mercredi 29 juin 2016

Je fais des listes !!

Je pleurniche sur mes maux avec des mots...mais j'oublie trop souvent de trouver du positif à cette merdalgie qu'est la névralgie pudendale....

Dimanche, nous sommes allés manger dans un resto indien avec toute la famille...plein de jeux pour les enfants qui ont pu s'éclater pendant que les grands étaient à table...Il faisait 21°, pas trop chaud, pas trop froid...nous étions donc en terrasse....Qui dit terrasse, dit chaise ultra dure et qui dit chaise,  dit douleurs...

Je le savais, donc j'ai parfaitement assumé cette sortie, même si le soir, la douleur m'a tenue éveillée jusqu'à 3 heures du matin....deux nuits de suite...et deux journées à maudire le ciel....

Ce matin, alors que je me vautrais dans un réveil non douloureux, je me suis dit qu'il fallait que je liste le positif et le négatif....oui! je sais, je fais des listes, tout le temps! sur l'humeur de l'homme, sur la hauteur de mes douleurs, sur ce qui va...ce qui va pas ! j'ai besoin de l'écrire, de le lire et de le relire encore....

Donc, quand j'étais plus jeune, encore dans le monde du travail, j'avais plein de petites merdouilles...allez savoir pourquoi ! Les lumbagos et les entorses  m'adoraient, les débuts de sciatiques étaient légion, je faisais œdème sur œdème, mes jambes lorsqu'il faisait chaud  étaient tellement enflées que j'avais du mal de marcher en fin de soirée......
Mal au dos, mal aux articulations...

Toujours un p'tit bobo pour m'occuper...Si je marchais un tant soit peu, je transpirais abondamment, aucun maquillage ne tenait...Vous me direz, t'avais pas besoin de te maquiller ! ben, même la crème de jour ressortait aussitôt posée..Je luisais dès le plus petit effort ou rayon de soleil...

Mais ça...c'était avant !!

Quand la NP a frappé à ma porte, elle est  venue s'ajouter à tous ces petits désagréments...J'ai voulu continuer à vivre normalement, et les douleurs sont devenues insupportables....Un cinoche me faisait grimper aux arbres, un trajet en voiture me faisait grincer des dents, un resto un peu lent à la détente rendait mon humeur tellement maussade, que ça rendait mal à l'aise les personnes autour de moi....Je suis devenue agressive, surtout parce que je ne connaissais pas la raison de ce mal....
Quand le diagnostic fut posé, j'ai à la fois pleuré et respiré ...enfin, des mots étaient dits, on connaissait ce mal et j'ai su rapidement qu' il n'y avait guère d'espoir pour y remédier...
Je me suis inscrite dans un groupe, où plus de 500 personnes parlaient de leurs maux, de leurs trucs pour soulager la douleur...de leur peine, des galères que chacun traversait....et j'ai commencé à relativiser....

J'ai fait des listes....encore ! et je me suis rendue compte, que les 3/4 vivaient allongés....que les jeunes femmes ou hommes atteints traversaient des épreuves bien plus chiantes que les miennes....Certains ont perdu leur boulot, leur couple a explosé, certains ont perdu leurs enfants, obligés de les donner à garder aux grands parents...certains galèrent le jour, mais aussi la nuit, car pour eux ils n'ont pas que la NP...viennent s'y ajouter parfois fibromyalgie, sciatique, cruralgie...Ils vivent un véritable enfer....

Alors je me suis dit :"Chaourcinette...CAMEMBERT !" prend ton stylo et fait une liste ! De tous les avantages que tu as récoltés depuis ta NP.....

Depuis que je vis allongée, fini les maux de dos, lumbagos, sciatique, arthrose et compagnie !!
Les œdèmes ont disparus eux aussi, j'ai perdu 15 kg sans m'en rendre compte, il parait que la douleur change parfois le métabolisme...
Comme je ne mets pratiquement plus le nez dehors, les problèmes liés au froid et à la chaleur n'existent plus....je suis toujours de bonne humeur en regardant la météo !! Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige, je suis bien au chaud à la maison...
Finis les rhumes, les angines...sauf quand mes enfants ou petits enfants viennent me refiler leurs vieux microbes.....et quand ça m'arrive, je plonge sous la couette avec ma fièvre et je navigue à vue toute la journée.....

Plus besoin de faire les magasins, je vis en robe d'intérieur tout le temps...
Et puis, comme je suis une vieille sauvage, j'ai une excuse supplémentaire pour ne pas voir les personnes qui viennent à la maison....Il y a des gens, ça fait des années que je ne les ai pas vus...et si ça arrive, comme dimanche dernier, où une amie de l'homme est venue prendre le dessert, je me racrapote sur mon divan, l'écoutant me dire à quel point c'est merveilleux de me revoir enfin et de s'extasier sur ma bonne mine !! 

Bien sûr que j'ai bonne mine, bien sûr que la douleur ne se lit pas sur le visage, bien sûr que je fais d'énormes efforts pour être polie et souriante, je ne peux quand même pas étaler mes douleurs sur la table......

Heureusement les vrais amis comprennent...Ils savent à quel point c'est pénible et lorsqu'ils viennent me voir, ils s'installent près de moi, sans juger.....Juste pour le plaisir de me voir et ça me réjoui le coeur de ne pas être obligée de "jouer"....

Donc, je termine en disant que finalement, je m'estime heureuse par rapport à d'autres...Le fait de rester allongée, divise ma douleur par deux..J'ai appris à l'apprivoiser, je lui donne des notes.....Si on réfléchit bien j'ai mis de côté toutes les p'tites merdouilles pour n'en garder qu'une seule.....et c'est bien suffisant !!

Je n'ai pas d'obligations de vivre, de travailler, de m'occuper d'enfants.....
Je suis une privilégiée....Je fais les choses lorsque j'ai une accalmie.....L'autre jour , pas de douleurs...eh bien, j'ai pris plaisir à faire mes vitres, à repasser....
à coudre plein de bricoles que j'entassais depuis des mois ! car lorsque la douleur est absente, même la position assise ne me fait pas mal....alors j'en profite...!

Bien sûr que parfois, je n'ai pas le choix et que je suis obligée de me bouger...Quand tous les enfants viennent déjeuner à la maison, je suis bien obligée de cuisiner.....Mais je me fais une raison....La joie de les voir tous ensemble, me permet de supporter la douleur....Je mange à côté d'eux, allongée sur le divan, pendant que les fils font le service...

Donc si je fais le calcul.....eh bien, je suis largement dans le positif !!!

mercredi 8 juin 2016

Innondations.....

Cette année encore, la nature s'est fâchée ...Elle a inondé villes, villages...provoqué l’exode de milliers de personnes...C'est effrayant de voir avec quelle force elle nous a contraint à l'humilité....



Vous me saccagez, vous construisez à tort et à travers, je vous rends la pareille en inondant ce qui fait votre fierté: vos maisons...vos foyers...vos voitures...
Certains ont tout perdu, des récoltes entières sont saccagées par l'eau.....


La solidarité se met en branle...tout le monde aide, donne ses surplus de vêtements...héberge "cette nouvelle vague de migrants"...ben oui ! ce sont devenus des migrants climatiques ! et ce n'est que le début je pense....

Pour une fois, La Bretagne et l'Est ont été épargnés....Les orages sont prévus pour nous aujourd'hui ! l'homme est dans sa maison à la campagne, je viens de l'avoir au téléphone...Il est époustouflé par la beauté du jardin en ce moment...
"prends vite des photos lui ai je dit... Cet après midi, ça va tonner et il risque d'y avoir de la grêle et de la pluie... et le jardin va disparaître sous les intempéries."
Il a ri, mais il a pris des photos !

Une petite anecdote pour dédramatiser.....(comme je suis un peu gâteuse ces temps ci, il est possible que je vous l'ai déjà racontée ! lol )

Dans notre maison, chaque journée de pluie me rendait soucieuse....En effet, une immense mare se formait dans le sous sol..impossible de savoir d'où cette eau provenait...on a fait recimenter les murs qui donnaient sur l'extérieur, fait intervenir une entreprise pour venir "déboucher" un regard qui n'était même pas bouché ....cherché  d'où pouvait bien venir cette satanée eau....Mystère !

ça a duré des années ! l'homme épongeait au fur et à mesure que ça montait... L'eau était propre, claire....pas des eaux usées quoi! C'était énervant au possible !

J'ai même fait intervenir un technicien de la mairie qui m'a dit, qu'il y avait des sources sous terre, et que nous en avions sans doute une sous la maison qui débordait quand il pleuvait trop....

Un jour, comme je voyais l'homme s'épuiser à enlever l'eau, j'ai décidé d'acheter un aspirateur à eau...qui ne servirait qu'à ça.....

Il est fièrement monté au sous sol....depuis 3 ans....et il attend vaillamment la pluie...
Ce qui est incroyable, c'est qu'il a continué de pleuvoir, faut pas oublier qu'on est en Lorraine, hein ! , mais depuis que l'aspi monte la garde, l'eau ne monte plus....pas la moindre petite flaque d'eau depuis 3 ans....et comme je suis un peu superstitieuse, j'interdis à quiconque de bouger cet aspirateur...

S'il le faut je coulerai un bloc de ciment dessus, mais personne n'y touchera !!