l'homme est coincé dans cette douleur depuis tellement d'années qu'elle est devenue une carapace d'une telle épaisseur que rien ne peut l'atteindre...

J'ai longtemps parlé le langage de la sagesse, le langage raisonnable, le langage qui jugeait parfois...Parce que, merde à la fin, qu'est ce qui lui manque à ce grand con? Relativise ! je lui hurlais, dans mes moments de colère et quand j'en avais encore la force et surtout, quand je l'aimais encore, et quand je croyais que moi seule pouvait le sauver , le sortir de cette déprime récurrente....

et puis, j'ai abandonné....à quoi bon s'épuiser dans les mêmes remises en question? à quoi bon lui assurer qu'il n'est pas seul, qu'il n'est pas abandonné, qu'il est aimé, qu'il a des enfants, des petits enfants qui l'aiment.....
Bien sûr qu'il me croit, bien sur qu'il le sait...... Mais pour lui, il n'a pas suffisamment de preuves d'amour...Donc, personne ne peut remplir ce gouffre, ce manque...

à la Pierre, dès son arrivée, il a été s'écrouler dans le bureau du frère portier......Ce dernier avait 5 minutes à lui consacrer, les cloches de l'office sonnaient déjà....Venez me voir avant le repas du soir.?
Bien sûr, qu'il va venir..........Il a sangloté longtemps, et ce frère portier, avec simplicité, lui a donné des exemples de personnes comme lui  qui ont sublimé leur peine, leur peur dans des actions pour les autres .....
Il l'a rassuré, lui a dit :" demain, vous irez jardiner avec un frère....ramasser et trier les mauvaises herbes......."
Il l'a fait...toute une journée, courbé , crevant de froid sous le vent glacial...ça lui a remis les idées en place....et il m'a téléphoné le soir , apaisé.....

Et moi, je savoure ma solitude.............ben oui quoi ! faut bien qu'il y en ait une dans le tas qui soit heureuse non? 



44 commentaires:

  1. jardiner...c'est peut-être la début de la sagesse !
    repose toi pendant ce temps Chaourcinette
    Ne rigole pas, j'ai découvert cette année que la méchanceté pure existe et qu'elle n'a pas de limite !
    bises

    RépondreSupprimer
  2. pourtant il le fait souvent ! il a deux jardins...! mais, va comprendre ! peut être que le faire en compagnie d'un frère est plus apaisant .? sais pas.....
    Mon Dieu Josette ! je ne sais pas s'il faut te féliciter ou pleurer avec toi ! car découvrir la méchanceté pure seulement maintenant, c'est une bénédiction ! tu te rends compte de toutes les années "innocentes" que tu as eues ???
    mais ce qui est dur, c'est de le découvrir à notre âge...on est plus fragile, on a moins de répondant, et ça nous touche bien plus fort que lorsqu'on a 20 ans....
    J'espère que ça ne vient pas de quelqu'un qui t'es proche et que tu pourras l'éradiquer facilement...tu sais , comme une mauvaise herbe qu'on arrache pour éviter qu'elle ne contamine les autres ! fâcheuse expérience !
    bises à toi !

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement je trouve que c'est bien qu'il soit parti " là-bas " mais aussi non je pense toujours qu'il y a quelque chose de pas " normal " dans sa façon d'être de réagir de ressentir les choses de voir les choses,ses changements d'humeur etc .... Je t'en avais déjà parlé mais tu pensais que non, moi je pense que ça va bien plus loin que ça qu'un simple mal être et où mal de vivre ou que sais-je ... Attention je ne veux pas dire par là que parce-ce que je suis malade les autres le sont, mais on dirait que quelque chose cloche mais sais pas quoi avec certitude vu que je ne suis pas médecin et que je n'ai jamais vu et parlé avec " l'homme " j'espère que tu ne m'en veux pas de mon intrusion peut-etre que je me trompe enfin voilà . ... Gros bisous ma Chaourcinette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas de l'intrusion je le sais ! moi aussi je trouve que c'est bien qu'il fasse retraite de temps en temps , ça l'oblige à se prendre en main...et ça me fais sourire quand tu dis qu'il a qq chose de pas normal...! Il n'est pas malade physiquement, je te rassure, il est malade mentalement...ça ne va pas dans sa tête.... il analyse ça comme un abandon qu'il aurait subi petit et dont il ne s'est jamais remis...
      pour moi, il souffre d'un mal ancien qu'on nommait "mélancolie" ...jamais complètement bien, jamais complètement mal....
      Il a besoin d'une attention, de désir des autres, constant...comme s'il n'arrivait pas à exister seul...il a besoin chaque jour qu'on le rassure, qu'on lui dise qu'il est important, qu'il est le plus talentueux, le plus ++++++++...... ! lol
      chaque jour, c'est usant..pour tout le monde ! pal mal de ses amis ont disparus de sa vie car il demande TROP....
      Le problème pour moi qui suis avec lui depuis plus de 40 ans, c'est que j'ai plus le "gingin" !! je n'arrive plus à me renouveler ! et puis, les problèmes sont toujours les mêmes.....sa plainte est toujours la même ! pour pouvoir en parler, il est obligé de se faire de nouveaux amis....de trouver de nouvelles oreilles ! et souvent, on le lâche car ça manque de réciprocité....
      Fragile, mal dans sa vie, mal dans sa peau...voilà ce qu'il est !!
      dans le temps je marchais sur la pointe des pieds...à présent, je mets les pieds dans le plat et ne le ménage pas ! lol
      bisous à toi !

      Supprimer
  4. Ah oui je connais " mélancolie " c'est triste tout de même et pour toi aussi .... Il lui faudrait quelque chose pour l'aider car vivre comme ça ce n'est pas vivre je le sais car je suis dans le cas enfin je souffre de troubles de l'humeur .... Tu as beaucoup de patience lorsqu'un jour tu partiras, tu iras au paradis ce n'est pas possible autrement . Je te remercie d'avoir éclairé ma lanterne de m'avoir expliqué toutes ces choses, ce n'est pas simple tout ça,j'espère que cette retraite lui fera le plus grand bien et qu'il en reviendra tout frais tout neuf,tout vitaminé. Je t'envoye les mésanges car maintenant elles sont plusieurs qui ont envahi mon jardin ... Bisous à toi et profite bien de ces instants de calme,de paix,ta copinaute Daisy qui pense bien à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais Daisy, dans les périodes où il est "bien", il vit à fond, fait plein d'activités, se fait des amis...et puis, un matin il se réveille et c'est la bérézina....je le vois au coup d'oeil qu'il me lance..je sais que les jours difficiles s'annoncent....Dans le temps cela m'affectait fortement, je cherchait les causes, je me pliais en quatre pour l'aider, je pensais même parfois que c'était de ma faute !!.....
      à présent, c'est comme une litanie usée....."ça s'en va et ça revient...chantait cloclo !!!"
      On a mis les choses au clair ..il sait que je comprends, mais que je ne peux rien pour lui....Il refuse tout traitement, il court de psy en hypnotiseur en maître du raiki, yoga, médium.....etc...Il ne lit que des ouvrages qui parlent de son mal-être, croyant trouver une solution miracle.....43 ans que ça dure !! lol
      et puis, un autre matin il se réveille, et il va mieux....ça fait penser aux bi-polaires ! alors, il profite de ce que la vie lui offre..jusqu'à la prochaine crise.....voilà !!!
      Merci pour les mésanges, les miennes viennent toujours manger sur ma fenêtre !!
      bisous à toi Daisy !!

      Supprimer
  5. Il y a tant de gens qui vont mal. J'ai l'impression que pour certains il n'y a pas de solution à ce genre de problèmes. Comme si c'était un programme du cerveau. Il m'arrive d'être pessimiste. Heureusement que l'homme à des répits. J'ai un cousin qui est de nature dépressive depuis son adolescence. Il ne semble pas avoir surmonté le problème du manque d'amour maternel. Il a 64 ans et se met encore en colère actuellement quand il parle de la façon dont sa mère l'a traité. Il a été suivi par des psy et a aussi touché à moulte "thérapies" alternatives. Il en retirait toujours un bénéfice, selon lui, mais son problème est toujours là. Contrairement à "l'homme", ses passages d'un état à un autre ne sont que des passages d'un état très dépressifs à un état moins dépressif.

    Je ne sais pas si tu as raison de ne pas le ménager. Mais tu as raison de dire que tu ne peux pas le "sauver". Profites-en bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci quantique ! j'en profite ! ton cousin et lui partagent certaines similitudes....l'homme se plaint d'avoir été vampirisé par sa mère, d'avoir été trop aimé, d'un amour qui compensait sans doute la violence du père...l'homme n'était pas assez homme aux yeux de son père; donc l'humiliation était journalière...et la mère le gardait dans ses jupes, presque sous ses jupes pour le soustraire à la vindicte du père...Une bataille perpétuelle...
      Impossible de se projeter sainement dans la vie...
      Etrangement, rien n'a été résolu lorsque le père est mort....j'étais persuadée que ça allait changer, mais non....sa mère qui aurait dû le lâcher, n'a pas compris pourquoi elle aurait dû le faire....elle a continué à vouloir cet attachement malsain, à le culpabiliser d'exister...d'être ce qu'il était....
      Comment veux tu dénouer ce genre de fils ? Il oscille perpétuellement dans un sentiment amour-haine à leurs égards..Un jour il encense son père, lui trouve toutes les excuses, exècre sa mère....et un autre jour, c'est le contraire....Il a gardé la maison de ses parents, et lorsqu'il y va, il est persuadé que sa mère est là...qui le juge, qui lui dit qu'il n'est pas capable d'assumer cette maison....qu'elle le savait, qu'elle seule le savait !
      alors il se traîne dans toutes les pièces, persuadé qu'elle va intervenir, qu'elle va le rassurer, qu'elle va enfin lui dire qu'il peut avancer SEUL.....
      et puis, il rentre, épuisé de ces confrontations imaginaires...
      et moi, je ne peux qu'écouter....Personne ne peut le sauver...je le sais...J'essaie juste de ne pas avoir un regard qui juge....d'être juste une oreille....mais parfois, j'explose...parce que je ne suis qu'un être humain et que la douleur fait que j'ai moins d'indulgence...
      et la vie continue......
      bises quantique !

      Supprimer
  6. L'homme oscille entre amour et haine comme il oscille entre agitation et abattement. Moi ça me touche cette souffrance inextinguible et ça ne m'étonne pas que la mort de son père n'ait rien résolu. Les morts continuent à vivre en nous, pour le meilleur et pour le pire. Et ta question est juste : comment dénouer ce genre de fils ? Fils de fer ou fils de ses parents, la prononciation et le sens sont différents, mais la question reste valable ... Ce n'est pas facile pour toi non plus, je sais. Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les morts continuent à le hanter parce qu'il a des remords..."il n'a pas été gentil avec sa mère...il a mal jugé son père..." ils sont toujours là car il n'a jamais coupé le cordon (les fils?...)
      et surtout, sa mère est toujours en transfusion avec lui...
      La médium qu'il voit de temps en temps n'arrange rien.....il cherche à fabriquer des filtres, à dire des incantations....afin que 'les esprits" s'apaisent...
      J'ai un esprit hyper cartésien, et pourtant je dois rentrer dans ce jeu bizarre pour qu'il ne se sente pas seul... , Dans le temps, je m'affolais lorsqu'il parlait de se supprimer, à présent, je dis "inch Allah !" si ça doit se faire...ça se fera....je ne peux pas changer le cours de son histoire, comme il ne peut pas changer le mien.....
      Alors je vis au jour le jour, du mieux que je peux et j'écoute sa plainte ....Dieu merci, elle ne m'atteint plus !! Ne crois pas que je sois indifférente, ce n'est pas cela...c'est tout simplement qu'après un grand nombre d'années, je n'ai plus le même ressenti....
      Quand il est "à peu près normal", il est cool; c'est un pierrot la lune ..pas trop le sens des responsabilités...mais ça, j'arrive à gérer et à pallier !! lol Parfois, j'ai peur pour les enfants....j'ai peur qu'ils se sentent mal à l'aise....mais c'est une erreur ! ils prennent cette souffrance comme une plaisanterie..! si ! si ! je t'assure ! ça les fait rire....je suis même obligée de leur dire de faire des efforts, de lui téléphoner de temps en temps....je crois qu'ils n'ont aucune idée de sa détresse profonde ! et c'est tant mieux !!
      bises !

      Supprimer
    2. Tu n'es pas indifférente. Tu as pris du recul. Et c'est tant mieux ! Bises !

      Supprimer
    3. il était temps !! il m'a fallu très longtemps avant de comprendre ! il faut penser à sauver sa peau parfois....bises !

      Supprimer
  7. J'ai lu ce que toi et Quantique avez écrit tout ça est touchant, évidemment je pense à moi car j'ai un tel mal de vivre et toujours ce sentiment de vide immense que rien ne peut combler et ces douleurs abominables bien sûr, je suis si malheureuse donc je le comprends parfaitement mais je pense à toi pour qui rien ne doit être simple,les enfants qui prennent ça a la plaisanterie c'est quand même terrible . ... Gros bisous Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais ta souffrance Daisy, et je comprends ton empathie envers lui...car vous avez sans doute la même fragilité, la même sensibilité, la même peur de la vie...
      et si mes enfants prennent ça comme une plaisanterie, si ça les fait sourire quand ils le voient au 36 ème dessous, c'est pour se préserver sans doute....et crois moi, je ne veux pas que mes enfants subissent le même mal que lui...ne pas compatir, ne pas croire à la gravité de ce qu'il ressent c'est ne pas se faire de soucis....et je ne veux pas qu'ils souffrent à l'avance de ce que leur père pourrait éventuellement faire ...
      et puis, ils l'ont toujours connu comme ça....donc, pour eux c'est un état normal !!
      Fais toi aider Daisy...j'espère que tu as de l'aide à la maison...sinon, sors ! va voir un psy..va chercher à comprendre ce qui te fait mal...
      bisous et courage !

      Supprimer
  8. Oui tu as raison tes enfants font s'en doute ça pour se protéger, toi et bien tu en as fait assez que voudrais-tu faire d'autre ..... De temps en temps je vois mon neuro-psy mais il ne sait pas faire grand-chose vu que les médicaments font prendre du poids, l'aide à la maison je l'ai mais je ne supporte pas de rester sans rien faire, ce qui me fait souffrir je pense que c'est l'enfance mais comme on ne sait pas revenir en arrière et que moi je voudrais que l'on change tout et bien il n'y a pas de solution, tu vois c'est compliqué. J'espère que l'homme lui ira mieux, gros bisous,Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut peut être pas retourner en arrière pour tout changer; mais on peut accepter...accepter que ceux qui nous ont élevés aient eu des failles, des faiblesses...refuser d'être une victime car ça nous empêche d'avancer....parfois, il faut tout simplement les oublier..
      lorsque j'étais petite; je m'inventais une autre vie...On disait de moi que j'étais toujours dans la lune, dans mes rêves, que je n'avais pas le sens des réalités...c'était faux ! je la côtoyais tellement la réalité que j'avais besoin d'y échapper...les livres m'ont fait énormément de bien, j'ai pu développer une imagination très fertile qui m'a permis de voir la réalité de la vie au travers d'une brume colorée...
      j'avais des certitudes aussi...Celles de ne jamais reproduire ce qui se vivait à la maison...et j'ai tenu parole...Mes soeurs ont moins rêvé...elles ont reproduit pour la plupart...et elles ont souffert des mêmes blessures...celles qu'on se transmet souvent de génération en génération...Malheureusement...
      oui, j'espère aussi que l'homme ira mieux...Mais c'est pas gagné !! bisous Daisy!

      Supprimer
  9. Je ne sais oublier c'est trop lourd trop dur mais je leur ai quand même pardonné beaucoup de choses c'est bien je trouve le fait que tu ais pu t'évader comme ça étant enfant et dommage que les autres ne t'aient pas compris,moi je comprends très bien ce que tu veux dire et pourquoi tu le faisais. Je pense que c'est cette maladie qui m'empêche d'avancer. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends ....c'est pas toujours simple de pardonner , mais oublier ? ce serait pas plus simple ?
      on avance tout doucement hein Daisy ? courage ! bisous

      Supprimer
    2. Il me semble que j'ai plus facile de pardonner que d'oublier c'est peut-être étrange mais c'est comme ça et puis les parents c'est si précieux c'est quand ils ne sont plus là que l'on s'en rend compte enfin moi c'est comme ça, mon père me manque plus que jamais pourtant cela va faire trois ans le mois prochain qu'il n'est plus là, l'enfance, mon père qui me manque, ma vie de souffrances ... Oui comme la chanson de Souchon on avance,merci bisous

      Supprimer
    3. c'est souvent lorsque les parents disparaissent qu'on culpabilise....et qu'on a mal de leur absence...on se dit qu'il y avait encore tellement de choses à régler, à dire....et qu'on ne l'a pas fait...et ils ne sont plus là pour entendre...
      je ne te souhaite pas de les oublier Daisy, simplement d'oublier le mal que ça t'a fait...
      courage ! bises

      Supprimer
  10. on peut accepter...accepter que ceux qui nous ont élevés aient eu des failles, des faiblesses...refuser d'être une victime car ça nous empêche d'avancer....parfois, il faut tout simplement les oublier..

    Ce n'est pas forcément facile à faire!
    Passer au dessus, tirer un trait quand ce sont les siens!!!!!
    Je vous comprends tous les deux.
    Toi parce que tu es légitimement impuissante, lui parce qu’il doit souffrir horriblement.
    Je viens de perdre mon père. Je devrais rayer de ma tête le reste de ma famille. Mais je n'y arrive pas.
    L'enfance fait tout, et le comportement de ton conjoint est sans doute accentué par une hyper sensibilité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est très difficile de couper les ponts...mais parfois, il faut se préserver et éviter les personnes qui t'intoxiquent....c'est une question de santé mentale !!
      ah l'enfance ! c'est tellement compliqué de comprendre comment il faut agir pour "faire bien"...
      les parents font des erreurs, nous essayons de ne pas faire les mêmes , mais nous en faisons d'autres...qui font aussi du mal....pas de mode d'emploi pour ça !!
      je te souhaite de vivre au mieux....bises !

      Supprimer
  11. Difficile de me joindre à la lourde ambiance du post de ce jour... Moi qui me bat tant pour "vivre" le mieux possible avec de biens lourds souvenirs. Je dirai seulement que sans connaitre ton mari je fais un rapprochement avec ce compagnon "bipolaire" ou "schizophrène" que je n'ai pu sauver malgré tout mon amour et patience. Cet homme que je cite avait les mêmes symptomes, la même solitude. A te lire j'ai moins de regret d'avoir fuit bien qu'en ayant souffert. J'avais tant de choses lui offrir lui et son petit garçon... Tout deux sont morts seuls et malheureux. Votre vie est un véritable gâchi et je le regrette pour toi qui a en plus des soucis de santé. Pourtant cette seule et "unique vie" il nous faut la vivre le mieux possible... Pardonnes-moi de dire que toutes ces misères c'est trop con !! Je ne doute pas de toi, mais insiste si tu y tient. Il faut lui dire d'oublier l'enfance et les regrets, et passer à autre chose... Hier dans un documentaire, j'ai entendu dire que "chanter" fait du bien. Alors qu'il chante au lieu de déchanter. Moi je chante beaucoup. déchanter c'était avant.
    Je t'embrasse très fort... Si seulement je pouvais vous faire une injection de mes "fureurs de vivre".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est drôle ce que tu dis :"votre vie est véritable gâchis...." je ne trouve pas ! elle a été difficile, pleine de remise en question, pleine de passion, pleine de hargne, de colère....et puis avec les années, elle s'est apaisée...tout du moins pour moi....pour lui, non !
      mais moi, comme le dis Quantique plus haut, j'ai pris du recul...j'ai enfin accepté ma défaite..je ne peux rien pour lui....
      Nous étions deux à souffrir et puis, un jour je suis sorti de cette spirale infernale....tu sais ça fait plus de 40 ans que j'essaie de lui faire oublier son enfance, et je ne suis pas la seule !! des tas de psys; d'amis, se sont heurtés à ce problème récurent....rien.....rien ne peut le sortir de ce mal de vivre....
      toi tu t'es sauvée...j'aurais dû le faire dès le départ moi aussi....à présent, si je le faisais, je ne sais pas s'il continuerait à vivre...
      tu vois, hier il est rentré de son périple....et moi, qui ai pris mes aises dans la maison, qui ai pris plaisir à être seule, je me suis impatienté bêtement.....pour des futilités hein ! il a mis la cuisine en état de siège, de la terre partout, a renversé de la sauce dans mon lit (lol !) a cassé un vase, a laissé plein de poils de barbe dans le lavabo de la la salle de bain...etc...
      et je lui ai dit : "franchement, c'était mieux quand t'étais pas là...." bon ! je me suis mordu la langue après mais c'était trop tard ! il m'a lancé un regard désespéré en disant :" si je ne te sers plus à rien , si je n'ai plus personne à m'occuper que me reste il?
      ben oui...maintenant, mon but, c'est de lui donner du boulot pour s'occuper de moi !! foutaise !! je me débrouille très bien seule....mais ça lui fait du bien alors pourquoi pas !
      pas simple la vie Claire !! moi aussi je t'embrasse très fort !!

      Supprimer
  12. Bonjour Chaourcinette comment vas-tu ces moments-ci ? Et comment va l'homme de stock ? J'espère sincèrement que l'homme et toi allez bien ! Je t'embrasse,Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ! nous allons bien....lui angoissé comme d'hab...et moi....j'ai mal;..comme d'hab quoi ! lol
      bisous !

      Supprimer
    2. J'imagine car je suis tout le temps angoissée et stressée pour tout et n'importe quoi et l'on ne sait rien y faire si prendre des médicaments mais ça m'endors et me fais grossir donc sais rien prendre c'est triste car cela pourrait ameliorer certaines choses. C'est triste que l'on ne sache rien faire pour toi j'y pense très souvent . ... Bisous

      Supprimer
    3. j'ai cru moi aussi que les médocs allaient régler les problèmes...dans certains cas, ça aide..lors de ma dépression , j'ai tenu debout grâce à de fortes doses d'antidépresseurs et d'anxiolytiques....Il le fallait; sinon je ne serais plus là pour t'écrire ! lol
      après, pour cette douleur physique , je peux l'améliorer...mais pas la supprimer..et aller mieux ça veut dire aussi, marcher au radar, ne plus pouvoir aligner deux mots sans être épuisée, prendre énormément de poids, ne plus être capable de faire quoi que ce soit...
      le choix a été vite fait...pas de médocs, et je gère la douleur du mieux que je peux...Mais ma tête est là...
      tout ce que j'espère, c'est que ça n'empire pas....ça, seul l'avenir nous le dira !!
      courage ! bises

      Supprimer
  13. BONNE FÊTE DES MAMANS ( la vraie cette fois ) car l'autre fois je t' ai souhaité la fête des mamans Beges ( hi hi hi ) suis un peu dingo un peu le mot est faible . .. Devinez devinez qui je suis derrière mon loup je fais ce qui me plaît me plaît aujourd'hui tout est permis au bal au bal masqué ohé ohé elle ne peut pas s'empêcher de danser danser danser ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça va ! t'es d'humeur joyeuse ! prête à faire la fête !! c'est que tu as un petit répit ?
      hier, fête des mères...toute la famille était là...enfants et petits enfants....une belle journée...qui se paye dans la soirée !! mais, je gère !!
      bisous la danseuse masquée !!

      Supprimer
  14. Oui c'est vrai j'ai eu un peu de répit tu as tout compris mais ce fût de courte durée je suis si heureuse quand j'ai moins mal tout comme toi .... Comme tu devais être heureuse aussi avec tout ton petit monde autour de toi l'homme aussi j'imagine, bisous la danseuse qui a le zona et un abcès dentaire en plus du reste c'est la faute à pas de chance, Daisy qui ne danse plus mais qui espère re danser,bisous

    RépondreSupprimer
  15. ouahhhhhhhhhhh ! zona + abcès...tu fais pas dans la dentelle toi !! le zona, j'en veux plus!! il est situé à quel endroit? le mien était sous l'aisselle et la moitié du dos....1 mois à déguster !
    courage ! un jour, tu redanseras !! bises

    RépondreSupprimer
  16. La fesse droite je ne sais si je dois rire ou pleurer ... Avant c'était enfin ça commençait genre ceinture de feu toujours à droite maintenant toujours fesse droite intérieure extérieure mais ce n'est pas un gros zona comme toi c'est le reste le plus terrible .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lorsqu'on a plusieurs douleurs on ne sait plus laquelle fait plus mal que l'autre....on sait que le zona est aussi une attaque virale sur un nerf...qui a un trajet et qui le suit jusqu'au bout....
      moi ce qui était dur c'est que j'avais mal jour et nuit....
      je te souhaite un prompt rétablissement Daisy et un peu de douceur....un peu de répit !
      bisous

      Supprimer
  17. C'est juste on s' y perd ce que je sais c'est que ce qui fait le plus mal c'est au niveau gynéco c'est fulgurant foudroyant et c'est jour et nuit côté zona ça peut encore allé, toi c'est le tout gros zona lié en plus à ta maladie enfin tu vois ce que je veux dire.Je m'énerve beaucoup car je ne sais allé passer d'IRM RMN vu les règles hémorragiques ils ne voient rien quand c'est comme ça même si c'est un peu il faut ne pas les avoir du tout il faut pourtant que j'en passe un mais avoir un rendez-vous en urgence c'est presque impossible tellement ils sont surchargės et les gens qui ne viennent pas à leur rendez-vous ne prennent pas la peine de déconvoquer le RV pour laisser la place aux autres enfin quelle affaire . ....

    RépondreSupprimer
  18. comme tu dis ! quelle affaire !! et si tu prenais une pilule qui supprime les règles ,?? Sur le côté de mon blog il y a le blog de miss Frottis, qui est une excellente gynéco à qui tu peux poser des questions et qui te répond rapidement....essaies !! explique lui ton cas, tes douleurs, je suis sure qu'elle te répondra !
    bises

    RépondreSupprimer
  19. J'ai pris pendant deux â trois ans Lutényl et Nogest mais je ne supportais pas non seulement au niveau de la prise de poids et puis bouffées de chaleur vapeurs absolument insuportable invivable, maintenant cela fait des mois . ..... Que j'essaye de prendre la Cerazette mais sans succès je suis tellement déréglée que rien ne va et ce n'est pas faute d'avoir essayé sais plus quoi faire ... Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. effectivement...il faudrait trouver une excellente gynéco, qui reprenne tout ton parcours....qui fasse des essais, t'écoute;....c'est pas simple, car le corps médical est toujours pressé....
      alors on marine dans nos douleurs !! courage ! bises

      Supprimer
  20. tu parles très bien de l'indicible, c'est terrible

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui...c'est terrible Emma ! merci de ton passage !

      Supprimer
  21. OUUUUUUUH! j'étais juste passée pour voir, attirée par la coccinelle( qui m'habite aussi) et je n'arrive plus à vous quitter!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ton blog se lit comme un bon roman qui incite toujours à tourner une page, puis encore une autre, puis une page de plus..... et ces points de suspension qui sont aussi ma marque (trop, dit ma fille) mais c'est parce qu'il y a toujours à dire encore derrière le point d'une phrase!
    je vais revenir encore et encore.... tu parles de, à, pour, lui comme je parlais à une amie ... qui n'a pas assez écouté...
    et puis lui, c'est un peu mon ''lui" à moi... je reconnais ses passages dans le lavabo,ses traces de pas, ses questions cons qui m'épuisent et ses silences et ses regards ... mais c'est pour d'autres raisons...parce qu'il se croit en haut de l'échelle comme une grenouille gonflée d'ego, et parce que les autres , tous les autres... sont petits!!! (il mesure 1,62) un de mes coqs aiment aussi se percher à la cime du noisetier!!!!!!! je reconnais ce besoin d'être seule... mais c'est rare, tellement rare de sentir le vide autour de moi, le vide libérateur..... pour n'être plus que moi!!!
    Depuis deux mois, je suis diminuée par des douleurs (plus handicapantes qu'à l'accoutumée) qui n'ont rien à voir avec les tiennes, mais la douleur mécanique a cet effet lancinant et violent qui martyrise l'esprit...
    La coccinelle que je suis, a été ravie de passer par là, au hasard d'un vol sur une aile!
    à très bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. lorsque deux coccinelles se rencontre....qu'est ce qu'elles se racontent? des histoire de coccinelles !!! lol
      c'est vrai, plein de points de suspension...parce qu'il y a encore plein de choses à dire derrière!
      je ne sais pas terminer par un point...car le point met une fin à tout...alors je lui donne de la compagnie, quelques copains "points" avec lesquels il peut s'amuser !!
      je ne sais pas si tu écris, je vais aller cliquer pour voir ton blog si tu en fais un....j'aime rencontrer de nouvelles personnes ! en plus, on se ressemble très fort toutes les deux ! ce besoin d'être seule, cet humour décalé sur "ton coq".....
      à bientôt coccinelle nelle nelle !!

      Supprimer
  22. Et tu es venue! tant mieux car moi aussi, j'aime rencontrer de nouvelle personnes, mais pas n'importe qui... il me faut sentir cette concordance, et comme je le disais dernièrement à une très belle rencontre, je possède un ressenti qui me fait "hirsuter" les poils sur la peau de mes bras!!! ressentir les êtres est ma spécialité "involontaire".... et je me trompe rarement.
    Au hasard d'un pseudo, je découvre de belles personnes et c'est là de beaux cadeaux de vie!!!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aime les beaux cadeaux de vie qui embellissent mon quotidien ! on n'a pas si souvent l'occasion de se réjouir !!
      Tu fais partie de la liste de mes blogs à lire dorénavant !! Bonne journée à toi aussi !!

      Supprimer