mercredi 25 mars 2015

Un p'tit piaf.....

J'avais déjà fait un article sur les 4 petites mésanges qui me rendent visite tous les jours...Une visite intéressée puisque qu'elles viennent picorer les graines que j'ai attachées sur les lamelles des volets de ma chambre.....



Depuis deux mois, chaque matin et chaque après midi, j'ai la visite d'un nouveau petit copain....Un rouge gorge....
Et celui là il me rend des visites complètement désintéressées....Il se perche sur la barre et me regarde....Le moindre geste de ma part, et il s'envole....
Si je ne bouge pas, on peut se regarder dans les yeux une vingtaine de secondes..
Impossible de le prendre en photo ! et pourtant, l'appareil est tout près de moi...


Lorsque les mésanges sont là, il les fait fuir... vaillamment il fonce sur elles et elles s'éparpillent rapidement....lui, se pose et me regarde...

Il me veut quoi ce rouge gorge hein ??? Les graines ne l'intéressent pas..après des recherches sur le net, il n'aime que les larves, les insectes, les vers....Pas facile de lui trouver de quoi manger !!

bon ! je vais lui attraper des mouches dès que ça sera possible! ça me fera une occupation !!

j'l'aime bien ce p'tit piaf.....j'le guette tous les jours...

L'année dernière j'avais deux tourterelles qui venaient...cette année, elles ne sont pas venues..les chats du voisinage ont dû les croquer...... dommage ! car elles étaient superbes et se laissaient prendre en photo !


mercredi 18 mars 2015

à ne pas lire........

Parfois j'aimerais que mon blog ne soit pas lu...parce que parfois, j'ai besoin d'étaler mes peurs, mes rages, mes merdes.....et ça me fait peur de le faire, parce que ce n'est pas un confessionnal...et que  personne ne peut me garantir qu'il n'y aura pas d'émotions négatives après m'avoir lue ....
mais si je ne  crache pas ce que je ressens sur une page, je vais sans doute étouffer...parce que je suis tellement chargée en négatif  que mon coeur va sans aucun doute s’arrêter....

Avant hier, j'écrivais sur le pardon......et aujourd'hui, je vais écrire sur la haine...
Alors, je préfère le dire tout de suite, ce qui va suivre n'est pas à lire par des personnes trop sensibles...Je pense surtout à toi Marie .....Marie, ne lis pas la suite.....et vous autres, mes amies blogueuses, vous avez encore le temps de vous arrêter....
Tenez, je vais vous mettre une jolie photo....et pour vous ce sera la fin de la note..car ce qui va être écrit derrière cette jolie photo, n'est pas à mettre dans toutes les têtes....mais moi, si je l'écris pas, ma tête va exploser.....


Donc hier, la dernière de mes soeurs me sonne.....oui, je le dis comme ça, car c'est la vérité....elle me sonne...Le téléphone sonne...elle dit : c'est moi...et je dis:"j'te rappelle"....Ben oui, elle a jamais d'unité dans son téléphone, donc je la rappelle... tu vois maman, je fais attention à ma soeur.....

je vous ai déjà parlé d'elle, dans mes nombreuses notes...Juste un p'tit rappel des faits.....
Elle avait 12 ans lorsque mon père est mort, à 13 ans elle couchait avec tout ce qui portait  un pantalon et à 14 ans elle accouchait d'une petite fille...que ma mère a gardé quelques années pendant qu'elle était au "Bon Pasteur"...genre de truc qui ressemble plus à un camp de redressement qu'à un foyer...
Oui, c'est glauque...Je sais....Mais faut bien planter le décor...

Ce bébé , elle en a attribué la paternité à un p'tit bourge du patelin qui avait , lui, 26 ans.....Elle en était frappadingue de ce type...Je ne mettrai que ses initiales à ce pédophile....oui c'est un pédophile, même si elle était consentante....
Donc, ce JFG, est venu pleurnicher, supplier ma mère de ne pas porter plainte...il a ensuite envoyé sa mère et sa soeur, qui se sont aplaties  devant ma mère, mettant en avant que JFG avait un avenir, qu'il ne fallait pas qu'il soit gâché par un mioche qui n'était peut être même pas de lui....Que ma soeur couchait avec n'importe qui etc...etc...
et ma mère a cédé...ma mère n'a rien dit.....et j'ai fermé ma grande bouche moi aussi, par lâcheté...car je savais, que le juge des enfants allait enfin la retirer de chez nous et la placer en foyer...je savais que ma mère allait enfin pouvoir souffler...et que moi aussi j'allais souffler, car voir sa mère venir pleurer en pleine nuit pour me dire :" ta soeur s'est sauvée ", et passer le restant de la nuit à la chercher.....j'avoue...j'en avais marre....

Bon! je saute des étapes...à 18 ans, ma soeur a rencontré un mec qui a bien voulu se charger d'elle et de sa fille...Ma mère en a fait une dépression lorsqu'ils sont venus lui arracher des bras la petite qui avait 4 ans....et là encore, j'ai fermé ma grande bouche, car j'avais un petit qui venait de naître, et ça m'arrangeait bien que ma mère s'en occupe quand j'allais au boulot....j'aurais dû me battre, j'aurais dû les empêcher de prendre cette petite...car mon débile de beau frère l'a consciencieusement tabassée chaque jour que Dieu a fait....il l'a massacrée...Moralement et physiquement...Ma soeur aussi d'ailleurs....
à 14 ans, la p'tite s'est fait mettre enceinte...comme maman.....mais ça c'est une autre histoire.....

Donc,  durant toutes ces années d'enfer, on est toujours restées en contact.....et durant toutes ces années, inlassablement, chaque fois que je l'avais au téléphone, elle me demandait si j'avais des nouvelle de JFG...Oui, ce gros débile faisait toujours partie de ses rêves...Toute sa vie elle n'a pensé qu'à lui....J'ai tout fait pour la dégoûter, tout fait pour la raisonner...rien à faire ! elle lui a collé une espèce d'auréole, et quoiqu'on lui dise, rien ne change l'opinion qu'elle a  de lui...
ça me rend folle, mais je n'y peux rien.....

46 ans de blablatage sur ce con....46 ans !! qui dit mieux? j'ai tenu 46 ans, je l'écoute depuis  46 ans ...et , parfois, lorsqu'elle a bu un peu trop, elle me dit, tout doucement, comme en s'excusant : "dis, tu voudrais pas me raconter encore, comment "IL"  était quand il est venu voir maman?...il était beau hein? raconte moi ce qu'il a dit...il souriait? il disait des choses gentilles sur moi?..."

Au début, je ricanais, je lui racontais les pires choses...et à force de l'entendre sangloter, j'ai commencé à me dire que j'étais dégueulasse....alors, je lui ai vendu un peu de rêve..."oui, il était pas mal......sympa même...oui, il parlait gentiment d'elle...." 
46 ans à lui raconter des conneries.....j'me battrais des fois...

et hier, elle me dit insidieusement: T'a jamais eu de nouvelles de JFG? 
Moi : pourquoi j'aurais de ses nouvelles? il est peut être bien mort le bougre ! 
Elle : je sais qu'il habite pas loin de chez toi....Tu veux pas regarder sur ton ordinateur? 
Moi : comme une conne...redonne moi son nom, je vais regarder sur facebook...qui sait? il a peut être un profil....
eh bien oui.....Monsieur a un profil...qui est accessible en limité mais qui donne quand même la ville où il habite...je lui confirme tout cela au téléphone, bêtement, et je fais même la connerie de lui donner le numéro.....
Tout en me disant, c'est peut être pas lui et si elle l'appelle ça sera pour rien...
ben non ! tout faux ! c'est bien JFG....enfin, elle a eu sa femme au départ...qui lui a passé l'HOMME....vous savez, celui qui porte une auréole depuis 46 ans !

Elle lui a donné son nom...et il y a eu un énorme blanc au bout du fil....Tu te souviens de moi, lui a t elle dit?....il a bégayé et raccroché....
Et elle est restée comme une idiote, et m'a sonnée à nouveau...et je l'ai rappelée...et elle venait sans doute de s'enfiler une bouteille de whisky , car elle sanglotait à n'en plus pouvoir.....

et elle m'a racontée les horreurs que ce type lui a fait subir lorsqu'elle avait 14 ans....Alors qu'elle était placée dans un foyer à une trentaine de kilomètres de chez nous, elle s'était sauvée un soir pour venir passer la soirée avec lui...à 3 heures du matin, lorsqu'elle lui a demandé de la ramener en voiture , il l'a balancée dans le fossé à 10 kms de chez nous......elle a dû faire du stop, et elle  s'est fait violée par le gars qui l'a ramassée.....
"mais tu sais, c'était pas de la faute de JFG, j'avais pas été gentille avec lui, c'est pour ça qu'il m'a sortie de la voiture...."

Vous savez quoi? je suis aphone...je n'ai plus de voix tellement j'ai hurlé fort dans ce putain de téléphone !
et puis, elle m'a avouée aussi, qu'un jour, il avait voulu la vendre à des turcs.....qui cherchaient de la chair fraîche à mettre sur le trottoir.....Comment elle s'en est sortie?...Je sais pas...j'ai pas eu le courage de demander......

et malgré tout ça, pendant 46 ans elle m'a parlé de lui comme si c'était le Messie...

Ma première réaction a été : "Bordel, je sais où il habite, je vais acheter un flingue et je vais aller le descendre....." et puis, j'ai bouffé deux léxomil...pour ne plus penser.......

Alors, avoir ce genre de nouvelle, le lendemain d'une note écrite sur le pardon...j'ai trouvé ça désopilant...oui.....trop drôle.....

J'espère que vous vous êtes arrêtées à la photo des bisounours....J'espère que vous n'avez pas ce goût amer dans la gorge comme je l'ai aujourd'hui.....J'espère de tout mon coeur ......

mardi 17 mars 2015

Délires......

L'homme me dit :" Si tu pardonnais aux gens à qui tu en veux, peut être que ta maladie disparaîtrait....."

ça veut dire quoi, pardonner ??? le Larousse dit :

  • Accorder à quelqu'un son pardon pour son acte, ne pas lui en tenir rigueur : Pardonner une offense.
  • Ne pas sanctionner une faute, une erreur ou ce qui pourrait être considéré comme un manquement à un règlement, une règle morale :Pardonnez-moi d'insister.
  • Supporter, tolérer, excuser tel comportement, telle qualité chez quelqu'un (surtout en phrase négative ou interrogative) : On ne lui pardonne pas d'être intelligent.

Est ce que je me retrouve là-dedans? les personnes qui ne font plus partie de ma vie étaient des personnes toxiques...

Je ne veux plus m'intoxiquer...C'est mon droit non? Avant d'en vouloir à quelqu'un, il me faut des années...je rame , je rame, jusqu'à atteindre la falaise...Point de non-retour...car, après, impossible pour moi de revenir à des relations normales....

Le pire c'est avec la famille...On ne la choisie pas....Mes sœurs ont fait partie de mon enfance, de mon  adolescence et à un moment, nos chemins ont bifurqués...Allez savoir pourquoi? 

J'avais l'impression qu'on vivait dans des mondes différents...Déjà, toute petite, je sentais inconsciemment un fossé....c'est comme si elles parlaient une langue étrangère....Normalement, les enfants prennent comme modèle leurs parents, leurs frères et sœurs....Moi, j'y suis pas arrivée....J'ai essayé pourtant, peut être pas toute petite, mais à l'adolescence et dans ma vie d'adulte, je me suis obligée à avoir des relations avec elles...
parce que " ça se faisait"....Ma mère me le demandait....Moi qui était l'avant dernière de la famille, ma mère me disait sans cesse, même sur son lit de mort : "fais attention à tes sœurs..."

ça veut dire quoi, faire attention à ses sœurs?? des années et des années, je me suis posée la question.....qu'est ce qui faisait que ma mère me serinait avec ça???
Sans doute qu'elle ressentait inconsciemment "ma désertion" ? j'en sais rien ! donc je me suis forcée durant des années à être une sœur...et quand on est "sœurs", on se pardonne tout...enfin ! il parait !

Je suis une asociale....mes sœurs ne m'intéressent pas...Si, peut être, l’aînée, parce que j'ai noué avec elle des liens différents dans les dernières années de sa vie? parce qu'elle est arrivée chez moi, malade...et que j'ai dû m'en occuper? et que j'ai dû me battre contre les deux autres sœurs qui la menaçaient... si je veux être honnête, je dois dire que j'en ai profité pour cesser toute relation avec elles......L'une est décédée et l'autre essaie de reprendre contact avec moi, sous prétexte qu'elle est vieille, qu'elle n'a plus beaucoup de temps à vivre; et que quand on est sœurs...On doit oublier....et se pardonner....
j'en suis encore pas là.....

Et si je veux être encore plus  honnête et que je pousse la réflexion plus loin, les relations avec ma sœur aînée étaient inexistantes, avant....Elle a vécu sa vie , j'ai vécu la mienne et si elle ne m'avait pas téléphoné tous les dimanche pour me donner de ses nouvelles, je pense que je l'aurais oubliée....

Pas sympa de dire ça.....et de temps en temps, je murmure à ma mère :"pardonne moi....c'est pas ce que tu voulais..." est ce que je ne  les aimais pas? Non...Je crois que c'est pire...Elles m'étaient indifférentes...

Je conserve des relations merdiques avec ma dernière sœur....Je m'oblige, chaque semaine à l'écouter, à être présente, à compatir...
pourquoi je fais ça ,? sans doute parce qu'elle n'a encore rien fait qui me permette de m'en séparer...et puis, parce que ma mère fait pression, et puis, parce que j'ai pitié...merde...j'ai horreur de ce mot...et puis, parce qu'elle me dit "heureusement que tu es là...que je peux te parler de temps en temps...." et que je me dis, que je serais vraiment une salope si j'abandonnais....

Et tous ceux à qui je devrais pardonner, comme  dit l'homme...Ils sont tous morts, ceux à qui j'en voulais vraiment.....je les ai oubliés....
Justement dit l'homme ! Peut être qu'ils ne trouvent pas le repos parce que tu ne leur pardonnes pas.....et toi, ça te provoque ces douleurs...

Quel drôle de raisonnement....Puis je  pardonner à ces tordus qui ont tenté de me violer alors que j'avais 12 ans, à peine? 
je sais pas.....et si ça faisait disparaître ma douleur? je sais pas.....et puis, pourquoi pardonner puisqu'ils ont disparu de ma vie?...

Tu les condamnes à errer dit l'homme...
m'en fous......qu'ils errent ! 
Oui! mais toi, tu as mal...
merde ! on n'en sort pas...
Finalement, après réflexion, il s'avère que je ne sais pas pardonner....

Et ceux qui ne sont pas morts et qui ne font plus partie de ma vie pour diverses raisons ? devrais je leur pardonner? mais bordel, ça veut dire quoi "pardonner"? 

pardonnez moi d'exister? pardonnez moi d'être ce que je suis? pardonnez moi de ne pas accepter vos offenses? pardonnez moi de pas me laisser fouler aux pieds au gré de vos envies? pardonnez moi de vous laisser me jeter et me reprendre quand vous le désirez? 

Alors, Chaourcinette,  a dit "le très haut".....Tu pardonnes ou pas? Tu veux pas réfléchir et essayer?

Ben...J'en sais rien..... je sais toujours pas ce que veux dire le verbe PARDONNER.....

y'a t-il quelqu'un qui sait ? y'a t -il quelqu'un qui l'a déjà fait ? 

Le très haut a dit :"je vous ai bien pardonné d'avoir tué mon fils...." 
ben oui...Mais, Toi, T' es parfait !! et puis, t'avais mal où pour nous avoir pardonné ??? 

J'ai pas eu de réponse......mais il parait qu'on peut pardonner même quand on a mal nulle part !! 

Je ne suis pas fréquentable....Je tiens à m'excuser auprès de ceux qui me lisent...Des fois, j'écris des trucs complètement barges.....Faut pas m'en vouloir.....Pardonnez moi, hein ??? 


jeudi 5 mars 2015

youyouyouuuuuuuuuuuuuuu !!!

Troisième journée sans douleur ......ça faisait longtemps !! Pourvu que ça dure !!

L'homme , jeudi  soir, est rentré de mauvais poil....Dans ces moments là, je ne pose pas de questions ....j'attends de voir venir !!
Il s'installe près de moi et me dit : 
Lui: tu sais, je suis un inconscient...parfois, je ne réfléchis pas...je fais et dis des choses que je regrette ensuite...je suis vraiment irresponsable, immature.....

Moi: ( je me dis: que se passe t il? qui c'est ce mec à côté de moi? c'est pas possible, c'est pas le mien...ou alors on lui a fait subir un lavage de cerveau?.....).....

et lui qui continue à se battre la coulpe, à me donner des exemples que je connais par coeur, de ses failles, de ses manquements.....pour l'instant, je suis muette, car je ne sais pas où il veut en venir...Peut être qu'il me débite ça pour pouvoir me dire :"tu comprends, je ne suis pas digne de rester avec toi, donc je pars..." lol

Donc, toujours muette, j'ai quand même baissé un peu le son de la télé pour ne pas l'effaroucher et levé les yeux de mon ordi pour lui faire comprendre que j'étais toute à son écoute.....

(j'attendais l'instant fatidique, où j'allais devoir me lever et faire consciencieusement mes valises, déjà, dans ma tête je faisais des plans sur la comète, me demandant où j'allais pouvoir atterrir ....) quand j'ai entendu cette phrase ...:" Demain, je vais dire à l'association qu'on ne pourra pas héberger ce jeune Albanais....." 

Tu comprends, j'ai bien réfléchis, je ne peux pas t'imposer ce genre de choses...ni à toi, ni à la famille...ça me rend malade , mais j'ai agis trop vite, sans vous demander votre avis.....Donc, demain, je vais leur dire que je suis prêt à payer pour qu'il aille dans un hôtel de la périphérie afin qu'il ne soit pas à la rue.....

Bon...j'ai remballé mes valises et remis mes projets à plus tard ! lol

Il a été mal toute la soirée,à l'idée de se désister  et je lui ai dit : "écoute, c'est simple! tu leur dis simplement que je suis malade et que je préfère n'avoir personne à la maison...."

C'est ce qu'il a fait....ça s'est très bien passé, personne ne lui en a voulu, et ce jeune homme a trouvé un hébergement chez un couple à la campagne avec entrée indépendante.......et ça m'a rassurée moi aussi...L'homme a proposé de lui donner des cours de Français afin de se faire pardonner.....

y'a des jours où tout semble aller bien....