jeudi 21 janvier 2016

C'est pas la grande forme......

Je ne suis pas en forme...aussi bien physique que morale...
L'homme me perturbe de plus en plus et je sens que je ne peux pas gérer nos deux misères....

Il est dans une phase terrible qui le fait hurler dans toute la maison....Il sanglote, crie, se tape sur la tête en hurlant "sortez de là....foutez le camp.....Laissez moi vivre en paix...." Les hurlements durent parfois plus de 5 minutes, il frappe sur des objets, se fait mal....et pleure.....
J'en peux plus.....dit il...je veux mourir....Pourquoi "on" continue à me torturer comme ça? qu'ai je fait dans ma vie de si terrible pour souffrir autant ?.....

Et moi, je suis enfermée dans ma chambre...Impuissante....quels sont donc ces démons qui le détruisent à petit feu ? 
J'ai tenté de lui dire qu'il fallait qu'il consulte et peut être qu'il rentre dans un établissement spécialisé.......afin d'avoir de l'aide...

Il dit qu'il n'est pas angoissé....
Il dit qu'il n'est pas déprimé.....
Il dit qu'il souffre...tout simplement.....et que ça ne sert à rien de se faire aider dans ce genre d'endroit.....Il a travaillé 40 ans en hôpital psy et il rejette cette solution.....

Il a toujours eu des phases critiques, qui passent au bout d'une semaine...Mais là, plus il prend de l'âge et plus les symptômes sont importants....et de plus en plus rapprochés....

Ce n'est pas un mal physique, il n'a pas ce genre de douleurs...c'est un mal psychologique, une torture dit il......

Je n'ai pas de solution....je l'écoute, mais ce n'est pas suffisant.....

Il ne veut pas de psy, il ne  veut pas rentrer à l'hôpital, il fréquente de plus en plus sa médium ....Comme il est très influençable, je me demande si tout ce qu'elle lui raconte sur sa mère décédée, sur sa vie, ne l'enfonce pas plus profondément dans ce malaise.

Ce qui me mine c'est que le problème ne se règle jamais....Pour gérer ma douleur j'ai besoin d'occuper ma tête avec des choses "futiles"...Style jeux sur Facebook, émissions de télé...La lecture, je ne peux plus....

Donc, quand ma tête est occupée avec les plaintes d'une autre personne, mon premier réflexe est de me dire : "vite, vite, vite...il faut que je règle le problème pour ne plus y penser ...parce que sinon, c'est moi qui vais douiller et ça va vite devenir insoutenable....."
Là, je m'avoue vaincue....je peux rien régler, ça envahit ma cervelle et ma douleur augmente....allez savoir pourquoi ?

Alors on est deux à avoir mal....ce qui lui fait souvent dire ;" et si on se supprimait ensemble ?".....C'est une solution en effet...Mais sa médium lui a dit qu'il ne pouvait pas se suicider, car il revivrait inlassablement sa vie de merde.....

Donc....nous voilà sauvés.....Pour combien de temps? 



samedi 9 janvier 2016

Un peu de nouvelles......

Avec un peu de retard, je vous présente mes voeux les meilleurs pour 2016.......




Je n'ai guère la forme en ce moment....Malgré la maison pleine de rires et de bruit je me traîne comme une vieille chaussette !!
Les douleurs ne me lâchent pas...Elle me rendent grincheuse, acariâtre, agressive, grognonne....enfin,  quelqu'un à pas fréquenter.....

J'ai eu beaucoup de plaisir à accueillir ma petite belle fille qui m'a donné un bon coup de main pour l'intendance ...Heureusement qu'elle était là car j'aurais pris mes jambes à mon cou et je me serais fait la malle lâchement face aux difficultés quotidiennes ...

L'homme a passé ces 15 jours dans une humeur mitigée...entre angoisse, colère, remise en question...se crêpant le chignon avec petite belle fille, se sentant incompris, et ne pouvant pas se réfugier dans mon giron la place étant  bien souvent occupée par d'autres....
Toujours en bagarre avec sa défunte mère, qui par l'intermédiaire de sa médium continue à lui dire des choses désagréables...Il va donc y avoir une réunion de personnes, toutes médiums, pour chasser la pôv Thérèse et lui permettre enfin de se reposer au lieu de tourmenter son fiston....

Parfois, je regarde la photo de ma mère, sur ma table de nuit.....son tablier noué, les mains sur les hanches, le sourire aux lèvres....Jamais elle n'est revenue me hanter...et si elle apparaît dans mes rêves ce sont des rêves de paix , de bonheur...
Je regarde son tablier et je me dis que je n'en ai jamais porté...j'ai toujours fait la cuisine ou les tâches ménagères sans rien.....

Et pourtant, parfois, ça me manque ! ben oui ! c'était bien pratique un tablier ! ma mère s'en servait pour un tas de choses ! elle allait au jardin et recueillait les légumes dans son tablier...le bois pour le chauffage aussi.....elle s'en servait pour essuyer la sueur qui coulait l'été ou se servait des coins pour  nous torcher le nez....Toutes les taches avaient une histoire....ça causait bien les tabliers de nos mamans....
On est plus modernes à présent;...et parfois lorsque je descends au sous sol pour chercher des pommes de terre, je regrette de ne pas avoir ce grand réceptacle pour les recueillir....

C'était la séquence "souvenirs d'enfance".......

Les enfants intègrent leur nouvel appartement ce week end, et ça va faire un vide c'est sûr ! Il reste juste mon petit fils Michael, oiseau de jour et de nuit...On ne le voit pas....Il circule doucement dans la maison.....De temps en temps quelqu'un descend pour l'inviter à venir manger....surprise ! l'oiseau s'est envolé.....

Et pour que votre journée soit ensoleillée voici mon adorable petite fille Léna.....