mardi 24 mai 2016

Réflexions grisouillantes......

Lorsque je vais sur les blogs des copines, il y a parfois des écrits  qui font que ma petite cervelle se remémore des choses qu'il vaudrait mieux laisser enfouies au plus profond de soi même.....
Ce matin, ma copine Passion a écrit de bien jolies choses.Je ne sais pas si c'est d'elle...quelques phrases ont fait écho......

"J'ai pardonné des erreurs presque impardonnables..
J'ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables et d'oublier des personnes inoubliables...
Des personnes m'ont déçu alors que je pensais qu'elles ne pourraient jamais me décevoir...
J'ai souri quand je n'en pouvais plus...".............

Je voudrais pouvoir dire que c'est ma réalité, que j'ai fais tout ça....que je suis devenue suffisamment sage pour adhérer à ça...mais je ne peux pas....

J'ai quand même fait des progrès immenses , et quand je relis ces quelques mots écrits après ma TS je me sens presque effrayée d'être passée par là....c'est comme si je lisais le récit d'une autre personne......


J'existe toujours...Mais en pointillé, entre parenthèse....Toujours sous le coup de folie qui m'a prise...Non !  pas coup de folie...ou alors programmé..J'ai mis 3 jours pour me préparer, donc c'était un crime prémédité...c'est toujours là, au fin fond de ma tête, dans une petite case que je m'obstine à recouvrir chaque jour...avec du bon, avec du mal...
Je suis toujours en instance....curieux comme sensation...On dit instance de divorce, mais en instance de mort...pas souvent entendu cette réflexion, et pourtant c'est là, ça remonte à la surface, et je me débats avec ce problème insoluble...
Que dire? que faire? Dans ma vie, tout va bien...enfin, les gens qui m'entourent vont bien, vivent bien, sont souriants, heureux, malheureux...
Et moi, je suis là, sans savoir ce que je suis...juste cette envie de ne plus exister...même pas malheureuse, même pas révoltée, inexistante je suis...On m'entoure, me regarde vivre et je force sur le sourire, je hausse la voix....Tiens ! elle râle c'est qu'elle va mieux! Je sais qu'ils pensent ainsi, alors je leur donne ce qu'ils veulent voir et entendre...
Parfois, au cours d'une discussion, je me mets à pleurer...écœurée qu'on me contrarie...alors que je ne devrais plus être là! C'est injuste pour les autres je sais....mais je leur en veux d'être intervenu...
Misère de putain de vie que l'on me force à vivre.....J'ai des cachets vachement forts qui me donnent cette apparence de vie...Quelle connerie! j'ai envie d'en parler à mon psy la prochaine fois...Bien sur, j'ai l'air d'aller mieux et je le clame haut et fort, mais au fond, la p'tite musique de mort est toujours là..comment faire pour s'en débarrasser ?
j'ai peur que si j'en parle, on ne me refasse faire un séjour en clinique...1 mois et demi ...J'ai assez donné! Alors que faire ? Je suis là, au bord du gouffre, en équilibre instable, et j'entends la petite voix qui me murmure à l'oreille tous les avantages de la vie et de la mort.....La balance penche nettement du mauvais côté...Ce qui est bête c'est que j'ai pas de raisons...C'est eux qui disent ça...et c'est vrai, j'ai pas de raison, j'ai juste envie de ne pas exister...qui peut comprendre?

Aujourd'hui la vie que je mène est une forme de non-existence....couchée, sans vie sociale, une douleur quasi permanente et pourtant je suis heureuse...ça semble bizarre, mais c'est pourtant vrai....

Donc si je suis heureuse, je devrais pouvoir pardonner....
Alors, faut que je réfléchisse très fort, parce que ces sentiments négatifs qui encombrent mon cerveau doivent influer sur ma douleur....Je vais donc faire des listes....de tous ces gens qui m'ont fait du mal, je vais essayer de les extraire de force de ma mémoire et je vais les faire mourir ...En plus, tous ces gens à qui je ne peux pardonner sont morts...il va donc falloir que je revive les événements, que je les fasse revivre un moment pour mieux pouvoir les tuer définitivement..

Oui....c'est un boulot de titan...mais j'ai tout mon temps !

46 commentaires:

  1. je pense que j'aurai pu avoir tes pensées... je disais que je ne devais pas être née, que je n'avais rien demandé...
    Il y en a que j'ai oublié, d'autres qui me sont devenus indifférents mais j'ai toujours un gros boulet qui me freine pour avancer et celui là je ne sais pas comment m'en débarrasser... elle est bien vivante celle là !
    allons, je vais relire un livre bien pesant du style "Purge" et me dire tu vois il y a pire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh j'en ai encore quelques uns des boulets vivants....ceux là, j'évite au maximum d'y penser, car ça m"encombre l'esprit inutilement, et ça m'empêcherait d'être bien dans mes baskets !!
      ce que je voudrais c'est déjà ne plus avoir de sentiments négatifs par rapport à des gens qui ne sont plus là....va bien falloir qu'ils disparaissent de ma vie puisque ça continue à me tourmenter parfois, à me mettre dans la rage et dans le questionnement...Pourquoi moi ?
      donc on a du boulot Josette ! merci de l'accompagnement !! bises

      Supprimer
  2. Je vais t'embêter, mais je n'ai pas l'impression que tu arriveras à les tuer. En tout cas, je me demande bien comment tu vas t'y prendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. va bien falloir que je trouve un truc....mon idée c'est recoucher sur papier les événements qui m'ont donnés cette haine , et "tuer" les personnes responsables....à l'époque j'étais trop jeune, j'ai donc subi les choses sans pouvoir exprimer ma colère, mon dégoût...et j'ai l'impression que c'est toujours là....tapi au fin fond de ma mémoire et de mes tripes....C'est comme si je les avais laissé gagner...c'est trop injuste ...alors, je vais faire justice et les tuer !! et peut être pardonner...peut être que ça leur fera du bien à l'endroit où ils sont !! bises!

      Supprimer
    2. Recoucher sur papier, ce n'est peut-être pas une mauvaise idée. Exprimer tes sentiments, ton dégoût, ta révolte, oui, c'est bien. Les tuer et peut-être pardonner ? En fait, je ne comprends pas ça "tuer". Comment ?! Qu'est-ce que ça veut dire pour toi ? Pardonner par contre, il y a peut-être un chemin. Pas pour eux. Pour TOI !!! Juste une piste : http://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/Pardonner-pour-se-liberer

      Des bises Chaourcinette !

      Supprimer
    3. je viens de lire l'article ! effectivement il y a des pistes à explorer...
      Pour moi, "tuer" veut dire les supprimer de ma mémoire...je ne peux pas encore leur trouver d'excuses...qu'est ce qui fait qu'un homme de quarante ans essaie de violer sa nièce de 12 ans? qu'est ce qui fait que le mari de sa soeur essaie de la même manière de la violer et ce, durant des années? qu'est qui fait que ces deux hommes un jour s'associent pour la maintenir et la forcer? et ce ne sont que deux exemples...j'ai ressenti très longtemps de la culpabilité par rapport à ça...comme si c'était moi, qui à 12 ans , provoquait chez les hommes ce genre d'actes merdiques...ensuite, je suis passée dans le rôle de victime....et j'ai eu un sentiment de peur qui m'a bloquée une bonne partie de ma vie..
      Ils sont morts à présent...et ça me fait toujours mal d'y penser...car, il n'ont jamais été punis pour ce qu'ils ont fait...quand il y a préjudice il doit y avoir réparation...là...rien ! ils ont continué avec d'autres gamines ...
      allez....n'en jetons plus! la cour est pleine d'ordures en tout genre !! bises quantique !! et merci pour l'article! je suis en admiration devant certains cas....par exemple, les parents qui ont pardonné au tueur de leur fils.....waouhhhhhhhhhh !

      Supprimer
    4. Tu ne pourras pas les supprimer de ta mémoire (sauf en cas d'Alzheimer). Mais tu arriveras peut-être à ce que ce souvenir ne soit plus douloureux. Je te le souhaite de tout cœur ! Bises ! Alors, tu as commencé ce travail d'hé-cri-tue-re ?

      Supprimer
    5. pas encore ! je vais le faire ! car je suis sure que ça va m'aider...Le fait d'avoir écrit cette note m'a déjà beaucoup aidée...surtout ce souvenir remonté à la surface quant au cimetière visité en Corse...regarde plus bas, j'en parle dans un com'....bises quantique !

      Supprimer
  3. Bonjour Chaourcinette j'ai une chanson pour toî " SOPRANO, TITRE: LE CLOWN " veux-tu bien l'écouter s'il te plaît, gros bisous Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. superbe chanson dont je mets qq extraits....
      "j'ai le maquillage qui coule, mes larmes font de la lessive
      Sur mon visage de clown (mon visage de clown)
      Je sais bien que vous n'en avez rien à faire
      De mes problèmes quotidiens, de mes poubelles de mes colères
      Je suis là pour vous faire oublier, vous voulez qu'ça bouge
      Ce soir je suis payé, je remet mon nez rouge ...."
      t'as tout compris Daisy !! bises ma belle

      Supprimer
  4. Etre heureuse c'est dans la tête, alors je me réjouis moi aussi que tu le ressentes ainsi, qu'importe le reste et ce que les autres pensent, c'est tout simplement un état d'esprit, voilà tout !
    Bisous et belle journée Chaourcinette
    Rien n'est jamais acquis mais tout peut l'être un moment ou plus longtemps...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui! c'est bien dans la tête mais aussi dans le coeur que ça se passe ! à moi maintenant de faire le tri dans les fantômes ! bises Marine!

      Supprimer
  5. Passion n'a pas écrit ces phrases et ces proverbes... comme je l'ai dit c'est une amie qui m'a envoyé un pps où il y en a beaucoup... parmi lesquels j'ai choisi de mettre en ligne ce qui m'ont touché, qui me ressemblent, qui me définissent!!!en tout premier celui qui m'a interpellé le plus, c'est ce qui tu viens de reprendre.
    ça veut dire que nous suivons la même onde........................!?
    Pourtant,"pour moi", les gens morts ont payé leur dette!
    Quelqu'un les a puni... privé de chéquier ... plus de stylo pour signer d'autres méfaits!
    Ne déterre pas les cadavres... on ne meurt pas deux fois!
    Par contre ton idée de faire couler de l'encre me semble une bonne solution...Puis tu déchireras chaque page et tu les brûleras!
    peut-être que ça sera pour toi une délivrance.
    Vider les poubelles ne suffit pas toujours, mais les contourner pour éviter les relents, me semble la meilleure des solutions
    mais pas le pardon... si c'est impardonnable!!!
    Des bisous chaoucinette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui tu as raison on est sur la même longueur d'ondes !
      le problème avec les gens qui sont morts c'est qu'on ne peut plus leur parler.. en plus, la mort leur confère des sentiments nobles, des attitudes qu'ils n'ont jamais eues dans leur vie....j'ai souvent vu des "démons" disparaître et du jour au lendemain on les transformait en braves hommes honnêtes et bons....
      je ne sais pas si la mort fait qu'ils ont payé leur dette ! pas sûre ! ces personnes qui me troublent encore ont acquis avec la mort une âme pure et blanche...alors que c'était les pires ordures dans la vie réelle...
      s'ils continuent à me faire du mal, à me hanter c'est qu'ils ne sont pas totalement morts....Il faut donc que je les tue dans mon esprit, dans mon coeur, après leur avoir dit tout ce que je n'ai pas pu leur dire...
      après...peut être que l'oubli et l'indifférence viendront...
      Bonne idées de brûler les pages....
      Bisous Passion !

      Supprimer
    2. Pour moi, la mort ne change pas les gens!!! des pourris restent des pourris , vivants ou morts!!!et mes larmes ne coulent pas sur leur disparition!
      je m'insurge violemment envers ceux qui disent du bien de salopards lorsqu'ils sont morts....
      Plusieurs fois, j'ai rué dans les brancards auprès de femmes (battues, cocues, humiliées à toutes les occasions)... et qui commençaient à gémir sur leur "pauvre" bourreau, à peine la terre refermée!!!
      Non,pitié... n'oubliez pas !!! car là ça serait leur faire un pont vers l'Eden , qu'ils ne méritent pas!!!
      Je ne crois pas à l'oubli chaourcinette, mais comme un vêtement qu'on porte trop souvent, à force de le laver , il se fane!!!
      Plein de bisous

      Supprimer
    3. je pense comme toi ! mais j'a vu tellement de personnes oublier , et je les a vu reconstruire un homme idéal qui n'avait jamais existé....que comme toi je m'insurge et les remet à leur place...même si parfois ça fait mal....Ma belle mère a été "maltraitée" par une sorte de pervers narcissique, qui l'a foulée aux pieds toute sa vie...les enfants ne s'en sont toujours pas remis !! et quand je l'entendais parler de "son Georges" devenue comme par miracle le meilleur des hommes, je ne pouvais pas m'empêcher de râler....mon mari essayait lui aussi de lui rappeler ce qu'ils avaient subis et elle s'insurgeait violemment contre lui...ce qui fait qu'ils ont été perpétuellement en colère l'un envers l'autre ...et ce, jusqu'à sa mort....
      j'espère quand même qu'un jour la seule évocation de leur nom me rendra indifférente !! bises !

      Supprimer
  6. Il y a une nouvelle chez Quantique qui me casse les bonbons pffffiout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qui est cette cinglée de Julienne ??? j'ai beau cliquer, chercher la rubrique "morts vivants"...niet ! elle n'existe pas la greluche !
      t'as raison, la populace lui dit....crotte !! bises !

      Supprimer
  7. "Le malheur des uns fait le bonheur des autres" OH, 0H que j'ai honte d'écrire cela moi... qui souffre du malheur des autres. Concernant TS - J'en ai exécuté 3 dans ma jeunesse désespérante car c'est bien souvent une réaction de jeunesse "mal dans sa peau" - Après quant on comprend que "vivre" est une chance... on a moins envie de mourir - Ceci dit tous tes textes sont superbement bien écrits et touchant MAIS... Il faut chasser ces rancunes de ton cœur (sagesse acquise après quelques mois de bouddhisme)la rancœur c'est comme la bile pour le foie!! Par contre ton idée d'écrire vas-y quoique... Ultime conseil "LA MUSIQUE" à tout berzingue!! Mon dernier coup de cœur Ch. Mahé dont la conception du clip et surtout la fin nous dévoile TOUT!! Il est où le bonheur... il est là dans notre tête, là où nos "vaillantes et travailleuses" neurones doivent fournir des efforts supplémentaires dans nos efforts pour survivre aux malheur... Un de mes bonheurs favoris (entre autres) Tu te ballade... dans un arbre un zoziaux te nargue. Son chant t'enchante mais... il est bien caché. Je prend tout mon temps... je cherche... Je jette quelques miettes de n'importe quoi et... OUPS il est là, me regarde. Il est là le bonheur!! En fait il est partout. Hélas lorsque je vois le malheur de l'infirme, du pauvre hère, et tant de choses qu'on nous force à voir parce qu'elles existent "Je me dis que J'AI EU BEAUCOUP DE CHANCE" merci mes neurones!! grosses bises à toi et surtout ne pense qu'à tes petits enfant, tes fleurs, tes amies aux heures où ton mal te donnera du répit etc...JTMonique Alors, HEUREUSE .>) OUFF LOLOLOL!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. contrairement à toi, j'ai fait cette TS très tard !! Juste avant la retraite ! lol et le paradoxe, c'est même si je suis heureuse actuellement, je ne peux pas encore dire que la vie est une chance...c'est bizarre mais c'est ainsi...
      C'est ce que je veux Claire! chasser ce poison qui m'intoxique...l'éradiquer ! Je n'ai plus trop l'occasion de me balader et de jouir des beautés de la nature, mais de ma terrasse, je profite de chaque mouvement du jardin...les chats qui se prélassent au soleil, la pie qui vole des brindilles dans le nid du corbeau....ce dernier qui la poursuit....et qui abandonne et revient dans son nid....mes fleurs qui poussent , les photos que l'homme fait pour me permettre d'admirer tout ce qu'il voit lors de ses sorties;...plein de sources de bonheur !
      La musique aussi ! chaque jour , malgré la douleur, je jubile d'un tas de petits plaisirs....
      il me reste quelques horreurs à jeter....et ce sera encore mieux d'extraire ce poison qui me pollue !! je te fais des gros bisous !

      Supprimer
  8. J'aurai pu écrire la même chose...Je n'ai pas encore trouvé la solution pour les "tuer" ces parasites, et je n'arrive pas à pardonner la plupart. On aspire juste à vivre tranquillement, ne faisons de mal à personne, sommes toujours là à l'écoute ou autre alors pourquoi ? Le travail est long et difficile mais positivons, on va y arriver ma Danielle, gros gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh ma Doro !! c'est bien triste et comme je te comprends ! pourquoi somme nous tant touchées? je pense que c'est justement cette accessibilité qui fait que nous sommes fragiles et que ces parasites ont trouvé la faille pour s'introduire et nous faire du mal....tu as raison, il faut positiver et on chassera nos démons ensemble ma belle !! gros bisous !

      Supprimer
    2. Oui, tu as trouvé notre "problème"...Au fil des années, je me suis endurcie vis à vis de certaines personne mais mon petit cœur souffre quand même...Un exemple, j'ai toujours mes parents mais désormais je suis orpheline et vis pour nous, mes enfants, petits enfants et amis (es), malgré tout je souris et vis avec toutes ces douleurs ! Oui, on va finir par y arriver ! Gros bisous

      Supprimer
    3. je comprends la difficulté qu'il y a à être orpheline tout en ayant ses parents bien vivants....c'est dur ! j'ai moi aussi un fils qui m'a rayée de sa vie, il en a profité pour rayer ses deux frères en même temps et pour ne plus souffrir, je fais comme toi....je vis avec les autres...et comble de l'horreur, l'autre jour, pour des papiers administratifs on m'a demandé combien j'avais d'enfants....et j'ai répondu 2 ...complètement loufoque ! mon cerveau a répondu plus vite que je ne le voulais! j'ai rectifié en disant 3, mais voyant la tête de la personne qui me posait la question , je me suis entendue dire ; "j'en ai oublié un car il m'a supprimée de sa vie...donc, je l'ai supprimé de la mienne....Il est à présent orphelin de mère...."
      Je pense l'avoir choquée à vie ! mais que dire autrement? c'est la réalité malheureusement ! courage ma belle!! bisous

      Supprimer
    4. Je fais mieux que toi!!!! 2 sur 3 m'ont supprimés de leur vie.
      Tout ça à cause d'un héritage. Donc, j'essaie de vivre avec.

      Supprimer
    5. dur ! dur ! l'argent pourrit les relations....il faut évidemment vivre avec;..du mieux qu'on peut ! y'a pas trop le choix !
      Moi ce qui me console, c'est que ce n'est pas moi qui ait fait le choix de ne plus le voir...c'est lui...donc, il assume ! ça m'a permit de relativiser ! bises Edith !

      Supprimer
  9. Ha ha ha ! Daisy née dans la populace !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. y'a pas que toi !! puisqu'elle veut que quantique nous supprime toutes !! donc nous sommes nombreuses ! lol bises

      Supprimer
    2. Ouais mais je me sens tout particulièrement visée heiiiin ! Lol

      Supprimer
    3. lol !! va falloir faire une enquête pour savoir qui est la plus visée !! je crois qu'elle veut quantique pour elle toute seule !!! bises

      Supprimer
    4. Ha ha ha hou hou hou hi hi hi ha ha ha

      Supprimer
    5. lol ! c'est le cri de la biche au fond des bois?? ou du loup qui sommeille en chacun de nous??? ou du hibou perché sur sa branche ?? Bises !

      Supprimer
  10. J'aurais pu écrire les mêmes phrases.
    L'autre jour je me suis retrouvée assise sur une tombe et dire à celui qui est en dessous ce que je pensais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça m'est arrivé aussi ! une année, j'étais en vacances en Corse et ma soeur m'a emmenée voir la tombe de celui qui fut "le bourreau".....Figure toi, que les cimetières corses sont superbes, tombes blanches pour la plupart, une vue magnifique...et je rageais intérieurement de le savoir dans ce lieu magnifique...et puis, arrivées devant sa tombe, j'ai ri...un fou rire énorme ! figures toi que c'était le seul qui avait un monument funéraire noir...un noir brillant, moche, complètement inadapté dans le paysage !! j'ai eu dans la tête l'image d'un troupeau de moutons blancs...avec ce mouton noir qui reflétait bien la noirceur de son âme !
      eh bien, ça m'a fait du bien ! j'ai quand même pas pu lui dire : "repose en paix"...mais je suis rentrée avec le sourire !
      bisous Edith !

      Supprimer
  11. J'aime bien ta petite histoire sur le cimetière Corse, ta réponse à Edith,bisous Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y a des moments qui sont privilégiés ! celui là en fut un ! lol bises

      Supprimer
    2. Comme c'est beau ce que tu racontes,expliques, beau triste et émouvant à la fois bisous Daisy

      Supprimer
    3. Merci Daisy , fidèle et gentille lectrice !! tu es toujours si indulgente envers moi !! bisous mon amie !!

      Supprimer
    4. Je suis indulgente c'est vrai mais envers ceux ou celles qui je pense le méritent pourtant il n'y a pas si longtemps dans la vraie vie on a dire je n'ai pas du tout été indulgente, je n'aurais vraiment pas sû mais il faut dire que c'est de ma faute j'ai voulu tester quelqu'un et ça a explosé ! Bises

      Supprimer
    5. c'est dur quand ça explose, surtout si on se sent responsable....on peut toujours rattraper les choses ....je suis sure que tu sauras recoller les morceaux ! bises

      Supprimer
  12. Ah je reviens... Mais encore venue une idée loufoque en allant jeter les bouteilles. Comme nous tous, devant la container des "verres" Une dame jetait rageusement ses bouteilles !! Illico j'ai encore pensé à toi!! et j'ai imité la dame en jetant violement les miennes !! Andrééé... vlan ! Le J Claude... VLAN... Claude...Vlan !! bon pas assez de place pour afficher la liste LOLOL JTM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je rigole car j'ai lu ton mail.....je vais y répondre ! et tu as raison, à défaut de lancer des bouteilles à la mer, lançons des bouteilles à la poubelle !! je te souhaite une bonne fête des mère ma louloute ! et merci pour toutes ces idées ! bisous

      Supprimer
  13. Bonne fête des mères Chaourcinette et très bonne journée

    http://emprises-de-brises.over-blog.com/#fromadmin

    RépondreSupprimer
  14. Merci Marine !! je file sur le blog ci dessous ! passe une superbe journée toi aussi ! bises!

    RépondreSupprimer