vendredi 13 novembre 2015

Chapitre 3 ........

Elle se relève en titubant  et va commencer pour elle un trajet fait de larmes amères et  de douleurs intenses.....
Au bout d'un long moment elle a des hallucinations auditives...il lui semble entendre de la musique...Elle s'arrête, tend l'oreille...mais non...rien...c'est dans sa tête...

Elle continue , elle a arraché les manches de sa chemise et a entouré   ses pieds douloureux...La musique encore....elle n'y fait pas attention mais ça s'impose à elle...quelque part, il y a une voiture avec de la musique à l'intérieur..

Elle prend d'autant plus de précautions qu'elle ne veut pas  se faire surprendre.....et tout à coup, c'est comme si le jour s'était levé...éberluée, elle voit à 50 mètres  un espèce de motel restaurant avec des lumières sur un parking....Une dizaine de voitures sont stationnées et manifestement ça fait la fête à l'intérieur....

Elle se rend compte qu'elle a perdu la notion de l'heure, et qu'il ne doit pas être si tard que ça....elle calcule dans sa tête...je suis partie à 19h; j'ai dû faire une trentaine de kilomètres......combien de temps suis je restée inconsciente?
Impossible de rentrer dans ce motel dans l'état où elle se trouve...Impossible de téléphoner à quiconque....tout en se cachant elle fait le tour du parking ...trouver une voiture ouverte, s'y réfugier....chercher de quoi se couvrir ....
et tout à coup..l'impensable....Une voiture gris métallisée dans le fond du parking....Elle ressemble tellement à la voiture qu'elle a louée .....Elle s'approche , mais doit se faufiler à plat ventre ...la porte du motel vient de s'ouvrir...des cris et des rires, des gens qui s'apostrophent, qui montent dans un van et qui démarrent sur les chapeaux de roue....

Elle attend que le calme revienne et s'approche lentement de cette voiture qui l'intrigue...elle ne peut retenir un cri....sur le siège arrière il y a son manteau...Donc ses bourreaux sont là...à l'intérieur du motel...affolée, elle court se cacher à l'abri des arbres....Réfléchis....réfléchis... la terreur l'empêche d'aligner deux idées....elle revient vers la voiture et tente d'ouvrir la portière...celle ci cède sans difficulté....elle se glisse à l'intérieur, les clés sont sur le volant...c'est fou....c'est pas croyable....c'est fou....mais c'est la réalité...elle s'installe au volant; et sort du parking comme une folle.....dans son rétroviseur, rien ne bouge....

La voilà sur la route avec le chauffage à fond...elle pleure, sanglote, s'étouffe et après une dizaine de kilomètres elle est obligée de s'arrêter...Elle vomit sur le bas côté un mélange de sang , de bile, d'horreur.....

Incompréhensible....qui a changé la roue? qui a pris cette voiture? Pas l'homme au camion c'est sûr.. et s'ils avaient été deux dans ce camion ? Dans sa douleur, elle se souvient avoir eu l'impression d'avoir été cognée, violée par plusieurs personnes...cauchemar ? réalité ?

Péniblement, elle reprend la route...après une cinquantaine de kms, elle trouve l'autoroute qui va la conduire chez elle...tous ses gestes sont machinaux, elle ne calcule rien, elle s'efforce juste de garder une vitesse constante...ne pas se faire arrêter...ne pas se faire remarquer.....au tableau de bord il n'est que 23h30....

Il est 5h 20 lorsqu'elle gare la voiture devant sa maison....Il s'est passé 24 h depuis son départ...les 24 heures les plus longues, les plus horribles de sa vie...même la mort de Frank lui semble acceptable après ce qu'elle vient de subir...
Plus de sac, plus de clés....Dieu merci, celle qu'elle cache dans le jardin est là...Elle rentre, ferme sa porte à double tour; enclenche l'alarme...On ne sait jamais, ces connards ont ses coordonnées....que va t il se passer lorsqu'ils vont se rendre compte que la voiture a disparu ??

Elle se précipite sous la douche après avoir jeté ses vêtements...l'eau coulera longtemps, une eau mêlée de larmes , de sang...
Ensuite, emballée dans sa robe de chambre, la raison lui fait faire les gestes raisonnables : elle fait opposition à toutes ses cartes...ensuite  elle fera changer les serrures de la maison....Elle ne peut pas dormir, son visage, son corps la brûle de partout...elle a une plaie à la tête un œil gonflé et à moitié fermé, des griffures, des ecchymoses sur tout le corps...des traces noires autour de son cou....Elle se demande comment elle a pu échapper à la mort...peut être qu'ils l'ont crue morte ?

Elle n'a rien de cassé, Dieu merci.....Hormis ses deux dents ébréchée qu'elle va devoir faire remplacer....elle glisse quelques bûches dans la cheminée et  reste accroupie, tout près du feu.....Elle sommeille quelques minutes et c'est un hurlement qui la réveille....ce hurlement , c'est le sien.....elle sanglote longuement , et file se réfugier sous la douche...assise dans le bac, elle laisse l'eau la fouetter, elle frotte au gant de crin sur ses écorchures, elle crie de douleur, elle a l'impression de sentir cette odeur nauséabonde sur elle...ça lui colle à la peau...Elle soigne ses blessures, son œil est tellement boursouflé qu'elle n'arrive plus à l'ouvrir....Elle se bourre d'antalgiques...

Vers 10 heures, elle appelle son éditeur et le prévient qu'elle part en congé pour un temps indéterminé, qu'elle ne sera pas joignable mais elle donnera de ses nouvelles de temps en temps...elle a besoin de repos...
Il ne comprend pas...que se passe t il? elle le coupe grossièrement, à la limite de l'hystérie...et puis, elle se calme ....Elle lui explique qu'elle n'arrive plus à écrire...elle est sure que l'argument va porter...et en effet, il convient qu'un changement d'air lui fera du bien, et qu'elle n'a pas pris de vacances depuis longtemps......Il espère qu'elle reviendra avec un nouveau roman....elle le coupe rapidement , son taxi l'attend lui dit elle....

Elle s'habille en grimaçant avec des vêtements larges, enfile des bottes confortables, un bonnet, d'énormes lunettes qui lui mangent le visage....Elle prend ses clés ...Il faut ramener la voiture, aller voir un médecin, un dentiste ...pas les siens, non ! rouler...rouler...elle fait  30 kms, et  s'arrête chez un médecin inconnu .. Il va falloir jouer serré, donner son nom de jeune fille...heureusement qu'elle écrit  ses romans avec un nom qui ne lui appartient pas....c'est pratique les pseudonymes...
C'est un jeune  toubib qui lui ouvre, elle lui explique qu'elle  a  trop bu la veille et qu'il lui faudrait la pilule du lendemain ainsi qu'un test de dépistage...Elle semble détachée, à l'aise, mais au fond d'elle, elle hurle.....

Il veut l'ausculter...Elle se lève en riant et lui dit que son taxi l'attend, que le compteur tourne....elle a juste besoin d'une ordonnance....S'il voit tous ses bleus, toutes ses ecchymoses il va se douter de quelque chose...Il va falloir expliquer.....elle ne veut pas...C'est son secret......
Sa salle d'attente est pleine, il n'a pas le temps de discuter...il lui donne son ordonnance et l'accompagne à la porte......Elle file à la pharmacie, se débarrasse des formalités...Elle ramène la voiture, règle sans discuter le prix exorbitant demandé pour avoir ramené la voiture deux jours plus tard...Elle s'en fout, elle veut rentrer, se terrer dans son appartement, lécher ses plaies... Elle rentre en taxi, fait une petite halte dans un supermarché où personne ne la connait  , elle n'a plus d'alcool, plus de nourriture.....Le dentiste, ce sera pour plus tard...quand son visage aura repris figure humaine....

Arrivée chez elle, elle termine ce qui doit être fait...et juste avant qu'elle ne s'écroule..... Elle appelle un serrurier, lui fait changer toutes les serrures, fait renforcer tous ses volets...et puis, elle s'enferme , boucle  toutes les ouvertures , se calfeutre dans sa chambre, ....Tout ça dans un état second, dans une brume bienveillante....puis elle croque 1 somnifère  et s'endort.....
Elle va dormir 10 heures....Lorsqu'elle s'éveille il fait nuit...Elle se nourrit de céréales et de lait puis retourne dormir.....oublier...dormir...somnifère....dormir

Elle va errer une semaine dans la maison fermée.....son œil va prendre toutes les couleurs de l'arc en ciel...ses blessures sont toujours douloureuses mais supportables....
Un matin, elle va se réveiller, et elle va se reconnaître dans la glace....10 jours se sont écoulés depuis l'horreur..... elle tord ses longs cheveux bruns en un chignon bancal et décide de partir....

Elle met rapidement des vêtements dans une valise, s'habille chaudement et appelle un taxi.....Elle se fait déposer dans un garage de la périphérie et choisit une voiture puissante , pas voyante, juste ce qu'il faut pour se sentir rassurée......


Elle est prête à repartir, prête à croire que sa vie peut encore changer......Elle roule en direction de Topéka...vers la ville maudite qui lui a volé son âme, sa vie....Elle retrouve l'embranchement de l'autoroute, elle sait qu'il va falloir être forte....Elle a bien réfléchi durant ces dix jours...tout est parti de Topéka....C'est ici à Topéka  qu'elle trouvera les traces de ces malades ....

13 commentaires:

  1. malgré l'actualité horrible je viens te lire avec plaisir
    de plus en plus angoissant Chaourcinette va t elle se venger ou trouver encore pire???
    vivement le tire mais tu sais bien nous tenir avec ton "résumé"
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Josette, l'actualité est horrible....j'ai passé une nuit blanche !
      je ne réponds pas à tes questions angoissantes !! sinon, y'aurais plus de suspense !!
      demain...la suite !! bises

      Supprimer
  2. Je ne sais pas à quel point tu as adapté ce roman, mais franchement, tu pourrais en écrire un tout neuf, à toi toute seule. Et je parie que ça ferait beaucoup de bien à tes douleurs. Non pas qu'elles pourraient disparaître, mais être "oubliées" de temps en temps ... J'attends la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je l'ai pas adapté.....j'ai 4 événements qui sont dans ma mémoire...Ce qu'elle est...ce qu'elle fait...ce qui lui arrive et la fin....j'aurais pu résumer ce livre en 4 phrases..
      au départ, c'est ce que je comptais faire....et puis, je me suis mise à broder....ce que je raconte autour des événements n'existent sans doute pas dans le livre....
      l'exercice m'a fait oublier mes douleurs....tu sais c'est comme quand tu as couru longtemps et que tes endorphines commencent à te rendre la chose agréable.....
      Je ne saurais pas écrire un livre Quantique ! un scénario oui.....un déroulement d'histoire...Mais un livre non !
      la suite demain......Bises

      Supprimer
  3. Vivement la suite!!!
    Je ne suis pas sûre que tu ne saurais pas!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh si Edith ! écrire n'est pas simple ! j'ai beaucoup d'imagination, mais pas de style !! et c'est ça qui est important !! bises! à demain !!

      Supprimer
    2. Si tu veux le jour où tu seras décidée, j'ai une copine qui écrit et édite (nan pas Édith!!!) et je pourrai te donner ses coordonnées!
      Elle est toute simple et sympa et pourrait te donner son avis!

      Supprimer
    3. merci pour ta gentillesse ! je ne suis pas sure d'être à la hauteur..mais si ce que j'écris vous plait, c'est déjà énorme !! et ça me fait bien plaisir....
      Bisous !
      2 épisodes aujourd'hui ! parce que c'est dimanche !!

      Supprimer
  4. C'est sans doute pour détourner un peu mon esprit des douleurs du monde que je me suis assise devant mon ordi et j'ai choisi une visite chez toi.... bien m'en a prit!!!
    Si si je crois que le suspens est là et c'est toi qui l'installe! je ne sais pas si c'est fidèle au résumé que tu pourrais faire d'un bouquin, mais disons qu'au moins, tu pourrais écrire des nouvelles (rires)
    et puis c'est vrai, que pendant que tu t'impliques dans l'écriture, tu oublies (un peu) les douleurs du corps comme celle du monde fou dans lequel nous évoluons!
    Et puis j'ai envie de te dire que c'est aussi une façon de garder la tête haute... oui, les terroristes! nous avons la culture comme arme contre votre pitoyable bêtise!!!
    J'attends ta suite...
    La mienne est pour demain... car on ne s'arrêtera pas d'écrire, de chanter, de danser ... même si c'est au milieu de nos larmes!!!!!!!!!
    Plein de bisous et tache de mieux dormir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu as raison Passion de dire que ce ne sont pas ces tordus d'islamistes qui nous empêcheront de vivre dans la joie...mais aussi dans les larmes......
      écrire m'a fait du bien....Comme je n'ai plus beaucoup de vie sociale, je délaisse souvent mon blog....mon imagination fonctionne, donc je fais dans la fiction à défaut d'être dans la réalité !! lol
      2 épisodes aujourd'hui ! c'est dimanche ! bises

      Supprimer
  5. Bonjour Chaourinette, bonjour Passion allez vous bien ? Je pense à la chanson " aimons nous vivants " de François Valéry ..... Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui il faut s'aimer vivant et continuer à vivre afin de montrer que la peur ne résout rien !!
      j'aime beaucoup cette chanson Daisy ! bisous

      Supprimer